Restez connéctés

2018

Les équipes autorisées à utiliser une F1 2018 pour les démonstrations

Publié

le

© DR

La FIA a autorisé les équipes de F1 à utiliser les monoplaces de la saison 2018 lors de démonstrations à partir de l’an prochain.

Jusqu’à présent, les équipes n’avaient pas le droit d’utiliser une monoplace de la saison en cours pour effectuer des démonstrations, mais le règlement sportif de la Formule 1 a été révisé ce jeudi lors du conseil mondial de l’automobile à Paris.

Actuellement, les équipes de F1 utilisent généralement des monoplaces des saisons précédentes lors de ces démonstrations, mais en juillet dernier, peu avant le Grand Prix de Grande Bretagne, quelques équipes n’ont pas pu participer à la démonstration organisée dans les rues de Londres.

En effet, l’équipe Haas ne disposait pas de monoplace assez « vieille », puisque la formation américaine est entrée en Formule 1 en 2016.

Une situation qui ne risquera plus d’arriver désormais, puisque les équipes pourront utiliser une F1 du championnat en cours ou bien de 2017 à partir de l’année prochaine.

2018

Un grand magasin sur chaque Grand Prix à partir de 2018

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Liberty Media prépare une série de nouveauté pour la saison 2018 et parmi ceux-ci figurent le renouvellement de l’image de la discipline, renouvellement qui a déjà débuté avec la présentation récente d’un nouveau logo.

Mais les Américains souhaitent développer davantage le produit F1 et vont donc s’attaquer au merchandising dés le début de la saison 2018 en multipliant les points de vente sur les circuits et en tentant de s’adapter aux fans du monde entier.

Jusqu’à présent, si vous vous êtes déjà rendu sur un circuit pour assister à un Grand Prix de Formule 1, vous vous êtes certainement rendu compte que tous les produits dérivés étaient en vente sur plusieurs stands différents et propre à chaque équipe.

Dorénavant, Liberty Média veut mettre en place un seul et unique point de vente par circuit, un peu comme un centre commercial dédié à la Formule 1.

« L’année prochaine, nous aurons un grand magasin où les fans pourront venir acheter sur place ou bien se faire envoyer à la maison. Notre partenaire DHL sera là pour les aider. » déclare Sean Bratches, directeur commercial de la F1. « Nous allons créer une expérience que les fans apprécieront. »

« Si vous regardez en NASCAR, vous pouvez vous apercevoir que 20 ou 30% des produits qu’ils vendent sont des produits « J’étais là ! « , le pourcentage restant étant les équipements des équipes et pilotes. »

« Mais nous, nous voulons donner une meilleure plate-forme aux équipes et aux pilotes, le merchandising de la F1 sera prédominant. »

 

Continuer à lire

2018

Les F1 2018 devraient gagner deux secondes au tour selon Pirelli

Publié

le

© Haas F1 Team

Les monoplaces de Formule 1 2018 devraient être plus rapides de deux secondes au tour selon les dernières estimations du manufacturier unique de la F1 Pirelli.

La refonte des règlements techniques cette année pour rendre les voitures plus rapides, plus spectaculaires et plus difficiles à piloter a permis de réduire le temps au tour d’environ cinq secondes par rapport à 2015.

Chaque piste a connu une nette amélioration cette année, avec notamment le Grand Prix de Malaisie où la pole position de Lewis Hamilton était de neuf secondes plus rapide qu’il y  a deux ans – bien que des facteurs comme la météo, la saison et le resurfaçage de la piste aient joué un rôle important.

Pour 2018, Pirelli prévoit donc une amélioration du temps au tour sur chaque piste, d’autant que la firme italienne a introduit pour la prochaine saison une nouvelle gomme (l’Hyper-Tendre) encore plus tendre que les Ultra-Tendres de 2017.

« En début d’année prochaine, les F1 devraient être plus rapides d’une seconde par tour. » explique Mario Isola, directeur de la compétition chez Pirelli. « Durant une saison, le rythme normal de developpement est de 1 à 1,5 secondes, nous pourrions donc atteindre les deux secondes au tour. »

« Si nous rajoutons encore plus de tendreté à nos gommes, les voitures pourraient aller encore plus vite. Mais nous devons nous rappeler qu’il y a un poids supplémentaire avec le Halo. »

« Cela devrait coûter environ trois à quatre dixièmes de secondes au tour en raison du poids supplémentaire et de l’implication des normes aérodynamiques. »

Continuer à lire

2018

Pirelli dévoile ses choix pour les trois premiers Grands Prix de la saison 2018

Publié

le

Pirelli a annoncé ce lundi les choix de pneumatiques qui seront à disposition des équipes et des pilotes pour les trois premiers Grands Prix de la saison 2018.

Le manufacturier unique de la Formule 1 a choisi de ne pas utiliser ses nouveaux composés introduits en 2018,  les Hyper-Tendres et les Super-Hard pour les trois premières épreuves de l’année.

Les pilotes auront à leur disposition pour le Grand Prix d’Australie (25 mars)  les pneus Ultra-Tendres, Super-Tendres et Tendres. Une sélection identique à l’édition 2017, mais les gommes sont cette année plus tendres.

