Restez connéctés

News

Honda recevra une unité de puissance « version Australie » la semaine prochaine à Barcelone

Publié

le

© McLaren-Honda

Selon nos informations, l’unité de puissance utilisée dans la McLaren MCL32 depuis le début des essais hivernaux à Barcelone, n’est qu’une version de tests. L’unité de puissance définitive, et qui sera utilisée à partir du Grand Prix d’Australie lors de la première manche du championnat du monde, n’arrivera à Barcelone que lundi prochain.

Les deux pilotes McLaren Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne connaissent des débuts difficiles depuis lundi sur le circuit de Catalunya, avec deux changements de moteur en autant de jours. La version utilisée actuellement souffre de problèmes de vibrations, ce qui expliquerait en partie les pannes à répétition, dont sont victimes les pilotes McLaren.

La nouvelle unité de puissance qui arrivera sur le circuit la semaine prochaine sera une version améliorée que celle utilisée jusqu’à présent, avec notamment, moins de vibrations et plus de puissance disponible pour les pilotes McLaren.

News

Jean Todt : « Les équipes de pointe sont trop fiables »

Publié

le

© Mercedes-AMG

Le président de la FIA, Jean Todt, estime que les équipes de pointe en Formule 1 sont trop fiables, et ce, en raison de dépenses trop excessives selon le Français.

Mercedes a mené la charge une fois de plus cette saison, ses deux flèches d’argent se révélant aussi fiables qu’efficaces, surtout entre les mains du désormais quadruple champion du monde, Lewis Hamilton.

« Même si la Mercedes n’a pas été la plus rapide à chaque fois, Lewis Hamilton a marqué des points à toutes les courses cette année. » déclare Jean Todt, qui a été réélu président de la FIA il y a quelques jours.

« Les voitures sont donc beaucoup trop fiables, même Ferrari m’a aussi impressionné. Je reste sur ma position, Ferrari et Mercedes ont fait preuve d’une grande fiabilité. »

« Tout ça coûte de l’argent, des essais, des simulateurs, c’est trop. Nous n’avons pas besoin de tout cela pour faire du sport, en fait, c’est le contraire. »

Le président de la FIA a également donné son avis personnel sur les discussions en cours entre l’instance dirigeante du sport, la direction de la Formule 1 et les équipes sur la future réglementation du sport.

« Les moteurs actuels sont beaucoup trop chers, trop compliqués et trop silencieux. Mais nous pouvons nous en servir, nous discutons actuellement avec les fabricants d’une évolution des moteurs actuels, mais le processus n’est pas encore terminé. » conclut Jean Todt.

Continuer à lire

News

Tous les pilotes font partie du GPDA en 2018

Publié

le

© DR

Selon son président, Alexander Wurz, le GPDA (Grand Prix Driver Association) réunira tous les pilotes inscrits au championnat 2018.

Lors des années précédentes, certains pilotes comme Kimi Raikkonen par exemple, ne voulaient pas faire partie du GPDA, mais le Finlandais a semble t-il compris qu’il valait mieux s’unir face aux changements dont la F1 va devoir faire face dans les années à venir.

« Le GPDA a désormais 100% de membres pour la première fois de mémoire récente et peut-être même de l’histoire. C’est donc une bonne année. » déclare Alex Wurz.

« La F1 entre dans une période de changement, d’évolution et peut-être même de grande agitation. Tous les pilotes reconnaissent qu’ils doivent être unis et représentés afin de faire face à ce défi et d’empêcher que tout enjeu politique ou toute lutte de pouvoir compromette au final la performance en piste. »

« Nous souhaitons aussi être écoutés pour améliorer le spectacle, notamment en rendant les dépassements plus naturels en piste avec des monoplaces moins sensibles aux turbulences aérodynamiques. »

« L’équipe technique mise en place par Liberty Media travaille sur le sujet et nous collaborons avec eux dans un esprit constructif. Il est fondamental de tenir compte de l’avis des pilotes sur ce qui les concerne directement. »

« Nous ne demandons pas un siège au directoire, car nous ne sommes pas intéressés à la gestion du business, nous en sommes les acteurs. Pour les aspects sportifs et sécuritaires en revanche, notre opinion doit être entendue. »

Continuer à lire

News

Le retour de Michelin en Formule 1 en 2020 ?

