Restez connéctés

sainz

Carlos Sainz va t-il changer le design de son casque ?

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Carlos Sainz ne devrait pas garder le même design de casque à partir du prochain Grand Prix de F1 programmé à Austin au Texas dans une dizaine de jours.

L’Espagnol a rejoint l’équipe Renault juste après le Grand Prix du Japon, pour qui il pilotera jusqu’à la fin de la saison 2018.

Mais lorsqu’on lui a posé la question le week-end dernier à Suzuka s’il allait garder le même design de casque chez Renault, le désormais ancien pilote Toro Rosso était incapable de répondre : « Je ne connais pas encore les détails du contrat. » se contentait-il de déclarer.

En effet, Carlos Sainz est un pilote appartenant à Red Bull, et comme tout bon pilote Red Bull, Sainz avait un casque décoré aux couleurs de l’équipe à laquelle il appartient. Carlos Sainz fait d’ailleurs toujours partie de l’équipe Red Bull, puisqu’il a seulement été prêté à Renault pour une saison complète.

Mais en arrivant chez Renault, le logo de Red Bull pourrait bien disparaître de son casque, à moins que l’équipe d’Enstone ait autorisé le pilote espagnol à porter les couleurs d’une équipe concurrente en échange de certains avantages en nature de la part de Red Bull Racing.

Affaire à suivre…

sainz

Carlos Sainz : « Les ailerons avant rendent les dépassements impossibles »

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Le pilote Toro Rosso, Carlos Sainz, estime que les ailerons avant montés sur les Formule 1 empêchent les dépassements, car les monoplaces dépendent fortement de la charge aérodynamique, ce qui interdit aux pilotes de rester dans le sillage d’autres voitures.

Le pilote espagnol rejoint les récents propos d’Alex Wurz, ancien pilote de F1, qui considère que les Formule 1 devraient un peu plus s’inspirer des prototypes du championnat du monde d’endurance, qui eux n’ont pas d’ailerons à l’avant.

« Alex est un gars qui dit de bonnes choses, il a beaucoup d’expérience, et je partage totalement son opinion. Même s’ils sont beaux et spectaculaires, les ailerons avant rendent les dépassements impossibles. » explique Carlos Sainz.

Sainz est convaincu que Ross Brawn [directeur sportif et technique de la F1] et son équipe trouveront une solution à ce problème d’ici les prochaines années.

« C’est à ce moment là qu’intervient Liberty Media, il doivent faire une bonne analyse et trouver une solution pour améliorer tout cela. J’ai une confiance totale en Ross Brawn et son équipe, et je pense qu’ils vont faire des progrès importants en ce sens. » conclut l’Espagnol.

Continuer à lire

sainz

Sainz : « Aucune intention de rompre mon contrat »

Publié

le

carlos-sainz-toro-rosso-2017
© Red Bull Content Pool

Carlos Sainz assure qu’il n’a pas l’intention de rompre son contrat avec Red Bull afin de lui permettre de rejoindre une équipe plus compétitive l’an prochain.

L’Espagnol a déclenché la colère de ses dirigeants le mois dernier au Grand Prix d’Autriche lorsqu’il a déclaré qu’il était peu probable qu’il reste une année de plus chez Toro Rosso en 2018.

Le pilote Toro Rosso ne cachait pas qu’il souhaitait rejoindre l’équipe Red Bull l’an prochain, après avoir passé déjà trois saisons chez Toro Rosso depuis son arrivée dans l’équipe en 2015.

« Mon premier objectif est de courir pour Red Bull, et de commencer à me battre pour des podiums et des victoires. Si cela n’est pas possible, une quatrième année chez Toro Rosso me parait de toute façon peu probable, et je ne refuserai pas les opportunités qui s’offriront à moi. Je ne veux me fermer aucune porte, et je verrai bien ce que l’avenir me réservera. » déclarait Sainz à Spielberg.

Mais son discours a bien changé depuis que ses patrons l’ont recadré publiquement, lui faisant comprendre qu’il était sous contrat avec Red Bull jusqu’à la fin 2018.

« Comme dans la vie normale, un contrat est très, très important en Formule 1. Je pense que vous ne pouvez pas aller contre la volonté de tout le monde, dans ma situation, je suis heureux là où je suis et je n’ai aucune intention de rompre mon contrat. » explique Carlos Sainz à nos confrères espagnols de SoyMotor.com

Sauf surprise de dernière minute, Carlos Sainz devrait donc bien rempiler pour une quatrième saison avec Toro Rosso en 2018.

Continuer à lire

sainz

Tensions entre Sainz et Kvyat, Red Bull décide de libérer l’Espagnol

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Christian Horner, le team principal de Red Bull, a complètement changé son fusil d’épaule depuis le Grand Prix de Grande Bretagne ce week-end. Alors qu’il déclarait la semaine dernière en Autriche que Carlos Sainz piloterait toujours pour Toro Rosso en 2018, le Britannique tient un tout autre discours aujourd’hui.

« Il est sous contrat, nous avions une option sur lui pour l’année prochaine et celle d’après, et nous avons décidé de l’exercer. Il est sous contrat avec Red Bull jusqu’à la fin de l’année 2019. Il pilotera une Toro Rosso l’an prochain, que les choses soient claires ! » déclarait Horner en Autriche il y a dix jours.

Mais il faut dire que depuis le Grand Prix d’Autriche la situation a légèrement évolué : en effet, selon les informations de F1only.fr, la relation entre Daniil Kvyat et Carlos Sainz s’est nettement dégradée au sein de l’équipe après l’accrochage survenu entre les deux pilotes dimanche dernier à Silverstone.

