Accident à Bahreïn : Ferrari pointe du doigt un problème de capteur

Accident à Bahreïn : Ferrari pointe du doigt un problème de capteur
© DR

GP de Chine – Shanghai : Interrogé par nos confrères d’Autosport, le team principal de Ferrari, Maurizio Arrivabene, a confirmé qu’il s’agissait bien d’un problème de capteur lors de l’accident impliquant un mécanicien à Bahreïn la semaine dernière.

Au Grand Prix de Bahreïn, un mécanicien de la Scuderia Ferrari a été percuté par la voiture de Kimi Raikkonen lors d’un arrêt au stand, alors que le pilote finlandais venait de recevoir l’ordre de quitter son emplacement après que le feu soit passé au vert.

Malheureusement, le mécanicien préposé à la roue arrière gauche n’avait pas eu le temps d’enlever la roue sur la voiture de Raikkonen et a été violemment percuté au niveau de la jambe. Le pauvre homme a eu une double fracture à la jambe gauche et a été opéré dans la foulée à Bahreïn.

« L’équipe a souffert que quelqu’un se soit blessé et il était donc dans notre intérêt de revoir toute la procédure. » explique Arrivabene à Autosport.

« Nous avons une procédure pour assurer que les arrêts au stand soient effectués de façon aussi sûre que possible. En l’occurrence, nous avons trois facteurs, l’humain (mécanicien), la mécanique (le pistolet) et l’électronique (capteurs) qui détermine si une roue est fixée. »

« Une mauvaise gestion de l’arrière gauche n’a pas été parfaitement analysé par l’outil électronique, qui a donné le feu vert à notre pilote. »

La Suderia Ferrari a pris des mesures pour s’assurer que cette déconvenue ne se reproduise plus à l’avenir.