Restez connéctés

haas

Haas pourrait changer de fournisseur de freins dès le GP de Russie

Publié

le

© haas f1 team

Les essais de Bahreïn permettent à certaines écuries d’optimiser les performances des monoplaces quand d’autres cherchent à résoudre des problèmes récurrents, c’est le cas de Haas qui a travaillé aujourd’hui avec un nouveau fournisseur de freins. En effet depuis la fin de la saison 2016, les freins Brembo ne donnent plus entière satisfaction à l’écurie américaine et surtout à Romain Grosjean.

C’est vers Carbone Industrie que s’est tournée l’équipe Haas afin de trouver une solution à ce problème qui limite les performances et rend la conduite dangereuse. La première journée d’essais à Bahreïn a permis de tester ce nouveau dispositif, Romain Grosjean nous fait part de ses sensations:

« Les systèmes sont  assez semblables. Il suffit de voir si nous pouvons réellement les faire fonctionner avec notre cartographie. Je pense que cela pourrait venir pour la Russie, en tout cas, tout est prêt mais nous changerons seulement si nous sommes confiants de débuter le Grand Prix de Russie sans problème, car vous ne pouvez pas manquer les essais 1 et une partie des essais 2 parce que vous n’êtes pas sûr de la cartographie. Nous avons collecté beaucoup de données aujourd’hui et je pense que les gars vont travailler à ce sujet. Nous pouvons voir sur les données que certaines parties sont meilleures. » Cependant le français modère ses propos et ne blâme pas Brembo:

« Depuis la Chine, nous avons des mises à jour sur les freins Brembo et cela a bien fonctionné mais nous avons dû attendre un an et demi pour obtenir les mises à jour.  Avec Brembo, nous avons le travail de base. Nous savons comment cela fonctionne. Sur l’autre [Carbone Industrie], nous avons travaillé pendant une après-midi mais ce n’est pas beaucoup, nous avons fait sept ou huit runs. Le temps de changer l’équilibre des freins, le temps de changer la cartographie et d’obtenir plus ou moins ce que nous souhaitions. Je pense que Kevin va continuer à travailler demain [mercredi] et nous allons décider ». Conclut Romain Grosjean

 

.

haas

L’équipe Haas ouverte à un changement de nom comme Alfa Roméo Sauber

Publié

le

© Haas F1 Team

Le sponsoring en Formule 1 peut être parfois difficile à obtenir, mais le directeur de l’équipe américaine Haas estime que son écurie aura bien besoin tôt ou tard de l’appui de sponsors.

Depuis son arrivée en Formule 1 il y a deux ans, Haas s’est appuyée essentiellement sur le financement de la société Haas Automation [appartenant au patron de l’écurie, Gene Haas ].

Le budget de l’équipe en tant que petite formation de milieu de grille est estimé à 130 millions de dollars, dont deux tiers sont fournis par Haas Automation, tandis qu’environ 13 millions de dollars proviennent de parrainage extérieur.

Gunther Steiner, le directeur de l’équipe, insiste sur le fait qu’à l’avenir ces chiffres devraient être inversés, mais Steiner sait que ce ne sera pas facile.

« Cela reste une priorité. » déclare à Steiner à Motorsport.com « Mais il est difficile d’obtenir l’appui de sponsors. On le voit bien avec les autres équipes, les grosses écuries, même si elles se débattent, alors pour nous en tant que petite équipe c’est encore plus difficile. »

L’une des possibilités qui pourrait s’offrir à l’équipe américaine serait de changer de nom pour faire venir un sponsor, un peu à l’image de Sauber qui est devenue Alfa Roméo Sauber en 2018.

Interrogé pour savoir si Haas serait ouverte à l’association d’une marque ou d’un fabricant à l’avenir, Steiner dit qu’il n’est pas contre l’idée.

« Pourquoi pas ? Nous sommes toujours ouverts aux pourparlers. Si quelqu’un a des idées, oui, c’est sûr que ça nous intéresse. Mais est-ce notre priorité ? Peut-être pas. » conclut Steiner.

