Ferrari veut « du sport pas du spectacle » et menace à nouveau de quitter la F1

Ferrari veut « du sport pas du spectacle » et menace à nouveau de quitter la F1
© Ferrari

A peine une semaine après que Liberty Media ait publié ses plans pour l’avenir de la F1 au delà de 2021, le président de Ferrari, Sergio Marchionne, réitère ses menaces de quitter le sport.

Le président de Ferrari a une nouvelle fois menacé de quitter la Formule 1 si des « solutions acceptables » n’étaient pas trouvées avec les propriétaires de la discipline pour les futures règles qui entreront en vigueur en 2021.

La F1 a publié ses principales propositions lors d’une réunion qui s’est tenue avec les dix équipes à Bahreïn la semaine dernière, décrivant cinq domaines dans lesquels il fallait impérativement faire un effort :

  • Le plafonnement des coûts
  • L’équité concernant les revenus redistribués aux équipes
  • Une structure plus simple pour gouverner le sport
  • Normaliser certaines pièces sur les voitures
  • Des moteurs moins chers, plus puissants et plus bruyants

Des premières propositions qui ne plaisent toujours pas au président de Ferrari, qui considère que la F1 est en train de devenir un spectacle, plus qu’un sport, ce qui va à l’encontre de l’ADN de Ferrari.

« Si la F1 devient plus un spectacle qu’un sport, et si nous prenons la direction des courses de NASCAR [aux Etats-Unis] alors Ferrari partira. » déclare Marchionne lors d’une réunion des actionnaires à Amsterdam vendredi dernier.

« S’il y a des propositions qui faussent la F1, je pense que Ferrari va se retirer. Nous travaillons avec Liberty, mais pour trouver des solutions acceptables. »

« Nous avons eu des propositions de Liberty il y a dix jours, mais nous attendons de connaître les détails et ensuite nous ferons des choix dans l’intérêt de Ferrari. »

« Nous pourrions chercher des solutions alternatives, ce n’est pas une menace, certaines personnes veulent une approche moins technologique, mais nous et Mercedes avons la volonté de maintenir un niveau élevé. »