Restez connéctés

GP de Grande-Bretagne

Officiel : Lourdes pénalités pour Alonso

Publié

le

C’est désormais officiel, Fernando Alonso partira bien dernier dimanche sur la grille de départ du Grand Prix de Grande Bretagne. Le pilote McLaren va écoper d’un nombre important de pénalités après que Honda a décidé de changer un grand nombre d’éléments sur l’unité de puissance montée sur la MCL32 de l’Espagnol.

Déjà, dès ce vendredi matin, la FIA avait notifié à McLaren une pénalité de cinq positions sur la grille pour Alonso pour un changement de batterie (la cinquième de la saison), mais Honda a voulu profiter du Grand Prix de Grande Bretagne pour changer un maximum d’éléments afin de ne pas prendre de pénalité lors de la prochaine course à Budapest.

Selon nos informations, le motoriste japonais va effectuer le changement du turbo (le 8e), le moteur à combustion interne (le 6e), le MGU-H (le 8e) et le MGU-K (le 6e). Tous ces changements devraient donc rapporter à Fernando Alonso une pénalité de 30 positions sur la grille.

Triste constat que de voir le double champion du monde en permanence en fond de grille à cause de changements mécaniques. L’Espagnol a d’ailleurs rejoint les propos de son ami Mark Webber cette semaine, le pilote McLaren est lui aussi pour une pénalité de points pour l’équipe en cas de problème mécanique.

« Oui, l’équipe devrait avoir en quelque sorte des points de pénalité ou moins de point, c’est une bonne idée. En revanche, lorsqu’un pilote fait une erreur ou un accident, comme Carlos Sainz au Canada, alors il est logique que celui-ci soit pénalisé sur la grille. Un pilote doit payer pour ses erreurs. » déclarait Alonso.

GP de Grande-Bretagne

Pirelli publie ses conclusions sur l’enquête du pneu de Raikkonen

Publié

le

© DR

Pirelli vient de publier ses conclusions de l’enquête sur la délamination du pneu avant gauche sur la voiture de Kimi Raikkonen en Grande Bretagne il y a quinze jours. Le pilote Ferrari a dû rentrer au stand dans les derniers tours de course après que son pneu avant gauche se soit complètement disloqué.

Pirelli ne pouvait pas donner une explication définitive dans les premières heures qui ont suivi l’incident, et a donc dû effectuer quelques examens plus poussés dans son laboratoire en Italie.

Voici le compte rendu de Pirelli : « La conclusion de l’analyse du pneu avant gauche monté sur la voiture de Kimi Raikkonen et qui a été endommagé dans les derniers tours de course du Grand Prix de Grande Bretagne, révèle une lésion en deux points sur l’extrémité de la ceinture sur la zone d’épaulement interne. »

« De tels dommages ne se trouvent pas sur d’autres parties du pneu, ni sur la circonférence, ni sur une autre zone. La ceinture et la carcasse ne présentent pas de signes de fatigue. La cause initiale possible de la lésion peut être dû au contact avec un corps étranger qui a conduit au détachement de la ceinture de la carcasse. »

« En correspondance de cela, il y a eu comme conséquence logique le détachement d’une partie de la bande de roulement. De tels dommages n’ont pas compromis la structure, si bien que, Kimi Raikkonen a effectué un retour au stand avec un pneu gonflé. »

« De nombreux autres contrôles approfondis effectués sur les pneus des principaux protagonistes du Grand Prix de Grande Bretagne, avec un kilométrage similaire ou supérieur à ceux du train de gommes de Kimi Raikkonen (25 tours). Mais en aucun cas ces analyses n’ont révélé des signes de fatigue, délaminage ou même des accrocs sur les pneumatiques. En résumé, Pirelli confirme qu’il n’y a aucune preuve de culpabilité connectée au produit. »

Continuer à lire

GP de Grande-Bretagne

Un simple joint à l’origine de l’abandon de Jolyon Palmer à Silverstone

Publié

le

© Renault

Nick Chester, le directeur technique de Renault Sport Racing, a révélé que la défaillance d’un simple petit joint torique sur le système hydraulique de la voiture de Jolyon Palmer l’a obligé à abandonner à Silverstone, avant même de pouvoir se placer sur la grille pour le départ.

