Eric Boullier craignait le départ d’Alonso après les essais hivernaux en 2017

Eric Boullier craignait le départ d’Alonso après les essais hivernaux en 2017
© McLaren-Honda/Fernando Alonso

Dans le nouveau documentaire « Grand Prix Driver » diffusé depuis le vendredi 9 février sur Amazon Prime, Eric Boullier, le directeur de la compétition chez McLaren, a bien cru que Fernando Alonso quitterait l’équipe.

Après les premiers jours de test à Barcelone dans le cadre des essais hivernaux 2017, le moteur Honda monté à l’arrière de la McLaren MCL32 souffrait de problèmes de fiabilité, une situation qui agaçait Fernando Alonso au plus haut point, après déjà deux saisons de galère.

De retour à l’usine de Woking avant le premier Grand Prix de la saison à Melbourne,  Eric Boullier affirmait que le pilote espagnol ne tiendrait pas toute une saison avec McLaren si aucune décision radicale n’était prise rapidement.

« Il va dire, vous savez quoi les gars ? « Ciao bello ». Il ne restera pas, je suis sûr à 100% qu’il ne restera pas. » déclare Boullier dans le documentaire.

« Après ces tests, évidemment Fernando est plutôt énervé, et il dit clairement qu’il peut reconsidérer sa position parce qu’il ne va pas survivre une autre année comme ça. »

« Mon principal souci actuellement est de faire en sorte que l’équipe ne s’effondre pas, je connais l’effet domino. Dans ce métier, vous savez comment cela fonctionne, il faut des années pour construire une équipe de F1, mais vous pouvez la tuer en six mois. »

A partir de cet instant, Eric Boullier a pris la décision de partir au Japon pour discuter avec les dirigeants de Honda, et après quelques mois de négociations, les deux entités ont décidé de mettre un terme à leur partenariat à la fin de la saison 2017.

McLaren sera équipée d’un moteur Renault cette année, le constructeur français fournira son unité de puissance à l’équipe de Woking, qui n’est qu’un client et non un partenaire. La MCL33 sera dévoilée le 23 février.