Connect with us

La Formule E discute pour garder des arrêts au stand obligatoires l’an prochain

formula E

La Formule E discute pour garder des arrêts au stand obligatoires l’an prochain

La Formule E est actuellement en pleine discussion pour garder les ravitaillements obligatoires l’an prochain, et ce, malgré l’arrêt définitif des arrêts au stand pour changement de voiture à mi-course. A l’heure actuelle, les pilotes ont l’obligation de s’arrêter au stand pour changer de voiture à mi-course, parce que la batterie électrique de 28kWh montée dans les monoplaces de Formule E ne peut pas tenir la distance d’une course.

Cela sera corrigé pour la saison 2018/19, lorsqu’une nouvelle batterie de 54kWh fabriquée par McLaren Applied Technologies produira suffisamment d’énergie pour tenir la distance d’une course entière.

Des débats initiaux au groupe de travail sportif de la Formule E (SWG) ont eu lieu plus tôt cette année, tandis qu’une autre réunion pour discuter exclusivement des propositions de format de course aura lieu plus tard ce mois-ci.

« Nous avons parlé d’arrêt au stand conventionnel, où nous changerions les pneus. » explique Roger Griffiths, président de l’association des équipes de Formule E à Autosport. « Cependant, cela n’apporterait aucun avantage, puisque nous changerions pas de pneus usés. Cela signifierait simplement qu’il faudrait apporter de l’équipement supplémentaire, des roues supplémentaires et il n’y aurait aucun message réel sur la raison pour laquelle nous faisons cela.« 

« Nous allons plutôt essayer de proposer quelque chose qui ajoute un élément de stratégie, c’est une des solutions que nous examinons. Nous pourrions avoir un arrêt minimum sur la voie des stands ou dans les box, mais il pourrait aussi y avoir une option de choisir de s’arrêter pour obtenir de la puissance supplémentaire. Donc, plus vous vous arrêtez, plus vous avez de l’énergie. Ce qui voudrait dire que quand vous ressortez des stands, vous pourriez courir plus vite que vous ne l’avez fait précédemment. » conclut Griffiths.

To Top