Connect with us

Le chef de Haas n’est pas tout à fait convaincu de l’excuse de Carlos Sainz

haas n'est pas convaincue de l'excuse de Carlos Sainz
© DR

News

Le chef de Haas n’est pas tout à fait convaincu de l’excuse de Carlos Sainz

Gunther Steiner, le team principal de l’équipe Haas, trouve ridicule l’excuse qu’a formulé Carlos Sainz pour se dédouaner de son accident survenu dimanche dernier sur le circuit Gilles  Villeneuve de Montréal. L’Espagnol a commis une grossière erreur de pilotage dans le premier tour de course, manquant de peu d’envoyer Romain Grosjean dans le décor.

Le pilote Toro Rosso a tout de même harponné la Williams de Felipe Massa, et le Brésilien n’a absolument rien pu faire lorsqu’il s’est retrouvé passager de sa monoplace, alors percutée par l’arrière. Sainz a tout de suite avoué qu’il s’agissait d’une erreur de sa part, mais le jeune espagnol a certifié qu’il n’avait pas vu la Haas de Romain Grosjean dans ses rétroviseurs, dans le cas contraire, cela lui aurait certainement permis d’éviter cet accident.

« Je ne me suis jamais rendu compte qu’il y avait une Haas dans mon angle mort, et nous nous sommes heurtés, puis je suis devenu le passager de ma voiture jusqu’au moment où j’ai percuté la voiture de Massa. Il [Massa] était probablement le plus malheureux aujourd’hui, en dehors de moi et Grosjean. » expliquait Sainz à l’arrivée du Grand Prix du Canada.

« En sortant du virage 2, j’ai vérifié mes rétroviseurs, j’ai vu la Renault et une autre voiture deux ou trois longueurs derrière. Je ne l’ai pas pris en considération lorsque j’ai attaqué Fernando Alonso, et tout à coup, j’avais la Haas à côté de moi. En regardant en arrière, il n’y a vraiment rien que j’aurais pu faire différemment, car je n’ai pas vu la Haas de Romain. »

Une version qui ne convainc pas du tout le chef de l’équipe Haas, qui considère que le pilote Toro Rosso n’avait qu’à faire en sorte d’avoir des rétroviseurs moins petits sur sa monoplace.

« S’il savait avant que ses rétroviseurs étaient trop petits, il aurait du les changer. » déclare Steiner. « Ce n’est pas notre problème. S’il a de trop petits miroirs, c’est une excuse absurde. Vous ne pouvez pas dire:  » Oh, mes miroirs sont trop petits et je ne vois pas, mais je continue à les utiliser! » C’est comme si nous vous donnions des lunettes et que vous ne pouviez pas voir avec, mais que vous continuez tout de même à les porter. » conclut Steiner.

Finalement, Carlos Sainz a écopé pour cet incident d’une pénalité de trois positions sur la grille du prochain Grand Prix à Bakou. Quant à Romain Grosjean, qui a dû s’arrêter tout de suite après la touchette de Sainz sur sa monoplace, le Frnaçais a terminé le Grand Prix du Canada à la dixième position.

 

To Top