Restez connéctés

vettel

Daniel Ricciardo : « Si Vettel continue de gagner, je ne vois pas pourquoi il quitterait Ferrari »

Publié

le

© Ferrari

Daniel Ricciardo ne voit pas pourquoi son ancien coéquipier chez Red Bull, Sebastian Vettel, quitterait Ferrari l’an prochain pour rejoindre Mercedes. L’Australien estime que si sa monoplace continue de lui permettre de se battre pour des victoires ou au pire une seconde place, le pilote allemand restera à Maranello.

« Si Sebastian continue à gagner ou à finir second sur toutes les courses, je ne vois pas pourquoi il quitterait Ferrari. Il est actuellement dans une position favorable au championnat et il est en confiance. Tant qu’il est heureux au sein de son équipe et qu’il est en osmose, alors il sera très rapide. C’est comme ça qu’il est devenu champion du monde, Red Bull a réussi à lui fournir des monoplaces dans lesquelles il avait une confiance absolue. » déclare Ricciardo.

« Je ne pense pas qu’il ira voir ailleurs tant qu’il continue la saison comme cela et que la voiture lui plaît. Il ne faut pas oublier que c’est un garçon qui adore relever les défis. Nous verrons bien de quoi l’avenir sera fait. » conclut Daniel Ricciardo.

Sebastian Vettel est l’actuel leader du championnat du monde de Formule 1, l’Allemand devance Lewis Hamilton de six points avec 104 unités inscrites en cinq courses.

vettel

Les problèmes de Vettel ne sont certainement pas terminés

Publié

le

© Ferrari

Sebastian Vettel pourrait être doublement pénalisé après son accident au départ du Grand Prix de Singapour qui lui a valu un zéro pointé au championnat.

Le quadruple champion du monde a quitté Singapour sans avoir marqué le moindre point et a laissé son adversaire direct, Lewis Hamilton, prendre le large au championnat grâce à sa victoire offerte sur un plateau d’argent.

Sebastian Vettel accuse désormais 28 points de retard sur Hamilton au classement des pilotes, alors qu’il ne reste que six courses pour boucler la saison 2017.

Mais les problèmes pour le pilote allemand ne sont pas terminés pour autant, puisque sa monoplace a été passablement endommagée dimanche dernier lors de son accident à Singapour, notamment sur le côté gauche où l’on pouvait apercevoir un radiateur cassé.

Le pilote Ferrari utilisait son troisième moteur de la saison, sur les quatre autorisés par le règlement, au départ du Grand Prix de Singapour, et si par malheur cette troisième unité de puissance était endommagée, Ferrari devrait monter le dernier moteur sur la monoplace de Vettel en Malaisie.

Et même si Ferrari avait déjà pris en compte un changement de moteur pour la fournaise de Sepang avant Singapour, l’équipe italienne n’avait peut-être pas calculé la catastrophe combinée de Marina Bay sur le championnat, mais aussi sur le moteur en lui-même.

Il semble difficile de croire que Sebastian Vettel puisse prendre le départ de six Grands Prix jusqu’à Abou Dhabi avec la dernière unité de puissance disponible sans prendre la moindre pénalité.

Continuer à lire

vettel

2018 : Pas d’annonce d’ici deux semaines selon Vettel

Publié

le

© Ferrari

Alors que l’annonce concernant son avenir au sein de la Scuderia Ferrari est attendue pour le Grand Prix d’Italie, Sebastian Vettel déclare qu’aucune nouvelle ne devrait arriver dans les deux prochaines semaines.

Le leader du championnat du monde 2017 ne sera plus sous contrat avec Ferrari à la fin de cette saison, et pour l’heure, personne n’est en mesure de dire si le pilote allemand restera à Maranello ou bien s’il rejoindra une autre équipe.

Ferrari a annoncé plus tôt cette semaine que Kimi Raikkonen serait à nouveau titulaire en 2018, laissant Vettel comme seul pilote non confirmé.

« Je ne sais pas, nous allons voir. » déclare Vettel dans le paddock de Spa ce jeudi. « A un moment donné, je pense qu’il y aura des nouvelles. Mais maintenant nous sommes ici [en Belgique] et il n’y a pas encore de nouvelle. »

« L’objectif principal actuellement n’est pas de se concentrer sur les nouvelles, mais bien sur la course. Ce sera la même chose la semaine prochaine, et pour être honnête, je ne m’attends pas à avoir de nouvelle d’ici les deux prochaines semaines. »

Sebastian Vettel a commenté la décision de Ferrari de conserver Kimi Raikkonen une saison de plus l’an prochain.

« S’il est heureux, je suis heureux ! Évidemment, il a eu un début de saison difficile, mais les deux dernières courses ont été un peu meilleures. Il n’y a pas de discussion à avoir concernant son talent et sa vitesse, et c’est agréable de constater que l’équipe apprécie le travail qu’il fait en coulisses. »

« Comme je l’ai déjà dit, c’est tout à fait simple de travailler avec lui, et je pense que toutes les personnes le connaissant, savent combien il est simple. » conclut Vettel.