Le pilote Renault a effectué son tour de formation, mais sa RS17 a calé vers la fin du tour, obligeant Jolyon Palmer à se garer sur la pelouse et à abandonner.

« L’abandon de Jolyon était dû à quelque chose d’aussi simple qu’un joint torique sur le système hydraulique. » révèle Chester. « Nous avons bien-sûr étudié attentivement le problème pour comprendre comment cela s’est produit, afin de nous assurer que cela n’arrive plus à l’avenir. » explique Cherster.

Des nouveautés pour la Hongrie

Le Britannique pourra prendre sa revanche la semaine prochaine sur le circuit du Hungaroring de Budapest, là où Renault introduira les dernières nouveautés aperçues sur la monoplace de Nico Hulkenberg à Silverstone et qui vont faire leur apparition sur la RS17 de Jolyon Palmer.

« Les développements du châssis, en particulier le nouveau fond plat, ont été exemplaires avec les huit points acquis par Nico [Hulkenberg] et un rythme fort de nos deux voitures en qualifications. Il est essentiel de sauvegarder cette amélioration avec les deux voitures qui finissent dans les dix premiers en Hongrie – nous voulons terminer la première moitié de la saison sur une note positive. Pour ce faire, nous devons résoudre nos problèmes de fiabilité. Nous connaissons notre situation et les domaines dans lesquels nous devons porter plus d’attention. » a expliqué Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing.

Continuer à lire

GP de Grande-Bretagne

Pirelli publie son compte rendu sur les problèmes de Ferrari à Silverstone

Publié

le

© DR

Pirelli a rendu public son compte rendu sur le problème dont a été victime Sebastian vettel dans les derniers tours du Grand Prix de Grande Bretagne la semaine dernière. Le pilote Ferrari a terminé la course au septième rang, après que son pneu avant gauche se soit désintégré à deux tours de la fin de course.

Le quadruple champion du monde a dû rentrer au stand pour effectuer un dernier arrêt, et ainsi lui permettre de terminer la course, afin de marquer un minimum de points.

Pirelli considère que le pilote Ferrari a été victime d’une crevaison lente, ce qui a entrainé la délamination de son pneu avant gauche.

« L’enquête a confirmé que la cause du problème était dû à une crevaison lente. Le retour au stand avec un pneu dégonflé aura conduit à la rupture finale de la gomme. Le pneu endommagé de la voiture de Kimi Raikkonen va devoir passer plus de tests et d’analyses, afin de comprendre clairement ce qu’il s’est passé. Il faudra quelques jours de plus pour indiquer la cause réelle du problème. » indique Pirelli dans un communiqué.

Kimi Raikkonen a terminé la course sur la troisième marche du podium en Grande Bretagne, tout comme Sebastian Vettel, le Finlandais a rencontré un grave problème sur la roue avant gauche de sa Ferrari.

Continuer à lire

GP de Grande-Bretagne

Un week-end à oublier pour Toro Rosso

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Toro rosso n’a pas connu un Grand Prix de Grande Bretagne facile le week-end dernier, puisque déjà dés le jeudi, la STR12 de Carlos Sainz ne passait pas le contrôle technique obligatoire.

La monoplace de l’Espagnol avait un câble, qui servait à retenir une roue, qui était assez usé, ce qui a obligé les inspecteurs de la FIA à ouvrir une enquête.

Cette investigation n’aura finalement rien coûté à l’équipe italienne, qui a dû simplement remplacer le câble mis en cause. Franz Tost, le team principal de l’équipe, veut absolument oublier cette course, durant laquelle Toro Rosso n’aura pas marqué de point, notamment à cause du crash entre les deux pilotes dans les premiers tours de course.

« Ce week-end a mal commencé dès le début, après des problèmes d’inspection jeudi. La course de dimanche a été une grande déception pour l’équipe, parce que le pire des scénarios s’est produit : La collision entre deux pilotes de la même équipe. » explique Tost.

