Restez connéctés

honda

Honda assure que son moteur est très proche du moteur Renault

Publié

le

© McLaren-Honda

Selon Yusuke Hasagawa, le responsable du programme F1 chez Honda, l’unité de puissance du motoriste japonais est très proche du niveau de performance du moteur Renault.

Depuis son grand retour en Formule  en 2015, Honda a eu beaucoup de mal à se rapprocher de Mercedes ou bien encore de Ferrari en termes de performance pure, mais après un nouveau départ difficile cette saison, le motoriste japonais a fait de grands progrès aussi bien en termes de performance qu’au niveau de la fiabilité.

Les premiers signes de progrès sont apparus à Bakou au mois de juin, lorsque Honda a introduit une spec 3 de son unité de puissance lors des essais libres sur la voiture de Fernando Alonso.

Mais Yusuke Hasegawa estime que depuis l’introduction finale de cette spec 3 au Grand Prix de Belgique, Honda a réussi à combler l’écart avec Renault.

« Depuis le début de la saison, nous avons améliorer notre unité de puissance, non seulement en termes de performance, mais aussi de fiabilité. » déclare Hasegawa à Motorsport.com « Depuis que nous avons introduit le moteur spec 3.5, je pense que le niveau de performance est très proche de celui de Renault. »

« Je ne peux pas dire que c’est mieux que Renault, mais l’important, c’est que la fiabilité soit bien meilleure. Nous n’y sommes pas encore [au niveau de Renault], mais l’écart est très faible par rapport à l’année dernière et à la première année. »

En 2018, Honda gardera le même concept avec son unité de puissance

Longtemps critiqué par McLaren sur le choix de repartir de zéro au début de chaque saison,  Honda assure que son concept moteur restera le même l’an prochain pour sa première année de collaboration  avec Toro Rosso.

« Il n’y a aucun doute sur le concept actuel. » poursuit Hasegawa. « Nous avons choisi un concept très similaire à celui de Renault, Ferrari et Mercedes. Il n’y a donc aucune raison pour que nous ne puissions pas atteindre le même niveau de performance avec notre concept actuel. »

 

honda

Des gens chez Honda étaient mécontents de l’attitude d’Alonso

Publié

le

© McLaren-Honda

Yusuke Hasegawa, le responsable du programme F1 chez Honda, révèle que l’attitude de Fernando Alonso lors des deux dernières  années n’ a pas plu à tout le monde chez Honda.

Depuis son retour en Formule 1 en 2015, Honda n’a jamais été en mesure de fournir à McLaren une unité de puissance capable de se battre pour des victoires ou des podiums.

Au fil des années, la relation entre McLaren et Honda n’a cessé de se détériorer, et les propos tenus par Fernando Alonso dans sa radio en pleine course n’auront pas aidé à apaiser les tensions.

Tout le monde se souvient du fameux « GP2 engine » lancé par Fernando Alonso au Grand Prix du Japon en 2016 lorsqu’il se faisait doubler en pleine ligne droite par manque de puissance.

« De toute évidence, il y  a des gens chez Honda qui étaient mécontents de l’attitude d’Alonso. » déclare Hasegawa au journal espagnol El Confidential. « Mais pas moi, pour moi ce n’était pas un problème. »

« Je suis très déçu de ne pas lui avoir donné un bon moteur, personnellement, je suis désolé, j’avais honte et j’étais en colère. »

« En F1, c’est difficile pour tout le monde d’être heureux. Bien-sûr, ce n’était pas personnel, Alonso a bien fait son travail en bon professionnel qu’il est. Les pilotes sont très émotionnels, et nous devons les comprendre quand ils se comportent comme ça. Si vous aviez la meilleure voiture, ne seriez-vous pas heureux ? Oui, alors nous ne pouvons pas nous plaindre.

Honda et McLaren ne feront plus équipe ensemble l’an prochain, puisque les deux parties se sont séparées d’un commun accord. Le motoriste japonais équipera désormais Toro Rosso, tandis que McLaren sera équipée du moteur Renault l’an prochain.