 

Continuer à lire

vettel

Helmut Marko : « Vettel va revenir plus fort après la pause »

Publié

le

© Ferrari

Le conseiller spécial de Red Bull, Helmut Marko, pense que Sebastian Vettel va utiliser la trêve estivale pour revenir encore plus fort à la rentrée et décrocher le titre pilotes.

L’Allemand est actuellement en tête du championnat du monde, et 2017 pourrait bien être l’année où il remportera un cinquième titre en Formule 1.

« Je crois en Vettel, parce que je connais sa force mentale et Ferrari a clairement élevé son jeu. Je dirais que Silverstone était une exception, parce que Ferrari a clairement eu la voiture la plus forte durant la première moitié de saison, mais en raison de plusieurs circonstances, ils n’ont pas été en mesure de concrétiser toutes leurs chances. «  explique Marko.

Sebastian Vettel a passé six saisons chez Red Bull, réussissant à remporter quatre titres consécutifs de 2010 à 2014. Mais en 2012, le pilote allemand avait un déficit de 42 points sur Fernando Alonso juste avant la pause estivale, Vettel a ensuite utilisé la période de congés pour revenir plus fort et remporter le titre.

Pour Helmut Marko, l’Allemand va très certainement faire la même chose cette année : « Seb va utiliser cette pause estivale pour revenir encore plus fort qu’il ne l’est. C’est ainsi que je le connais. » déclare Marko.

Mercedes a dominé outrageusement la discipline depuis 2014, date à laquelle la FIA a décidé d’introduire les moteurs V6 Turbo. Mais cette saison, Ferrari est un sérieux rival pour l’équipe allemande, et est une sérieuse menace pour les championnats pilotes et constructeurs.

Continuer à lire

vettel

Horner : « Vettel supporte très bien la pression »

Publié

le

Christian Horner, le team principal de Red Bull, dit qu’il ne faut surtout pas sous-estimé les capacités de Sebastian Vettel, l’actuel leader du championnat du monde des pilotes.

Horner, qui a été aux côtés de Sebastian Vettel lors de ses quatre titres remportés chez Red Bull, connaît par cœur les réactions du pilote Ferrari et sait très bien jusqu’à quel point l’Allemand peut supporter la pression avant de craquer.

« Sebastian est un homme très concentré, il résiste très bien à la pression. » déclare Horner. « Il semblerait que plus la pression est grande, meilleure est la réponse. Particulièrement quand le championnat se joue en fin de saison, il est très fort dans son approche. »

« Lorsqu’il arrive dans les dernières courses, et qu’il se sait à un jet de pierre du titre, il se donne à 100%. Son objectif, son dévouement, son attention sur les détails et son éthique dans le travail ont été des facteurs qui l’ont emmené à obtenir quatre titres consécutifs. »

« Deux de ces quatre titres ont été décidé dans la dernière course du championnat, en particulier en 2012. Cette année-là, il avait seulement remporté une course avant de quitter l’Europe, il a ensuite remporté quatre courses de suite à partir de Singapour. » conclut le Britannique.

Sebastian Vettel est en tête du championnat 2017 avec 202 points inscrits en onze courses. Le pilote Ferrari devance Lewis Hamilton de quatorze points, alors qu’il ne reste plus que deux Grands Prix à disputer en Europe.

Continuer à lire

vettel

Officiel : Sebastian Vettel présente ses excuses publiques

Publié

le

© Ferrari

A la suite de son audition devant le tribunal de la FIA, Sebastian Vettel a été sanctionné de quelques heures d’activités éducatives dans les catégories inférieures pour son geste à l’encontre de Lewis Hamilton, mais n’a pas écopé de sanction sportive.

En revanche, le pilote Ferrari se devait de faire ses excuses publiques, après avoir déjà présenté des excuses aux membres de la FIA ce lundi. C’est désormais chose faite pour le quadruple champion du monde, qui vient de publier ce message ce lundi soir :

« J’aimerais m’expliquer au sujet des incidents de Bakou : durant le tour de restart, j’ai été surpris par Lewis et j’ai foncé dans sa voiture. Avec le recul, je ne pense pas qu’il avait de mauvaises intentions. Mais dans le feu de l’action,  j’ai sur-réagis et pour cette raison, j’aimerais m’excuser directement auprès de Lewis ainsi qu’auprès des spectateurs de la course. Je réalise que je n’ai pas montré le bon exemple. »

« Je n’ai jamais eu l’intention de mettre Lewis en danger mais je comprends que j’ai causé une situation dangereuse. J’aimerais aussi m’excuser après de la FIA. J’accepte et respecte les décisions qui ont été prises à la réunion qui a eu lieu à Paris aujourd’hui ainsi que la pénalité donnée par les stewards à Bakou. J’aime ce sport et je suis déterminé de pouvoir le représenter comme un exemple pour les générations futures. » déclare Sebastian Vettel.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.