« Nous avions une voiture pour terminer dans le top dix, mais tout ce que nous pouvons faire désormais est d’oublier ce week-end et de passer à la Hongrie. Ce circuit devrait être plus adapté à notre voiture, et nous pourrions y signer un bon résultat avant les vacances. » conclut Tost.

Rappelons que Carlos Sainz a dû abandonner suite à son accrochage avec Daniil Kvyat, le Russe quant à lui, a pu continuer mais il terminera la course à une lointaine quinzième place.

 

Continuer à lire

GP de Grande-Bretagne

Renault tire un bilan positif et s’excuse auprès de Jolyon Palmer

Publié

le

© Renault

Renault a tenu à présenter ses excuses à Jolyon Palmer pour ne pas lui avoir permis de participer au Grand Prix de Grande Bretagne ce dimanche. Le Britannique a dû abandonner pendant le tour de formation, après avoir rencontré un problème de chute de pression hydraulique sur sa RS17.

Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing, présente ses excuses à son pilote, qui aurait dû s’élancer depuis la onzième place sur la grille ce dimanche, mais souligne également les très bons résultats obtenus par Renault ce wee-end, aussi bien en F1 que dans les catégories inférieures.

« Nous devons nous excuser auprès de Jolyon qui avait obtenu une bonne position sur la grille. Nous voulions tous qu’il ouvre son compteur aujourd’hui et il l’aurait certainement fait sans ce problème. En parallèle, nous avons connu une excellente course avec Nico qui a très bien piloté, sans commettre d’erreur et a parfaitement exécuté la stratégie. » explique Abiteboul.

« Nous étions trente bonnes secondes devant les Force India. C’est toujours un peu frustrant d’être autant exposé à la fiabilité puisque nous aurions pu mieux faire encore. L’essentiel est que les évolutions ont fonctionné et nous sommes ravis de le voir dans les résultats. »

« Avec de nouveaux apports prévus sur les prochaines courses, j’espère que nous pourrons continuer sur cette lancée pour finir la première partie de la saison en beauté. Ces points sont un bon moyen d’achever le week-end de notre quarantième anniversaire en F1. Tout en célébrant le passé, il est également réjouissant de voir nos jeunes pilotes briller. Félicitations à Nicholas Latifi, notre pilote d’essais, pour sa première victoire en F2, mais aussi à Oliver Rowland, notre pilote de développement, pour son podium. » conclut le Français.

Continuer à lire

GP de Grande-Bretagne

Sixième place d’Hulkenberg : Comme une victoire pour Renault

Publié

le

© Renault

Renault  a égalé son meilleur résultat de l’année avec la sixième place de Nico Hülkenberg au Grand Prix de Grande-Bretagne. La R.S.17 de l’Allemand était partie du cinquième rang sur la grille – le plus haut de la saison – avant une bonne course rapportant huit points à l’équipe.

Le Britannique Jolyon Palmer a connu une journée décevante à domicile en abandonnant lors du tour de formation en raison d’une chute de pression hydraulique.

Nico Hulkenberg : « Nous sommes ravis du résultat d’aujourd’hui. Cette sixième place est une grande victoire pour l’équipe. Nous avons pu réaliser un bon tour en qualifications avant de le concrétiser en course. Notre rythme était bon et nous avons pu rester devant les Force India, ce qui est positif. »

« Sur la fin, nous avons perdu un peu de puissance, notamment en ligne droite. Cela a facilité la tâche de Daniel, mais nous avons pu récupérer une position quand Sebastian (Vettel) a rencontré son problème. C’est un résultat très positif dans l’ensemble. Les nouvelles évolutions ont très bien fonctionné, nous avons pu attaquer avec la voiture et je m’en réjouis pour l’équipe. »

Jolyon Palmer : « C’est vraiment frustrant de devoir renoncer au départ. Nous avions une fuite hydraulique au premier tour. C’était assez rageant puisque je pense que nous étions bien placés. Nous partions onzièmes, avec des pneus neufs, une très bonne voiture et de nombreuses stratégies possibles… Tout était réuni pour avoir des points. J’ai reçu tant de soutien ce week-end que cela aurait été bien d’en marquer. Nous pouvons tout de même constater que la voiture a progressé, mais nous devons désormais nous occuper de la fiabilité. »

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.