Restez connéctés

toro rosso

Le duo Gasly-Kvyat chez Toro Rosso n’est pas encore certain pour 2018

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Si le fait que Pierre Gasly terminera la saison 2017 au volant d’une Toro Rosso semble quasiment certain, le fait qu’il soit titularisé en 2018 l’est un peu moins.

Toro Rosso est la seule équipe avec Sauber à ne pas encore avoir dévoilé les noms de ses pilotes pour la prochaine saison de Formule 1.

La formation de Faenza a bien confirmé son duo de pilotes pour le prochain Grand Prix aux Etats-Unis, mais le doute subsiste toujours quant à savoir si un duo Gasly-Kvyat en 2018 serait une bonne pioche.

Le bon sens voudrait que Toro Rosso garde ses deux pilotes pour la prochaine saison de F1, puisque la philosophie- même de l’équipe sœur de Red Bull est de piocher dans son réservoir de jeunes pilotes et de leur faire prendre du galon durant deux saisons complètes.

Les exemples les plus flagrants étant Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo, qui ont tous les deux fait leurs preuves chez Toro Rosso, avant de rejoindre Red Bull, puis Ferrari pour Vettel.

A l’heure actuelle, Toro Rosso précise que rien n’est encore acquis pour la saison 2018, il reste toujours des options, et surtout, c’est Red Bull qui prendra la décision finale.

« Pour le moment, c’est ouvert pour la saison prochaine. » déclare Franz Tost à nos confrères de Motorsport.com. « Il y a toujours des options, la question est de savoir si l’on colle ou non à une philosophie, et celle de Toro Rosso est de toujours faire rouler les pilotes Red Bull. Au final, c’est Red Bull qui décide des pilotes. »

Il est bon de vous rappeler également que Honda [qui motorisera Toro Rosso en 2018] souhaite que Pierre Gasly défende ses chances de titre en Super Formula le même week-end que le Grand Prix des Etats-Unis.

Le Français pourrait donc être absent à Austin, ce qui laisserait une place vacante pour un pilote en test. Les derniers noms qui circulent dans le paddock sont ceux de Robert Kubica, Sebastien Buemi ou encore Jolyon Palmer.

toro rosso

Pierre Gasly et Brendon Hartley à Faenza pour mouler leur baquet

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Pierre Gasly et Brendon Hartley sont parmi les premiers pilotes à avoir déjà moulé leur baquet pour la prochaine saison de Formule 1.

Cette semaine, Fernando Alonso a été le premier à mouler le baquet de sa McLaren pour la saison 2018, et ce jeudi ce fut au tour du Français Pierre Gasly et de son coéquipier Brendon Hartley d’en faire de même.

Les deux pilotes Toro Rosso étaient à Faenza en Italie au siège de l’équipe pour une journée de travail et la formation italienne en a profité par la même occasion pour confirmer le nom de sa monoplace 2018, qui s’appellera bien STR13.

Rappelons que Toro Rosso a signé un partenariat avec Honda à partir de 2018, le motoriste japonais fournira son unité de puissance à la petite équipe qui fait partie du giron Red Bull, et qui servira en quelque sorte de laboratoire pour Aston Martin Red Bull Racing, qui souhaite monter l’unité de puissance Honda sur ses monoplaces à partir de 2019.

Continuer à lire

toro rosso

La configuration du moteur Honda est un grand défi pour Toro Rosso

Publié

le

carlos sainz toro rosso
© Red Bull Content Pool

Le directeur technique de Toro Rosso, James Key, affirme que le passage du moteur Renault à Honda pour la saison 2018 n’est pas si simple en raison des différences dans la conception des deux unités de puissance.

L’équipe basée à Faenza en Italie utilisera le moteur Honda à partir de 2018, et ce, pour trois saisons, après avoir signé un contrat de partenariat avec le motoriste japonais.

Les emplacements différents du turbocompresseur et de la turbine signifie que le montage du bloc V6 japonais sur le châssis de la STR13  n’est pas une mince affaire pour Toro Rosso.

« Les moteurs sont complètement différents. » déclare Key à Autosport. « C’est un moteur très bien « emballé », mais l’architecture est différente. »

« Il ne prend pas la même place [que le moteur Renault], il y a donc beaucoup de travail de mise en place sur la voiture pour qu’il puisse être adapté. »

« Nous essayons de respecter une certaine règle, qui dit que si une voiture est déjà en phase de développement depuis un certain temps, cela ne doit pas bouleverser des éléments majeurs tels que les surfaces aérodynamiques et ce genre de chose. Donc, nous ne partons pas de rien sur de nombreuses zones. »

« Nous avons adapté au mieux la voiture, ce qui a conduit à une approche différente de la conception du châssis, du fonctionnement de la boîte de vitesses et ainsi de suite. »

Une boîte de vitesses différente pour 2018

James Key confirme également que la boîte de vitesses de la prochaine Toro Rosso, qui utilise des composants internes à Red Bull Technology,  sera différente en 2018.

« Son dessin et sa taille sont différents pour ce moteur comparé à ce que nous avions cette année. Je pense que le concept est le même, mais l’architecture est différente. »

« Certains éléments internes seront transférés, d’autres seront modifiés, et d’autres seront sur mesure pour la boîte de vitesses de la monoplace. »

Continuer à lire

toro rosso

Brendon Hartley : « 2017 était une bonne préparation pour 2018 »

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Brendon Hartley estime avoir déjà beaucoup appris lors de ses quatre premiers Grands Prix disputés en Formule 1 pour l’équipe Toro Rosso.

Le Néo-Zélandais s’apprête à vivre une saison complète au volant d’une monoplace de F1, après que Toro Rosso ait décidé de le titulariser aux côtés de Pierre Gasly en 2018.

