Alonso : « Il est temps pour McLaren de revenir aux premières places »

Alonso : « Il est temps pour McLaren de revenir aux premières places »
© McLaren

La cinquième place obtenue par Fernando Alonso lors de la première manche de la saison à Melbourne a égalé le meilleur résultat signé par McLaren au cours des trois dernières années avec son ancien motoriste Honda.

Le coéquipier d’Alonso, Stoffel Vandoorne, a quant à lui terminé à la neuvième position en Australie, offrant 2 points supplémentaires à McLaren et plaçant l’équipe à la quatrième place du championnat constructeurs après la première manche de l’année.

Ayant déclaré avant le Grand Prix d’Australie que la première course sur l’Albert Park serait celle où McLaren serait certainement la moins compétitive, Fernando Alonso se veut désormais naturellement optimiste quant aux qualités du châssis de la MCL33 et la capacité de l’équipe de gravir les échelons cette année.

« Nous avons vu le potentiel de la voiture, nous avons compris que nous avions une bonne machine dans nos mains. » déclare Alonso. « Il est maintenant temps pour McLaren de revenir aux premières places, et pour ce faire, vous devez affronter les meilleures équipes du monde: Red Bull, Ferrari et Mercedes. »

« Et pour être à ce niveau, nous devons être meilleurs qu’eux [en termes de développement], et nous devons combler cet écart dès que possible. Et cela viendra avec des mises à jour et des idées intelligentes, et je suis sûr que nous les apporterons très bientôt. »

McLaren n’a apporté qu’une partie de son package de mises à jour à Melbourne, la formation britannique espère donc beaucoup des prochaines courses avec de grandes mises à jour qui seront introduites sur la MCL33.

« C’est encourageant de voir que Red Bull est en train d’égaler Mercedes et Ferrari en termes de rythme de course. » explique Eric Boullier, directeur de la compétition chez McLaren.

« Vous pouvez voir aussi qu’il y a une différence de rythme entre la qualification et la course, notre rythme de course est bien plus compétitif que notre rythme de qualifications. »

« Nous avons beaucoup de potentiel et de performance à débloquer. Fernando sait ce qui va arriver et ce que nous avons mais nous ne pouvons pas l’utiliser aujourd’hui [Melbourne], mais ce sera débloqué dans les courses futures. »