Boullier doute que McLaren se soit fixé les bons objectifs

Boullier doute que McLaren se soit fixé les bons objectifs
© McLaren

Le directeur de la compétition chez McLaren, Eric Boullier, déclare que l’équipe a du mal à comprendre pourquoi la MCL33 manque de rythme cette saison, surtout en qualifications.

Fernando Alonso est sixième au championnat pilotes après les trois premières manches de la saison, mais les deux pilotes McLaren se sont toujours qualifiés en dehors du top dix à chaque Grand Prix depuis le début de l’année.

« Nous devons comprendre pourquoi nous sommes lents en qualifications, pourquoi nous sommes meilleurs en course, et pourquoi nous sommes derrière les autres équipes motorisées par Renault. » déclare le Français.

« La voiture a atteint tous les objectifs, alors peut-être que cela signifie que les objectifs n’étaient pas adéquats. Nous devons donc revoir nos objectifs par rapport à nos ambitions. » 

L’équipe britannique espérait pourvoir se battre au moins pour des podiums cette année, après avoir remplacé le motoriste japonais Honda par le bloc V6 du constructeur français Renault, et après avoir déclaré l’année dernière qu’elle possédait le meilleur châssis de la grille.

Mais les résultats de l’équipe cette année suggèrent que McLaren aurait pu mal interpréter la qualité de son châssis, qui reste à l’heure actuelle toujours plus lent même avec le moteur Renault.

« C’est évidemment l’un des problèmes mais ce n’est pas le seul. » insiste Eric Boullier. « S’il s’agissait simplement de se glisser dans la voiture et de régler le problème, mais je pense qu’il faut revoir fondamentalement tous les aspects de la voiture pour nous assurer que nous sommes là où nous devrions être. »

La meilleure position au terme d’une séance de qualifications cette année a été une onzième place pour Alonso lors de la manche d’ouverture en Australie. L’Espagnol s’est ensuite classé treizième sur la grille du Grand Prix de Bahreïn, ainsi qu’en Chine le week-end dernier.

Stoffel Vandoorne quant à lui, a marqué des points aux neuvième et huitième places en Australie et à Bahreïn, mais a toujours été qualifié derrière son coéquipier lors des trois premières courses de la saison.