Hartley considère qu’il a pu déjà emmagasiner de l’expérience durant ses quatre premières courses, et ce, même si le pilote Toro Rosso n’a pas marqué le moindre point et était plus souvent obligé de prendre le départ depuis le fond de grille en raison de multiples pénalités.

« Ce ne fut pas un long fleuve tranquille. » déclare Hartley. « J’ai appris énormément au cours de mes quatre premiers Grands Prix en F1, et j’ai pu accumuler de l’expérience. »

« J’ai pu apprendre en permanence et voir où se trouvaient mes lacunes afin d’essayer de m’améliorer pour le futur.  Courir en 2017 a été une préparation parfaite pour la prochaine saison. »

« Je disposerai déjà d’un petit bagage lorsque je serai sur la grille de départ à Melbourne. Je vais maintenant essayer de me reposer un peu afin de recharger mes batteries après une fin d’année très éprouvante. »

« J’ai entendu pleins de choses positives sur Toro Rosso et Honda, et j’ai vraiment hâte de collaborer avec eux en 2018, afin de prouver que je mérite bien ma place en Formule 1. »

 

Continuer à lire

toro rosso

Pierre Gasly : « Le partenariat Toro Rosso-Honda va surprendre du monde »

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Le pilote français Pierre Gasly se veut plutôt optimiste face au défi qui l’attend avec Toro Rosso et Honda l’an prochain en Formule 1.

Le pilote français s’attend à ce que le partenariat entre Toro Rosso et le motoriste japonais Honda surprenne beaucoup de monde au vu des progrès réalisés en 2017 avec McLaren.

« Nous serons les seuls à avoir le moteur Honda en 2018, donc je suis sûr qu’ils feront tout leur possible pour essayer de nous fournir les meilleurs services et qu’il n’y aura aucun compromis. » déclare Gasly.

« Je pense que tout ça est vraiment positif et ils ont encore trois ou quatre mois pour s’améliorer avent le début de la nouvelle saison. »

« Il est clair qu’ils réalisent des progrès, les McLaren étaient nettement plus compétitives en fin de saison qu’elles ne l’étaient il y a six mois. »

« S’ils continuent en ce sens, je pense que le changement de motoriste sera payant pour Toro Rosso et qu’il surprendra de façon positive tout le monde, j’espère que ce sera le cas. »

Pierre Gasly fera équipe avec le jeune Brendon Hartley en 2018, Toro Rosso aura donc un duo de pilotes très jeune l’an prochain afin d’aider les ingénieurs de chez Honda.

 

Continuer à lire

toro rosso

Helmut Marko n’accable pas Renault pour les problèmes de Toro Rosso en fin d’année

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Toro Rosso sera équipée du moteur Honda l’an prochain, un moteur que McLaren ne souhaite plus voir monté sur ses monoplaces, tant les performances et surtout la fiabilité, ont fait défaut à l’équipe de Woking durant trois saisons.

Mais le responsable de la filière des jeunes pilotes chez Red Bull, Helmut Marko, considère de son côté que le bloc V6 japonais a démontré au cours des dernières courses de la saison 2017 un grand potentiel, ce qui rend l’Autrichien assez optimiste pour 2018.

« Le moteur Honda que nous avons vu lors des trois dernières courses de la saison nous laisse confiant. » déclare Marko à Auto Motor Und Sport. « Nous pensons que le projet Honda va s’améliorer en 2018, encore plus que cette année. »

Toro Rosso a terminé la saison 2017 sur de mauvais résultats, la formation de Faenza ayant été touchée par des problèmes de fiabilité sur le moteur Renault.

Mais Marko insiste sur le fait qu’il s’agissait plus d’une accumulation de choses, plutôt que de remettre uniquement la faute sur le motoriste français Renault.rko

« Toro Rosso a perdu gros dans la dernière partie du championnat, mais cela n’a rien à voir avec le moteur. Les nouvelles pièces qui devaient arriver en Malaisie n’ont pas été installées à temps pour nous permettre de suivre les rivaux. »

« Il a fallu ajouter à cela des pénalités de grille, les pilotes sont presque toujours partis depuis le fond de la grille. Donc, on ne peut pas les évaluer sur ce qui s’est passé. »

Continuer à lire

toro rosso

Brendon Hartley n’est pas perturbé par l’arrivée du moteur Honda chez Toro Rosso

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Brendon Hartley n’est pas inquiet de devoir courir en Formule 1 avec le moteur le moins fiable dans son dos la saison prochaine.

Avec Pierre Gasly, Brendon Hartley a été confirmé chez Toro Rosso la saison prochaine, mais le passage du motoriste  Renault au moteur japonais Honda ne semble pas inquiéter le jeune Néo-Zélandais.

« Je pense surtout qu’au cours des des deux dernières courses, nous n’avons eu aucune fiabilité sur le moteur que nous avons. » déclare Hartley.

« En même temps, je suis sûr que travailler avec Honda est une excellente opportunité pour moi et toute l’équipe, ce sera un moment très positif. »

Le vainqueur de l’édition 2017 des 24h du Mans a remplacé Daniil Kvyat chez Toro Rosso, ce qui a eu pour conséquence directe de ne pas être très apprécié des fans Russes.

« Je suppose que je ne suis pas le plus populaire en Russie en ce moment. » sourit-il lorsqu’un journaliste russe lui demande comment il a réagit en apprenant qu’il était titularisé pour 2018.  « Plus sérieusement, c’est difficile pour moi de commenter. »

« Je n’ai pas pris la décision, et en Formule 1, nous savons que ces décisions ne sont pas toujours faciles. C’est une question très difficile, mais de mon côté, je peux seulement dire que je suis heureux d’avoir une seconde opportunité ici. » conclut Hartley.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.