Connect with us

Haas : « Marquer des points dans cinq courses sur sept, ce n’est pas si mal »

haas f1
© Haas F1 Team

haas

Haas : « Marquer des points dans cinq courses sur sept, ce n’est pas si mal »

L’équipe Haas a terminé cinq des sept premières courses de la saison dans les points, alors que l’année dernière, l’écurie américaine n’a réussi à marquer des points que dans cinq courses au total. Mais malgré un nombre de points plus élevé en 2016, Haas a confirmé en ce début de saison qu’elle faisait bien partie de la catégorie reine du sport automobile pour marquer des points et non pas pour faire de la figuration, comme le prétendaient certains au début de l’année dernière.

Le team principal de la formation américaine, Guenther Steiner,  avoue que ce n’est pas tous les jours facile, mais souligne les efforts entrepris par l’équipe depuis ses débuts en Australie 2016, un long parcours fait de hauts et de bas pour cette petite écurie, qui dispose notamment de l’appui de Ferrari dans plusieurs domaines.

« Nous avons eu des hauts et des bas, mais nous avons marqué des points dans cinq des sept courses. Et il y a eu une course où nous étions certains de marquer des points, mais nous avons rencontré un problème mécanique. Le milieu de peloton est très difficile, et marquer des points dans cinq courses sur sept, ce n’est pas si mal. » déclare Steiner.

« Bien-sûr, nous devons marquer plus de points, mais de façon générale, l’équipe est en pleine maturité, et je suis très confiant sur ce que nous allons vivre. A court terme, il est très difficile d’apporter des améliorations, vous essayez toujours d’obtenir des mises à jour aérodynamiques sur la voiture, mais sinon, il s’agit de petites améliorations que l’équipe fabrique et développe. Nous gagnons également de l’expérience, et c’est d’une manière ou d’une autre une amélioration. Je pense que nous sommes sur la bonne voie. »

« [le fait de marquer des points] donne à nos employés la sensation de rentrer à la maison avec quelque chose. Nous n’avons pas à attendre quatre ou cinq courses pour marquer des points, bien-sûr, nous aimerions marquer des points à chaque Grand Prix, et pas seulement un ou deux. Mais cela viendra, si nous sommes toujours dans les positions avec les petits points, nous finirons par grimper sur des positions où il y a plus de points. » conclut Steiner.

 

To Top