Continuer à lire

haas

Haas devra viser la constance en 2018

Publié

le

© Haas F1 Team

Le patron de l’équipe Haas, Gunther Steiner, pense que son écurie devra viser la constance en 2018, l’une des zones de faiblesse de la formation américaine au cours de la seconde partie de la saison 2017.

Alors que Haas a presque atteint ses objectifs en 2017, le manager de l’équipe déplore une performance inégale tout au long de l’année. Et même si Haas a terminé à la huitième position au classements des constructeurs comme en 2016, Steiner regrette qu’un nombre important de points aient été laissé sur la table.

« La base était bien là, mais nous avons dû faire face à des montagnes russes. » déplore Steiner. « Je dirais quand même moins lors de la première partie de la saison, parce que nous avons marqué des points lors de beaucoup de courses. »

« Nous avons marqué des points dans plus d’événements cette année que l’an dernier, ce qui signifie que notre performance était à la hausse et non à la baisse. »

« Mais ce n’était pas suffisant pour pouvoir être constamment dans les points, et vous devez être constamment dans les points pour monter au classement. Les trois ou quatre courses où nous avons abandonné nous ont coûté cher. »

Steiner reconnaît que l’équipe a basculé un peu trop tôt sur la saison 2018 et en abandonnant le développement de la VF-17.

« Nous avons manqué de compétitivité en fin de saison, et nous étions pleinement conscients que nos ressources étaient consacrées à la voiture 2018. »

« Avec le recul, nous aurions pris une autre décision. Nous aurions mieux fait de continuer à développer la monoplace 2017 afin de maximiser nos chances au championnat. »

« Mais il est désormais impossible de faire machine arrière, et il est temps de se concentrer sur 2018. Nous souhaitons faire un grand pas en avant sur le plan de la performance, et je suis certain que notre future VF-18 sera plus performante que ses aïeules. » conclut Steiner.

Continuer à lire

haas

Haas va tout miser sur le développement aérodynamique en 2018

Publié

le

© Haas F1 Team

Gunther Steiner, le team principal de l’équipe Haas, souhaite que la formation américaine fasse un pas en avant la saison prochaine du point de vue aérodynamique.

L’équipe Haas a terminé à la huitième place au championnat constructeur cette année, mais Steiner estime que son écurie aurait pu faire mieux s’ils n’avaient pas stoppé le développement de la VF-17 en plein milieu de la saison.

Le chef d’équipe s’attend donc à ce que la VF-18 bénéficie de quelques ressources supplémentaires qui lui ont été allouées au cours des derniers mois, et fait une totale confiance aux designers de l’équipe pour que le développement de la VF-18 suive le rythme des courses l’an prochain.

« Nous devons en faire plus dans le domaine du développement aérodynamique, nous nous sommes arrêtés trop tôt cette année. » déclare Steiner.

« Avec du recul, nous pouvons nous demander pourquoi nous n’avons pas amélioré cette voiture, mais j’espère que nous pourrons récolter les fruits l’an prochain. »

« Notre développement aérodynamique s’est arrêté très tôt, et je pense que c’est sur ce domaine que nous pouvons nous améliorer davantage. Si nous améliorons l’aérodynamique les pneus fonctionneront mieux et nous nous retrouverons dans une spirale positive. »

« L’année dernière, nous avons commencé à embaucher des gens, et des gens arrivent toujours à l’heure actuelle. Nous avons plus de personnel que l’an dernier, donc, notre développement aérodynamique devrait meilleur et plus régulier. »

Haas a terminé sa seconde campagne en Formule 1 à la huitième position, juste devant McLaren et Sauber. Mais en 2018, McLaren bénéficiera de l’aide de Renault et Sauber aura la toute dernière évolution du moteur Ferrari, ce qui placera la formation américaine dans une position difficile.

En 2018, les pilotes resteront les mêmes avec Romain Grosjean et Kevin Magnussen au volant de la VF-18.

Continuer à lire

haas

Romain Grosjean pointe deux faiblesses à corriger chez Haas pour 2018

Publié

le

© Haas F1 Team

Romain Grosjean pointe deux faiblesses où l’équipe Haas pourrait s’améliorer pour la prochaine saison de Formule 1 : La coordination entre les usines et la compréhension des pneumatiques Pirelli.