Continuer à lire

honda

Marko : « Nous savons ce qu’il se passe en arrière-plan chez Honda »

Publié

le

© DR

Honda fera désormais équipe avec Toro Rosso à partir de la saison prochaine, après avoir cassé le partenariat liant le motoriste japonais à l’équipe McLaren.

Si la plupart des observateurs de la Formule 1 voient ce mariage entre Toro Rosso et Honda comme une entreprise risquée, Helmut Marko, l’un des responsables de l’équipe Red Bull, se veut optimiste quant à l’avenir de cette association.

« Nous avons contacté Honda et avons fait quelques-unes de nos propres recherches aussi. » confie Marko. « Et de ce que nous avons appris, nous pouvons dire que nous avons une vision optimiste de l’avenir. »

« Nous avons pu voir les deux Mclaren dans le top dix à Singapour, nous voyons donc un moteur qui se développe, et nous savons ce qui se passe en arrière plan. »

« Honda a le potentiel financier et l’infrastructure nécessaire, avec l’une des usines les plus modernes avec des plate -formes de test correspondantes et un engagement total en Formule 1. Mais nous devons aussi aborder la mentalité japonaise, car elle bien-sûr un peu différente de celle des Européens. »

« Désormais, nous sommes impatients de voir comment Toro Rosso et Honda vont fonctionner. En septembre 2018, je serais en mesure de dire ce que nous ferons en 2019. » conclut Marko.

Continuer à lire

honda

Honda va faire en sorte de limiter les pénalités d’ici la fin de l’année

Publié

le

Le calvaire de McLaren aux côtés de Honda est sur le point de se terminer, mais il reste tout de même encore six courses avant la délivrance et la fin de la saison 2017.

La semaine dernière à Singapour, Mclaren a annoncé qu’elle mettait un terme d’un commun accord à son partenariat avec le motoriste japonais Honda pour s’équiper du moteur Renault à partir de la saison 2018.

Honda restera toujours en Formule 1 l’an prochain, mais la firme japonaise équipera désormais l’équipe Toro Rosso pour les trois années restantes avant le grand chamboulement dans la réglementation moteur en 2021.

Mais pour l’instant, il reste encore six Grands Prix avant la fin de la saison 2017, et Honda fera en sorte de minimiser au maximum les améliorations apportées à son unité de puissance afin de se concentrer sur des résultats concrets sur la piste.

« L’une des choses que nous souhaitons faire est de minimiser les améliorations apportées au moteur pour le reste de la saison. » explique Yusuke Hasagawa, le responsable de Honda en F1. « Nous voulons uniquement maximiser nos chances de résultats au cours de cette année. »

Honda confirme que ce changement d’objectif est dû au fait que le motoriste ne travaillera plus avec McLaren l’année prochaine : « Auparavant, nous avons simplement priorisé l’amélioration de la performance, car toute amélioration allait se projeter sur l’année suivante, mais maintenant que nous savons que nous ne travaillerons pas avec Stoffel Vandoorne et Fernando Alonso l’an prochain, nous voulons nous concentrer uniquement sur les résultats de cette année pour McLaren. »

 

Continuer à lire

honda

Honda veut montrer tout le potentiel de sa technologie

Publié

le

© McLaren-Honda

Honda souhaite désormais montrer tout le potentiel de son moteur à partir de la prochaine saison de Formule 1 après avoir essuyé beaucoup de critiques au cours des trois dernières années.

Le motoriste japonais va désormais travailler avec l’équipe Toro Rosso pour trois saisons, et les progrès déjà réalisés avec McLaren ces derniers mois pourraient être que le début d’un succès qui aura mis plusieurs années avant d’apparaître.

« En travaillant avec McLaren, j’ai pu réaliser qu’il s’agit d’une très grande entreprise qui est très ordonnée. » Déclare Masashi Yamamoto, le directeur de la compétition chez Honda.

