Honda force l’équipe McLaren à avoir deux approches différentes avec ses pilotes

Honda force l’équipe McLaren à avoir deux approches différentes avec ses pilotes

Eric Boullier, le directeur de la compétition chez McLaren-Honda, affirme que les problèmes liés à l’unité de puissance Honda forcent l’équipe à gérer ses pilotes différemment selon leur niveau d’expérience. Fernando Alonso et le novice Stoffel Vandoorne ont exprimé leur frustration et leur déception face à l’état décourageant de l’équipe suite aux performances sombres et à la fiabilité désastreuse de l’unité de puissance Honda lors des essais de pré-saison à Barcelone.

Mais Boullier insiste sur le fait que remettre face à l’adversité un double champion du monde et un jeune talent naissant requiert deux approches totalement différentes.

« Avec les deux pilotes évidemment, vous devez réagir différemment. Stoffel est frais, jeune et motivé comme jamais, alors même s’il est déçu parce qu’il n’a pas la voiture pour bien performer, c’est quelque chose qu’il doit apprendre. Dans le cas de Fernando, il a plus d’expérience et il veut une voiture compétitive, mais il est au courant de tout, il connaît le projet depuis le premier jour. Il sait tout, il sait comment ça se passe et comment nous allons développer la voiture. Sa patience est basée sur ses propres attentes, mais il a une vue complète de ce qui se passe.«  déclare Eric Boullier.

McLaren-Honda devrait apporter quelques améliorations à Melbourne, mais il est toujours difficile de croire que l’équipe sera en mesure de placer ses deux monoplaces à l’arrivée du Grand Prix d’Australie.

COMMENTS