Connect with us

ePrix de Monaco : Trois questions à Jean-Paul Driot

formula E

ePrix de Monaco : Trois questions à Jean-Paul Driot

Le championnat de Formule E reprend ses droits ce week-end sur le rocher Monégasque avec le ePrix de Monaco, cinquième manche de la saison 2016/2017. Jean-Paul Driot, co-propriétaire de Renault e.dams nous livre ses impressions en amont de la course.

La FE est de retour ce weekend en Europe, à Monaco. Circuit iconique du calendrier F1 mais légèrement modifié pour la FE, quels sont selon vous les challenges de ce circuit ?
Monaco est un tracé très court. Il faut donc réussir à être efficace et surtout rapide. Il y a notamment une épingle très importante. L’enjeu va être de trouver le juste milieu entre jouer avec les murs et ne surtout pas faire de fautes. Monaco reste un challenge à gagner en Formule E puisque c’est une course qui a une résonance très importante dans le monde du sport automobile.

Ce circuit requiert-il un pilotage d’excellence pour rester en course ?
C’est un circuit sur lequel la moindre faute peut coûter chère au pilote. Il suffit d’un écart de pilotage et la sanction est immédiate car c’est un circuit étroit. Il est donc primordial de rester concentré. Dans la chicane de la piscine par exemple, une erreur serait irrémédiable. Il faut donc un pilotage pointu et serein pour rester en course. Il faut vraiment se sentir confiant dans sa voiture.

Après un ePrix difficile pour l’équipe à Mexico, quelles sont vos attentes pour ce weekend monégasque ?
Nous en avons une : retrouver les avants postes. Nous voulons gagner la course de Monaco et réitérer nos exploits de 2015 ! Nous avons travaillé pour cela depuis l’ePrix de Mexico et nous sommes prêts à retrouver la piste

To Top