Eric Boullier compare Fernando Alonso à un requin

Eric Boullier compare Fernando Alonso à un requin

Eric Boullier, le directeur de la compétition chez McLaren, a révélé la frustration ressentie par Fernando Alonso lorsqu’il a réalisé la saison dernière qu’il n’aurait pas une voiture compétitive en 2017.

La formation britannique s’est nettement améliorée en 2017 par rapport à 2016, mais les progrès réalisés par McLaren, et surtout Honda, n’ont pas répondu aux attentes du double champion du monde espagnol cette année encore.

Selon Eric Boullier, Fernando Alonso s’est senti « humilié » en début de saison en réalisant qu’il ne serait pas au volant d’une F1 compétitive pour la troisième année de suite.

« En tant que compétiteur, il se prépare mentalement pendant l’hiver. » déclare Boullier à Motorsport.com. « Il dessine dans sa tête la façon dont va se dérouler la saison, et ça le motive même encore plus parce qu’il essaie de s’en tenir à ses propres objectifs. »

« Donc, arriver à Barcelone et revenir en arrière en termes de performance moteur, c’est un mélange de tristesse, d’humiliation et de frustration. Ce n’est pas bon. »

Mais alors que Mclaren bénéficiera d’un moteur bien plus performant que l’unité de puissance Honda en 2018, Eric Boullier estime que Fernando Alonso sera encore meilleur, lui qui le compare bien souvent à un requin.

« Je le compare toujours à un requin, quand il perçoit l’odeur du sang, il y va directement. C’est pourquoi s’il sent qu’il peut être sur le podium ou suffisamment compétitif pour y être, il ne va rien laisser à personne. »