Restez connéctés

shield

Ferrari a refusé que le Shield soit entre les mains d’une autre équipe

Publié

le

© Ferrari

Ce vendredi, Ferrari a été la première équipe à pouvoir tester le bouclier sur le circuit de Silverstone. C’est Sebastian vettel qui a eu l’honneur de faire un tour de circuit avec cet appendice posé sur sa monoplace. Le sentiment du quadruple champion du monde n’est pas très bon après ce premier essai, et il a d’ailleurs mis un terme assez prématurément à son test à la fin du premier tour de piste.

« Je dois admettre que j’ai été un peu pris de vertige. » déclare Vettel. « La vision frontale n’est pas très bonne, c’est probablement dû à la courbure de la vitre. En plus dans les lignes droites, avec l’écoulement de l’air, votre casque est poussé vers l’avant du cockpit. » a expliqué Vettel.

Mais outre le fait que la FIA a demandé à Ferrari de s’occuper de ce tout premier test grandeur nature, la polémique est arrivée après la première séance d’essais libres, lorsque Mercedes a demandé à pouvoir avoir accès au Shield testé par l’équipe de Maranello.

Seulement Ferrari a refusé catégoriquement que son pire ennemi puisse avoir entre les mains le Shield et extraire à partir de ce dernier une somme d’informations sur la SF70-H. En effet, pour monter le Shield sur la Ferrari, les ingénieurs ont dû modifier quelques peu la carrosserie de la monoplace, notamment, les mats de rétroviseurs, qui sont devenus plus verticaux avec le Shiled.

Les autres équipes n’ont donc pas eu accès au Shield jusqu’à présent, et il faudra attendre le prochain test du dispositif pour que Mercedes ou Red Bull ou une autre équipe puisse voir ce qu’il est possible de faire ou pas avec un tel système monté sur la monoplace.

shield

Il est trop tôt pour envisager d’introduire le Shield selon Horner

Publié

le

© Ferrari

Christian Horner ne se montre pas enthousiaste à l’idée d’introduire le bouclier en F1 l’an prochain, le team principal de Red Bull se base sur les propos de Sebastian Vettel, qui a été le seul pilote à pouvoir tester ce dispositif le week-end dernier à Silverstone.

Le pilote Ferrari a effectué un seul tour de circuit avec le bouclier monté sur sa monoplace, mais le quadruple champion du monde n’a pas du tout apprécié l’effet ressenti derrière cette bulle.

« Je dois admettre que j’ai été un peu pris de vertige. » déclarait Vettel le week-end dernier après avoir testé le bouclier. « La vision frontale n’est pas très bonne, c’est probablement dû à la courbure de la vitre. En plus dans les lignes droites, avec l’écoulement de l’air, votre casque est poussé vers l’avant du cockpit. »

Se basant sur les commentaires de Sebastian Vettel, Christian Horner considère qu’il est encore trop tôt pour prendre la décision d’introduire ce système de protection du cockpit.

« En  me basant sur les commentaires de Sebastian, le test n’a pas l’air d’avoir été une franche réussite. » déclare Horner. « Franchement, nous venons à peine de débuter les tests avec le Shield, et nous ne sommes qu’au début de son développement. »

« Selon moi il est encore trop tôt pour envisager son introduction dès la saison prochaine en Formule 1. Nous devrions en discuter davantage lors de la réunion du groupe stratégique qui est prévue ce mercredi. » conclut Christian Horner.

Continuer à lire

shield

Romain Grosjean : « Le Shield est aussi mauvais que le Halo »

Publié

le

© Ferrari

Romain Grosjean continue d’être contre tout dispositif de protection du cockpit en Formule 1, n’hésitant pas à déclarer que le Shield est tout aussi mauvais que le Halo. Le pilote français n’avait pas hésité à critiquer le Halo l’an dernier lors de sa première apparition aux essais hivernaux 2016 à Barcelone, et l’arrivée du Shield ce vendredi à Silverstone ne lui fera pas changer d’avis.

« Pour moi c’est très clair depuis le début, nous n’avons besoin de rien. Évidemment le test n’était pas très concluant aujourd’hui, je suis toujours contre le Halo ou le Shield ou autre chose, ce n’est pas ça la Formule 1. » déclare Romain Grosjean.

Lorsqu’on lui demande si au moins le Shield était la meilleure solution proposée jusqu’à présent, il répond tout simplement : « Non, c’est tout aussi mauvais que le Halo. J’ai pu essayer le Halo l’an dernier et j’ai détesté, cela m’a rendu malade. Nous n’avons pas encore trouvé de bonne solution. »

Désormais président du GPDA, Romain Grosjean déclare que la question de la protection du poste de pilotage n’est plus abordée désormais par les pilotes.

« Nous poussons toujours en faveur de la sécurité, mais il ne nous appartient pas de prendre la décision », a-t-il déclaré. « Les pilotes sont très divisés [sur la sécurité du poste de pilotage]. Nous avons effectivement cessé de discuter, car il s’agit de la sécurité. Nous ne faisons pas les règles. Nous sommes en mesure d’améliorer la sécurité, mais il ne nous appartient pas de trouver une solution ou de dire que nous voulons cela ou cela.«  conclut Grosjean. 

Continuer à lire

shield

Quel est votre avis sur le Shield ?

