Jean Todt se dit surpris par tant de critiques sur le Halo

Jean Todt se dit surpris par tant de critiques sur le Halo

Jean Todt, le président de la FIA, se dit surpris par les critiques négatives à l’encontre du Halo, système de protection de la tête du pilote rendu obligatoire en 2018.

En juillet dernier, il a été décidé que le Halo serait l’option retenue en 2018 pour protéger la tête des pilotes en F1, mais cet appendice n’a pas rencontré un franc succès aussi bien de la part des pilotes que des fans de la discipline.

« Je suis très surpris, parce que pour moi le Halo est un petit changement, mais il offre une grande sécurité. » déclare Jean Todt.

« Je dois dire que je suis fasciné de voir à quel point le Halo a fait parler de lui avant même son introduction en F1, alors qu’il s’agit d’une continuité normale dans les tentatives de faire progresser la sécurité en F1. »

« Je peux être d’accord avec le fait que depuis que la Formule 1 est la première catégorie des sports automobile, les médias ont plus de force lorsqu’on parle de F1. Mais il [le Halo] a été introduit dans d’autres catégories de monoplaces, et nous n’avons pas eu autant de commentaires. »

Le Français insiste sur le fait que le Halo est à l’heure actuelle le meilleur dispositif de sécurité proposé, et il était urgent de l’introduire en Formule 1.

« Maintenant, c’est une question d’ingénieurs, mais jusqu’à présent, c’est la meilleure solution que nous ayons trouvé. Il y avait deux études différentes, mais le Halo est le seul qui semble donner un meilleur résultat, malheureusement il n’est pas pare-balles. »

« Le sport automobile est moins dangereux [qu’auparavant], mais à partir du moment où nous pouvons rendre les voitures plus sûres et mettre les pilotes dans une situation plus sûre, alors, nous le ferons. »