Publié

le

© DR

L’entreprise Michelin a déclaré il y a quelques jours qu’elle n’était pas intéressée par un retour en Formule 1 dans une futur proche en raison d’un manque de transfert technologique entre la F1 et la route.

Michelin, qui était présent en Formule 1 entre 2003 et 2006, préfère désormais se consacrer à la Formule E ou bien encore au WEC (World Endurance Championship), où les technologies sont bien plus proches de celles utilisées dans l’automobile au quotidien.

Mais Pascal Couasnon, le responsable compétition chez Michelin, s’est voulu un peu moins catégorique ce mardi soir à Madrid lors d’une soirée où bon nombre de médias spécialisés étaient conviés.

Dans une atmosphère détendue et cordiale, le directeur de la compétition de la firme française était enclin à répondre aux questions des journalistes, et n’a pas exclu un retour en F1, mais a clairement indiqué une série de conditions qui devaient être remplies pour rendre ce projet viable.

« Nous ne prévoyons pas de revenir en Formule 1, parce qu’il y a des roues de 13 pouces et des pneus avec un profil énorme. » déclare Couasnon. « Avant d’entrer dans le restaurant [endroit où avait lieu le rendez-vous avec la presse ce mardi], j’ai remarqué quelques voitures dans la rue, et aucune ne portait des roues en 13 pouces, et avec un profil comme les roues actuellement en F1. »

« Pour Michelin, la compétition est un banc d’essai, c’est une phrase facile, mais dans notre cas, c’est strictement la réalité. »

« A chaque fois que je présente un programme de compétition à ma direction, je suis obligé de prouver quel est l’avantage direct de nos produits. Et il est clair que la Formule 1 ne nous servirait à rien pour l’instant. »

Un retour possible en cas de changement de réglementation

Couasnon n’écarte pas l’idée d’un retour en catégorie reine du sport automobile si la réglementation sur les pneumatiques change d’ici quelques années.

« C’est possible [un retour en F1], mais seulement dans ce cas là. La Formule 1 est un sport très cher, et il est vrai qu’il y a une grande couverture médiatique. »

« Mais il y a déjà une grande reconnaissance de la marque, nous n’avons pas besoin de la F1 pour vivre, et la F1 n’a pas besoin de nous non plus. »

« Nos intérêts ne sont pas compatibles pour le moment, mais si à l’avenir cela change, alors nous étudierons cette option. »

Peut-être un retour en 2020 pour Michelin ? 

Michelin pourrait signer son grand retour en 2020 par exemple, puisque le contrat actuel de Pirelli [manufacturier unique de la F1] prendra fin au terme de la saison 2019.

Pascal Couasnon confirme que Michelin est déjà en discussion avec Liberty Média, à qui il a demandé de se décider le plus rapidement possible pour savoir quels seraient les projets du sport pour la prochaine décennie.

« Ross Brawn est une personne très appropriée pour travailler, mais le sport doit se décider très rapidement s’ils veulent changer la réglementation sur les pneus pour 2020. »

« Je pense qu’ils se sont concentrés principalement sur les moteurs, et ils n’ont pas pensés qu’ils devraient se décider rapidement [pour accueillir un nouveau fabricant de pneus]. »

« Pour être un nouveau fournisseur, comme pourrait l’être Michelin, il faut beaucoup de temps ps non seulement pour concevoir le pneu mais aussi pour tous les problèmes de logistique et de production, car évidemment C’est un pneu très exigeant. »

Michelin est manufacturier unique de la Formule E depuis la création de la catégorie en 2014, et fournit aux équipes un pneumatique unique capable de rouler sur piste sèche comme sur piste humide.

Continuer à lire

News

Christian Horner en faveur du plan d’investissement de Liberty Media

Publié

le

© DR

Christian Horner, le team principal de l’équipe Aston Martin Red Bull Racing, se dit favorable à l’idée lancée par Liberty Media de revoir ses investissements à la hausse pour les prochaines saisons de F1.

Les nouveaux propriétaires de la Formule 1 ont récemment dévoilé un plan d’investissement dans lequel il est prévu de repenser complètement le profil de la F1 actuelle en investissant davantage, ce qui créerait une diminution des rétributions financières accordées aux équipes en fin d’année.

Si la perspective de gagner moins d’argent en fin de saison a fait réagir plusieurs équipes, le patron d’Aston Martin Red Bull Racing n’est pas plus inquiet que cela et voit ici l’occasion d’attirer bien plus d’investisseurs en F1.