Pour le Grand Prix de Bahreïn, les pilotes auront à leur disposition les gommes Super-Tendres, Tendres et Médiums, tandis que pour la Chine, les pilotes pourront choisir entre les Ultra-Tendres, les Tendres et les Médiums.

Continuer à lire

2018

Paddy Lowe, ravi de la limite de trois moteurs par saison

Publié

le

© Williams

Le directeur technique de l’équipe Williams, Paddy Lowe, se dit en faveur de la réduction du nombre d’unité de puissance à trois par saison pour l’année prochaine en F1.

En 2017, les équipes disposaient de quatre moteurs par saison et par pilote, mais cette limite a été rabaissée à trois moteurs par pilote pour la saison 2018. Beaucoup d’équipes, notamment les plus petites, ont fait savoir leur mécontentement à propos de cette règle, qui est censée réduire les coûts en Formule 1.

Pour Paddy Lowe, revenir à au moins quatre moteurs par saison engendrerait inévitablement une augmentation des coûts en tant qu’équipe cliente de Mercedes, qui fournit d’ailleurs son moteur à Williams et Force India.

« En tant que client, nous voyons un bénéfice lorsque les bonnes choses arrivent en F1. » déclare Paddy Lowe. « Retourner à quatre moteurs par saison nécessiteraient une augmentation des coûts. »

« Je ne connais pas autres moteurs, mais si vous regardez le moteur Mercedes aujourd’hui, avec moins de puissance, vous pourriez faire toute la saison avec trois moteurs. La délivrance de puissance dicte la vie d’un moteur dans une large mesure. C’est le jeu du developpement qui veut ça. »

La FIA a tout de même pris des mesures pour 2018 afin d’éviter un nombre illimité de pénalités sur les grilles de départ des Grands Prix. La fédération a voté la règle selon laquelle un pilote partira quoi qu’il arrive depuis le fond de la grille s’il écope d’une pénalité de quinze positions minimum.

Continuer à lire

2018

Toto Wolff s’attend à un combat à quatre en 2018

Publié

le

© Mercedes-AMG

Toto Wolff, le directeur exécutif de l’équipe Mercedes, s’attend à devoir combattre contre trois équipes en 2018 avec Aston Martin Red Bull Racing (le nouveau nom de l’équipe de Milton Keynes), Ferrari et McLaren-Renault.

En 2017, Mercedes n’a pas au d’autres rivaux que Ferrari, même si Red Bull est venue décrocher la victoire à Bakou en profitant des faits de course. Mais pour 2018, le chef de l’équipe championne du monde en titre estime que le combat sera plus dur avec trois équipes prêtes à en découdre.

« Gagner devient de plus en plus difficile chaque année,  je suppose que nous verrons un combat entre Mercedes, Ferrari et Red Bull Racing – et peut-être McLaren-Renault se joindra à nous dans la lutte pour le titre. » déclare Toto Wolff dans un entretien accordé au site officiel de la F1.

« C’est une perspective passionnante pour les fans. Mais, bien sûr, nous voulons faire du bon travail au cours de l’hiver. Minimisez nos erreurs – et ensuite faire la course. Et si vous gagnez, vous savez que vous avez fait du bon travail! »

Même s’il a réalisé tout ce qu’un chef d’équipe de F1 pouvait espérer : Huit titres de suite, égalant Red Bull Racing, Toto Wolff aimerait tout de même égaler le palmarès de Jean Todt et ses 11 titres d’affilée (six constructeurs et cinq pilotes).

« J’ai beaucoup de respect pour ce que Jean Todt a réalisé [avec Ferrari, de 1999 à 2004]. Et oui, c’est un objectif intéressant. » explique Wolff.

« Pour réaliser quelque chose comme ça, c’est un travail d’équipe – établir les bons objectifs. Un tel succès n’est jamais la réussite d’un seul homme. Oui, nous avons fixé des objectifs pour l’équipe et nous sommes motivés pour les atteindre. »

Continuer à lire

2018

Officiel : La FIA dévoile le calendrier 2018 définitif

Publié

le

© Ferrari

La FIA a dévoilé le calendrier définitif de la saison 2018 ce mercredi soir à Paris lors de la dernière réunion du conseil mondial du sport automobile de l’année.

Pas de grande surprise après la publication officielle de ce calendrier 2018, si ce n’est la permutation de deux dates en début de saison.

En effet, la Formule 1 débutera bien la saison 2018 à Melbourne, mais les équipes se dirigeront ensuite vers Bahreïn et non plus vers Shanghai en Chine.

Le Grand Prix de Chine prend donc la place de Bahreïn et sera la troisième date de la saison 2018, soit le 15 avril.

25 mars 2018Australie
08 avril 2018Bahreïn
15 avril 2018Chine
29 avril 2018Azerbaïdjan
13 mai 2018Espagne
27 mai 2018Monaco
10 juin 2018Canada
24 juin 2018France
1er juillet 2018Autriche
8 juillet 2018Grande Bretagne
22 juillet 2018 Allemagne
29 juillet 2018 Budapest
26 août 2018Belgique
2 septembre 2018Italie
16 septembre 2018Singapour
30 septembre 2018Russie
7 octobre 2018Japon
21 octobre 2018USA
28 octobre 2018Mexique
11 novembre 2018Brésil
25 novembre 2018Abou Dhabi
Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.