Publié

le

© Ferrari

Sebastian Vettel a été le premier pilote à pouvoir effectuer un tour de circuit avec le Shield monté sur sa Ferrari ce vendredi à Silverstone. Les avis divergent sur l’efficacité de ce système de protection, mais également sur son esthétique.

C’est à vous de laisser votre avis, qu’en pensez-vous ? Le Shield sera t-il efficace en termes de sécurité ? Rend t-il les F1 plus belles ?

Quel est votre avis sur le Shield aperçu sur la Ferrari de vettel à Silverstone ?

View Results

Loading ... Loading ...
Continuer à lire

shield

La FIA publie la première image officielle du Shield qui sera testé à Silverstone

Publié

le

© DR

La FIA a publié la première image officielle du système de protection du cockpit baptisé « The Shield » (bouclier en Français). Ce système sera notamment testé pour de vrai lors du Grand Prix de Grande Bretagne la semaine prochaine, il devrait être introduit en F1 en 2018.

Après avoir déjà testé le Halo à plusieurs reprises, la FIA veut maintenant s’assurer que le Shield corresponde bien aux critères de sécurité que la fédération demande à ce genre de systèmes. Le Halo n’a cependant pas été complètement abandonné par la FIA, puisque la fédération a déjà signalé que si le Shield ne correspondait pas aux critères de sécurité, le Halo pourrait faire son retour.

Ce sera la première fois que le Shield sera monté sur une monoplace de Formule 1, la dernière fois qu’un système similaire a été aperçu fut au Grand Prix de Russie 2016, lorsque Red Bull a présenté son système de protection baptisé Aéroscreen.

Continuer à lire

shield

Le Shield devrait faire sa première apparition à Silverstone

Publié

le

shield aeroscreen red bull f1
© Red Bull Content Pool

Suite à la réunion du groupe stratégique le 25 avril, il a été convenu que le système Halo allait être mis au placard provisoirement afin de le remplacer par une autre solution : Le Shield. Ce dispositif transparent sera testé cette saison en vue d’une introduction en Formule 1 pour la saison 2018, par conséquent, c’est au Grand Prix de Grande-Bretagne que le Shield devrait faire sa première apparition.

Nous vous rapportions déjà au mois d’avril que le Shield (système de protection en forme de pare brise)  aurait dû faire sa première apparition en public pour le Grand Prix d’Italie à Monza, mais selon nos confrères d’Auto Motor Und Sport en Allemagne, le Shield devrait être monté sur la Ferrari dans le cadre du Grand Prix de Grande Bretagne.

Les premières impressions suggèrent que le Shield ressemblera étrangement à la solution proposée par Red Bull : L’Aéroscreen. Cependant, en raison d’un manque de données, ce projet de pare brise développé par l’équipe autrichienne  a été abandonné provisoirement, tout comme le Halo, qui lui a été écarté définitivement.

La première sortie du Shield « pour de vrai » sera cruciale pour le dispositif, puisqu’il devra passer avec brio une série de tests qui  se concentreront d’abord sur le fait que l’écran soit suffisamment solide pour dévier la trajectoire d’une roue qui arriverait à 150 km/h. Puis, bien-sûr, la fédération regardera ensuite si des problèmes de visibilité se posent avec ce système.

La visibilité justement, certains pilotes estiment qu’un tel système monté sur les monoplaces pourrait rendre les courses dangereuses dans des conditions humides. Kevin Magnussen, le pilote Haas, fait partie de ceux qui ne veulent pas voir ce dispositif en Formule 1 l’année prochaine.

« Je pense que cela va rajouter beaucoup de difficultés, surtout dans des conditions humides avec la vitre. Déjà, même sans vitre, il est difficile de voir quelque chose sous la pluie. Je suis certain que ce sera plus dangereux sous la pluie. » explique Magnussen.

Si le Shield ne donne pas entière satisfaction à la FIA lors des tests, le dispositif sera alors abandonné définitivement, la Fédération pourra alors se tourner vers d’autres solutions comme l’Aéroscreen de Red Bull.

Continuer à lire

shield

Le Shield ne protégera pas selon Max Verstappen

Publié

le

Max Verstappen assure que le risque de blessures ou de décès sera toujours présent en Formule 1, et ce, malgré l’introduction d’un dispositif tel que le Shield. Ce nouveau concept-vu uniquement sur des dessins pour l’instant-devrait agir comme un écran disposé sur la partie supérieur du nez et allant vers le cockpit du pilote, mais sans fournir une protection totale.

Bien que considéré comme plus favorable par rapport au concept Halo, le Shield doit encore être développé en vue d’une mise en œuvre pour la saison 2018. Cependant, le dispositif continue de diviser l’opinion  parmi les pilotes de F1.

« La Formule 1 est une catégorie de courses avec des cockpits ouverts, et il y a toujours des risques, comme dans tous les sports. Bien-sûr, il y a eu des accidents très malheureux dans le passé, mais c’est quelque chose que nous ne pouvons pas contrôler, et le Shield ne devrait pas faire non plus une différence. Vous savez, si une roue atterrit, le Shield ne vous protégera pas. » estime Max Verstappen.

« Je ne l’aime pas vraiment, ça n’a pas l’air très cool, et je veux me souvenir de la Formule 1 comme elle est maintenant, c’est à dire avec un cockpit ouvert. C’est pour cela que j’aime piloter, et quand vous regardez toutes ces propositions, cela ne me semble pas très bon, je n’aimerais pas piloter [avec un dispositif de sécurité]. » conclut le pilote Red Bull.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.