Sainz a clairement fait savoir à ses dirigeants qu’il souhaitait quitter l’équipe l’an prochain et leur a demandé de ne pas le retenir. Horner a donc accepté la demande du pilote espagnol mais prévient les autres écuries qu’il ne lâchera pas son pilote pour rien. Le team principal de Red Bull confirme ce lundi qu’il est prêt à étudier toute proposition.

« Pour nous, Carlos est un atout, et un atout a une valeur. Si une autre équipe désire l’avoir, ou s’il souhaite courir pour une autre équipe, quelque chose qui a une valeur a aussi un prix. Si quelqu’un est prêt à faire une offre, nous l’étudierons bien entendu. » déclare Christian Horner à nos confrères de Sky Sports.

« Mais il faudra que ce soit une offre importante, car nous avons beaucoup investi en Carlos. Nous n’allons pas nous séparer d’un tel atout comme ça sans la moindre compensation. » conclut le Britannique.

Continuer à lire

sainz

Carlos Sainz ne compte pas rester chez Toro Rosso en 2018

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Carlos Sainz a déclaré ce jeudi en Autriche qu’il était peu probable qu’il reste une année de plus chez Toro Rosso en 2018, le pilote espagnol a rejoint la Scuderia Toro Rosso en 2015, et ne cache plus désormais qu’il veut intégrer une formation plus compétitive.

Il y a quelques jours, son compatriote Fernando Alonso, déclarait qu’il serait prêt à l’aider s’il devait rejoindre McLaren-Honda dans le futur, mais il faudrait pour cela que le double champion du monde de Formule 1 quitte l’équipe de Woking pour rejoindre lui-même une équipe compétitive.

Quoi qu’il en soit, Carlos Sainz souhaite rejoindre Red Bull l’an prochain en premier choix, même si l’Espagnol n’a quasiment aucune chance d’y arriver, puisque les deux pilotes Red Bull sont sous contrat en 2018 avec l’équipe de Milton Keynes.

« Mon premier objectif est de courir pour Red Bull, et de commencer à me battre pour des podiums et des victoires. Si cela n’est pas possible, une quatrième année chez Toro Rosso me parait de toute façon peu probable, et je ne refuserai pas les opportunités qui s’offriront à moi. Je ne veux me fermer aucune porte, et je verrai bien ce que l’avenir me réservera. » déclare Sainz.

Sainz est également lié à l’équipe Renault en 2018, mais l’annonce aujourd’hui-même de la part de l’équipe du constructeur français d’un second test avec Robert Kubica sur le circuit Paul Ricard, a quelque peu chamboulé les spéculations concernant le mercato 2018.

Continuer à lire

sainz

Carlos Sainz en a marre d’entendre parler de son accident au Canada

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Carlos Sainz a dû une nouvelle fois se défendre concernant sa manoeuvre hasardeuse lors du Grand Prix du Canada, le pilote Toro Rosso a fait un strike dans le premier tour de course à Montréal, envoyant la Williams de Felipe Massa dans le mur. Le pilote brésilien a été très critique à l’égard de l’Espagnol suite à cet accident, estimant que la pénalité de trois places reçue par Sainz sur la grille de départ du Grand Prix d’Azerbaïdjan n’était pas assez sévère.

Le pilote Williams a suggéré jeudi en conférence de presse à Bakou que Sainz méritait une sanction plus dure, n’hésitant pas à faire le rapprochement avec la manoeuvre spectaculaire de Romain Grosjean lors du Grand Prix de Belgique en 2012, et qui avait valu au Français une suspension d’une course.

Après les essais libres de vendredi à Bakou, Carlos Sainz a déclaré qu’il était surpris de constater que son accident du Canada était toujours discuté et que ce n’était certainement pas aux pilotes de décider des sanctions à appliquer dans de tels cas.

« Je suis allé voir les commissaires avec Romain [Grosjean] et avec Haas, ils ont clairement vu ce qu’il s’était passé. Ils ont vu que Romain était dans l’angle mort de mes rétroviseurs, et depuis, je me suis excusé, mais les gens ont tendance à continuer d’en parler. » explique Sainz à Autosport.

« Ce vendredi à Bakou, les gens pensent encore à ce dimanche au Canada, et demandent une suspension de course à mon égard. Je ne trouve pas ça très sympa, ni très polie. Surtout que les commissaires ont vu ce qu’il s’est passé et m’ont donné une pénalité de trois places [à Bakou]. » conclut Sainz.

 

 

Continuer à lire

sainz

Carlos Sainz : « Je suis heureux chez Toro Rosso »

Publié

le

Carlos Sainz dit qu’il se sent heureux avec Toro Rosso, le pilote madrilène, qui en est à sa troisième saison avec la formation de Faenza, aimerait se battre pour des victoires, mais ne pense pas que sa voiture soit en mesure de lui permettre d’affronter les tops team.

« Je pense que je suis dans une équipe où les gens me voient, et je suis flatté quand j’entends certaines personnes dirent que je devrais avoir une voiture me permettant de me battre pour des victoires et plus. Cependant, Toro Rosso est une équipe très sérieuse, qui montre lentement qu’elle peut faire des choses très bien, avec une équipe technique solide. De nombreuses grandes équipes aimeraient avoir James Key [directeur technique de Toro Rosso],  nous avons notre budget, qui n’est pas le plus élevé en F1, mais nous avons quand même réussi à faire avancer les choses. Aujourd’hui, je suis heureux d’être là où je suis. » déclare Carlos Sainz.

Carlos Sainz est très courtisé par d’autres équipes depuis l’an dernier, il a notamment été contacté par Renault afin de devenir pilote titulaire pour le constructeur français, mais Red Bull a verrouillé le contrat de l’Espagnol très tôt l’année dernière pour une période de deux ans.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.