« C’est important d’investir dans le sport pour le faire évoluer, et je pense que Liberty Media sort d’une première année d’apprentissage en la matière. » déclare Horner.

« Pendant une année, ils ont fait en sorte de placer les bonnes personnes aux bons postes, et cela fait partie de leur plan d’investissement pour 2021. Dés qu’il est question de dépenses, la critique est facile, mais il s’agit d’un changement de mentalité important depuis l’époque de Bernie [Ecclestone]. »

« Les investissements effectués cette année devraient en partie impacter 2018 voire même 2019, mais nous devrions nous attendre à des retours positifs d’ici deux ans. »

« Pour attirer de nouveaux investisseurs, vous devez avoir un produit attractif à proposer. Le produit F1 actuel a beaucoup de mal comparé à la F1 d’il y a vingt ans. Nous sommes parvenus à attirer de grandes marques, à la fois pour ce que nous faisons en piste, mais également en dehors. »

« Mais force est de constater que si vous regardez la photo de famille de 1997 [prise chaque année en fin de saison] avec celle de 2017, vous verrez que le nombre de marques et de sponsors a bien diminué. »

Continuer à lire

News

Officiel : Jean Todt réélu président de la FIA

Publié

le

© DR

Jean Todt a été officiellement réélu président de la FIA ce vendredi à Paris à l’occasion de l’assemblée générale de la Fédération Internationale de l’Automobile.

Sans réelle surprise, le Français a été réélu pour un troisième mandat à la tête de la FIA, Jean Todt étant le seul candidat pour cette élection.

Jean Todt a été élu pour un troisième mandat à l’unanimité par acclamation et à main levée. Le nouveau mandat permettra à Jean Todt de continuer à développer la fédération mondiale des organisations de sport automobile et de la mobilité jusqu’à la fin de 2021.

« C’est gratifiant d’avoir un tel soutien universel. Je tiens à remercier tous les clubs membres de la FIA pour leur soutien. Je vois cela comme une validation de la direction que la FIA a prise sous ma direction, et comme un encouragement à poursuivre le programme que nous avons poursuivi au cours des huit dernières années. » déclare Jean Todt.

Le président Todt a ensuite présenté un programme ambitieux pour ce qui sera son dernier mandat, axé sur trois domaines clés: l’innovation, le plaidoyer et le développement d’un solide réseau de clubs de sport et de mobilité.

« De temps en temps, certains défient ce rôle et je leur rappelle que le sport automobile aura toujours besoin d’un régulateur, qu’il aura toujours besoin de fair-play, aura toujours besoin d’éthique, et il aura toujours besoin d’un arbitre indépendant. C’est le rôle essentiel que la FIA joue et continuera à jouer dans le futur. » explique Todt.

« L’innovation est essentielle pour que la FIA continue de s’améliorer et prenne la place qui lui revient dans le monde en tant que leader du développement de la mobilité et du sport automobile. Pour encourager cela, nous proposons de créer un fonds d’innovation FIA. »

 

Continuer à lire

News

La FIA améliore les casques et continue de travailler sur les gants biométriques

Publié

le

© McLaren-Honda

Le Conseil Mondial du sport automobile, qui a tenu sa dernière réunion de l’année ce mercredi soir à Paris, a approuvé la sortie d’un nouveau standard de casque haut de gamme (Advanced Helmet), qui offre plusieurs améliorations de sécurité par rapport à la norme la plus élevée précédente.

Ce nouveau standard de casque sera mis en place dans les grands championnats de la FIA au cours des prochaines saisons et en Formule 1 à partir de 2019.

C’est un développement historique qui offrira la meilleure protection disponible dans le monde. Les caractéristiques de ce casque sont les suivantes :

  • Protection balistique avancée
  • Augmentation de l’absorption d’énergie
  • Tests d’impact plus rigoureux
  • Zone étendue de protection

Les gants biométriques bientôt introduits

D’autres part, la FIA continue de travailler sur le développement des gants biométriques que porteront tous les pilotes de F1 dans un avenir assez proche.

Ces gants biométriques permettraient une surveillance à temps plein des données de performances des pilotes, mais aussi d’analyser des données biologiques avant, pendant et après chaque course.

Cela devrait également permettre aux équipes de sauvetage de pouvoir savoir exactement de quoi souffre le pilote en cas d’accident, et ce, avant même de l’avoir approché.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.