Alain Prost : « Les progrès se verront en 2019 chez Renault »

Alain Prost : « Les progrès se verront en 2019 chez Renault »

Alain Prost, conseiller spécial pour Renault Sport en Formule 1, estime que les vrais progrès de Renault ne se verront pas avant 2019.

Renault a réussi à s’emparer de la sixième place au championnat constructeur en 2017, ce qui représentera un bonus financier important l’an prochain. L’équipe d’Enstone a atteint ses objectifs cette année, mais selon Alain Prost le plus dur reste encore à faire.

En effet, la réglementation technique ne changera pas beaucoup l’an prochain, et les progrès pourraient se faire attendre encore une année supplémentaire selon le quadruple champion du monde de F1.

« Il est difficile de savoir précisément combien on peut encore gagner. » déclare Alain Prost. « J’ai toujours dit que ça allait être un peu plus lent que ce que les gens pensaient. »

« Mais c’est peut-être mieux comme ça. Du côté du moteur, quand on l’améliore trop, nous avons des problèmes de fiabilité. »

« Il y a beaucoup de gens dans l’aéro [à Enstone] qui donnent le maximum, pas pour l’an prochain, mais pour dans deux ans. L’objectif est une grande progression, pas seulement au championnat, parce que nous pouvons être quatrièmes avec deux secondes de retard. L’an prochain sera trop tôt. »

« L’équilibre est très complexe avec ces moteurs, on voit bien les difficultés de Honda. Nous avons apporté un nouveau MGU-H cette année, mais c’était peut-être un peu trop tôt. »

« Nous voulions la performance, parce que sinon ça ne sert à rien. Au moins nous avons appris, et ce que nous avons appris cette année nous servira l’an prochain. »

« Nous avons eu également des problèmes de fournisseur, personne ne le sait, mais cela peut arriver en sport auto. En tout cas, on ne peut pas gagner deux secondes au tour l’an prochain, c’est impossible. »

commentaires