« Cette entreprise est naturellement très forte grâce à cela, mais en même temps, elle peut éprouver des difficultés à s’adapter au changement, contrairement à Toro Rosso, qui est une entreprise en plein développement. »

« Il est très important pour nous de travailler dans un partenariat qui nous mène vers le même objectif, donc, en ce qui nous concerne, nous sommes impatients de travailler avec eux d’une manière plus étroite. »

« S’il fallait comparer ces deux équipes à un type de cuisine, je dirais que McLaren est une cuisine Française très sophistiquée, alors que Toro Rosso serait plutôt une cuisine de terroir, un ragoût maison délicieux auquel nous pouvons ajouter de nouveaux ingrédients. »

« Les règles actuelles vont jusqu’en 2020, donc, il nous reste encore trois années pour montrer nos progrès technologiques. Nous voulons montrer le potentiel de Honda. » conclut le Japonais.

Continuer à lire

honda

Honda vise le top 3 avec Toro Rosso

Publié

le

© DR

C’est désormais officiel, Honda et McLaren se sont séparés d’un commun accord après trois saisons catastrophiques, pour ne pas dire pitoyables.

Honda va désormais devoir se concentrer sur son prochain objectif en Formule1, celui de faire en sorte de rendre Toro Rosso compétitive après avoir signé un partenariat avec la formation de Faenza.

Cette alternative permet à Honda de ne pas quitter la Formule 1, même si cette idée n’a jamais été envisagée selon le directeur des opérations de communication du motoriste japonais, Katsuhide Moriyami.

« Nous avons une histoire longue de plus de 50 ans en Formule 1. » déclare le Japonais. « La F1 est une culture très importante et figure dans l’ADN de notre entreprise. »

« Il est vrai que nous avons traversé une situation délicate ces dernières années, et personne n’était satisfait des résultats actuels, particulièrement au conseil d’administration. Nous avons donc entamé de nombreuses discussions, mais quitter la Formule 1 n’a jamais été une option pour nous. »

Se battre pour un top 3 en 2018

Désormais Honda va tout faire pour revenir aux avant-postes l’an prochain avec l’aide de Toro Rosso, un objectif ambitieux de la part du motoriste japonais, mais qui pourrait peut-être se concrétiser après quelques années déjà passées en F1 avec la nouvelle génération d’unité de puissance.

« Notre objectif est de relever ce défi, et l’esprit de Honda est de revenir nous battre aux avant-postes. L’année prochaine, notre objectif sera de nous battre pour un top 3 tout en haut de la grille. »

Continuer à lire

honda

Un défaut de fabrication d’une pièce en cause dans l’abandon de Vandoorne en Italie

Publié

le

© McLaren-Honda

Honda pense que Stoffel Vandoorne a subi le même problème moteur durant deux jours d’affilée le week-end dernier à Monza.

Vandoorne a passé une grande partie de la course dans le top dix dimanche dernier à Monza, et a même été septième à un certain moment, mais le Belge a perdu de la puissance moteur et a dû abandonner au Grand Prix d’Italie.

Yusuke Hasegawa, le responsable de Honda en F1, pense que le moteur de la McLaren du Belge a souffert du même problème rencontré la veille à la fin des qualifications.

Stoffel Vandoorne aurait dû effectivement prendre le départ depuis le top dix, mais Honda ayant détecté un souci sur l’arbre du MGU-K, a décidé de changer de moteur faute de temps.

« Nous n’avons toujours pas cassé le moteur. » déclare Hasegawa. « Mais définitivement, il est clair que le MGU-K ne fonctionnait pas. Cela pourrait être le même problème que nous avons rencontré le samedi en fin de qualifications. L’arbre d’entrainement [du MGU-K] n’a pas été complètement brisé. »

Le motoriste japonais ne sait toujours pas pourquoi l’arbre d’entrainement s’est brisé, d’autant qu’il s’agissait d’une pièce avec un faible kilométrage.

« Il s’agissait d’un kilométrage très faible, nous avons monté un nouvel arbre le samedi matin, donc il n’avait que 200 km. Le dimanche, il s’agissait à peu près du même kilométrage, donc, je pense qu’il pourrait s’agir d’un défaut, car normalement, il dure plus de 800 km. »

Hasegawa a ajouté qu’il était possible de changer l’arbre principal pour la prochaine course sans écoper de pénalité.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.