Hyundai signe un record de distance en conduite autonome sur autoroute

Hyundai signe un record de distance en conduite autonome sur autoroute
© Hyundai

Une flotte de véhicules électriques alimentés à l’hydrogène Hyundai est parvenue à réaliser un trajet de 190 kilomètres en conduite autonome entre Séoul et Pyeongchang.

C’est la première fois au monde qu’un essai de conduite autonome de niveau 4 est réalisé par des véhicules électriques alimenté à l’hydrogène, véhicules écologiques par excellence.

Jusqu’alors, des essais de conduite autonome avaient été réalisés à vitesse limitée sur des portions de routes nationales, mais c’est la première fois que des véhicules autonomes parcourent une distance aussi longue à 100 km/h-110 km/h, la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes coréennes.

Cinq véhicules Hyundai ont effectué le parcours. Trois de ces véhicules sont basés sur le véhicule électrique alimenté à l’hydrogène de nouvelle génération, le SUV Hyundai NEXO, dont la commercialisation est prévue en Corée le mois prochain, et les deux autres sont des Genesis G80 autonomes.

Tous les véhicules sont équipés de technologies de conduite autonome de niveau 4, tel que défini par les normes internationales SAE, et d’une technologie réseau 5G.

Les véhicules utilisés pour la démonstration sont des « véhicules futuristes » symbolisant clairement les trois visions de Hyundai pour la mobilité future : une mobilité connectée, la liberté dans la mobilité et une mobilité propre.

La démonstration a débuté à Séoul le 2 février ; après une simple pression sur les boutons ‘CRUISE’ et ‘SET’ situés sur le volant, les véhicules ont immédiatement basculé en mode de conduite autonome et débuté leur trajet de 190 km vers Pyeongchang.

À leur arrivée sur l’autoroute, ils se sont parfaitement insérés dans le trafic. Ils ont effectué des changements de file et des manœuvres de dépassement, et ont franchi des barrières de péage à l’aide du système Hi-Pass, le système de télépéage coréen.

Capitalisant sur le succès de la démonstration de conduite autonome réalisée par des modèles Hyundai à Las Vegas lors du Consumer Electronics Show (CES) en début d’année dernière, ces véhicules étaient équipés de toute une série de technologies avancées leur permettant de détecter les véhicules alentours avec plus de précision et de prendre des décisions plus avisées aux intersections et autres embranchements.

Ils ont aussi été capables de franchir des barrières de péage en calculant avec précision la largeur et la position de la barrière, et de définir avec précision leur position sur une carte à l’aide de capteurs externes conçus pour suppléer le système GPS en cas d’interruption du signal, par exemple lors du passage sous de longs tunnels souterrains.

Hyundai a réalisé un grand nombre d’essais de conduite sur autoroute, représentant des centaines de milliers de kilomètres, lesquels ont permis au constructeur de collecter une grande quantité de données qui ont contribué à améliorer les performances des véhicules à conduite autonome.

L’extérieur et l’intérieur des véhicules à conduite autonome utilisés pour cette démonstration sont similaires à ceux des autres modèles de série de Hyundai, mais ils sont en outre dotés de plusieurs caméras et d’un système de guidage au laser (LIDAR). L’ajout d’un petit nombre de capteurs sur des véhicules de série est la clé d’une conduite totalement autonome, permettant à l’entreprise de se rapprocher de la commercialisation de technologies de conduite autonome.

La conduite autonome suppose le traitement d’un volume élevé de données, nécessitant beaucoup de puissance. Le modèle électrique alimenté à l’hydrogène est capable de produire de l’électricité via une réaction entre l’hydrogène et l’oxygène dans la pile à combustible, constituant ainsi le véhicule optimal pour ce test.

Le SUV électrique alimenté à l’hydrogène NEXO peut parcourir plus de 600 km sur une seule charge, laquelle s’effectue en cinq minutes environ. Ce modèle affiche une exceptionnelle efficacité énergétique de 60 %, une durabilité équivalente à celle des véhicules à moteur à combustion interne et un volume de chargement de 839 litres.

commentaires