Le pilote français a terminé la saison 2017 au treizième rang avec 28 points inscrits en 20 courses sur les 47 que l’équipe américaine a marqué durant la saison.

Si les problèmes de frein ont persisté tout au long de l’année sur la monoplace du Français, c’est surtout sur les pneumatiques et la coordination entre les différents départements techniques que la bas blesse selon Grosjean.

« Je pense que le developpement reste l’une de nos faiblesses, cela fait deux années de suite que nous avons tendance à rentrer dans le rang à mesure que nous avançons dans la saison. » explique Romain Grosjean.

« A chaque fois nous débutons l’année avec une très bonne base, et nous progressons moins que nos adversaires directs par la suite. Je pense que nous pouvons améliorer la coordination entre les usines, notamment entre celle de Ferrari à Maranello, celle de Dallara et celle que nous avons en Angleterre. »

« Notre seconde faiblesse reste les pneumatiques, nous ne sommes toujours pas capables de les utiliser et nous avons encore du mal dans la compréhension des Pirelli. Ce sont donc les deux domaines dans lesquels nous pouvons nous améliorer. »

Continuer à lire

haas

Steiner : « Prenons soin des équipes actuelles avant d’agrandir la F1 »

Publié

le

© Haas F1 Team

Guenther Steiner, le team principal de l’équipe Haas, estime que les propriétaires de la Formule 1 et les équipes elles-mêmes devraient se concentrer sur la consolidation du grand cirque avant de penser à l’ajout de nouvelles équipes.

Avec une Formule 1 en constante évolution, les nouveaux propriétaires ont récemment annoncé une modification de la réglementation des moteurs pour l’après 2021, dans le seul but d’attirer des marques et constructeurs automobiles.

Mais Steiner insiste sur le fait que la Formule 1 devrait tout d’abord penser aux équipes qui sont actuellement en catégorie reine avant de penser à en faire venir d’autres.

« Tout le monde sera un peu agacé, mais je pense que nous devons tous faire des compromis pour le bien du groupe. » explique Steiner. « Nous devons prendre soin des dix équipes. »

« Je ne suis pas contre l’arrivé de nouvelles équipes, mais en ce moment vous avez deux groupes, des équipes vraiment petites et des grandes. »

« Si maintenant on introduit de nouvelles équipes, vous obtiendrez un troisième facteur, ce qui est complètement différent de ce que nous avons fait il y a quelques années. »

« Par exemple, comment ferions nous pour gérer les coûts ? Il y a une différence parce que vous devez faire un gros investissement initial. »

« Je ne suis pas pour essayer de trouver de nouvelles équipes maintenant, parce que beaucoup de gens pensent qu’ils peuvent rentrer et gagner de l’argent immédiatement parce qu’ils ont un nouveau contrat. »

« Cela prend du temps pour gagner de l’argent, donc je pense qu’il y a déjà dix équipes solides ici en ce moment, rendons-les encore plus solides ou stabilisons-les et ensuite nous verrons pour les deux ou trois équipes suivantes. »

Continuer à lire

haas

Le directeur de Haas souhaite plus de cohérence dans les pénalités

Publié

le

© Haas F1 Team

Le patron de Haas, Guenther Steiner, a encore une fois critiqué les commissaires de la F1 et leur manque de constance après que Romain Grosjean ait été pénalisé de dix secondes au GP du Brésil dimanche.

Le pilote français a percuté la Force India d’Esteban Ocon dimanche au Grand Prix du Brésil, après que l’arrière de sa monoplace se soit dérobé alors que le pilote Force India était en train de doubler Grosjean.

Le pilote Haas a été jugé coupable de cet accrochage et a été pénalisé de dix secondes lors de son arrêt au stand, une sanction que n’arrive pas à comprendre Guenther Steiner, le team principal de Haas.

« Je suis toujours aussi surpris du verdict. » déclare Steiner. « Cela n’a pas influencé notre résultat ici, puisque nous prenions cette course comme une séance d’essais, rien d’autre. »

« Mais il a obtenu deux points de pénalité pour un incident de course, alors que Stroll a obtenu un seul point avec une différence de vitesse de 140 km/h et que c’était plus dangereux. Je me bats toujours pour obtenir une certaine cohérence et je continue à lutter. »

 

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.