Restez connéctés

Renault

Robert Kubica en test pour Renault au Paul Ricard

Publié

le

renault kubica
© Renault

Robert Kubica a roulé ce mercredi sur le circuit du Paul Ricard pour le compte de Renault, le Polonais était au volant d’une Lotus E20 de 2012, la même déjà testée le moi dernier au circuit Ricardo Tormo à Valence. Renault avait confirmé la semaine dernière que le pilote polonais allait effectuer un second test, mais n’avait pas donné de date précise.

Mais nous sommes en mesure de vous confirmer que Robert Kubica a roulé sur la piste du Paul Ricard ce mercredi (90 tours)  l’ancien pilote Renault est en train de passer un test d’évaluation avec l’équipe d’Enstone. Le constructeur français veut en effet s’assurer des capacités de Kubica au pilotage d’une monoplace de F1.

« Le premier test de Robert à Valence était plus un test pour voir s’il était capable de ressentir les sensations du pilotage à nouveau. Ce deuxième test nous permettra d’évaluer ses capacités à revenir au plus haut niveau. C’est une nouvelle étape dans son parcours personnel et professionnel et nous sommes fiers de l’appuyer avec notre infrastructure au circuit Paul Ricard, qui convient à des pilotes professionnels comme non professionnels. » expliquait Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing,  dans le paddock de Spielberg la semaine dernière.

Entre autre, Robert Kubica a déjà pu tester la RS17 de cette saison dans le simulateur de Renault à Enstone, mais le Polonais n’a pas voulu donner plus de détails.

« Grâce au test de Valence, j’ai eu l’occasion de revenir derrière un volant de Formule 1 pour la première fois depuis six ans. Ce fut un grand moment pour moi. Ce fut un grand choc, comme si ces six années n’étaient pas passées. J’ai étais surpris de voir combien j’étais détendu derrière le volant, ce qui est le plus important pour un pilote. »

« J’ai aussi eu l’occasion de tester la Renault dans sa configuration de cette année dans le simulateur. Le test fut bon, mais je ne vais pas rentrer dans les détails. Mais oui, j’ai eu cette occasion, et j’étais vraiment heureux de pouvoir le faire. » a expliqué Kubica.

Renault

Renault a dépassé les attentes de Nico Hulkenberg

Publié

le

© Renault

Nico Hulkenberg, qui a rejoint Renault au début de la saison 2017, se dit heureux de faire partie de l’équipe d’Enstone.

Bien que l’équipe Renault soit en retard sur son objectif en n’étant que septième au championnat du monde, le pilote allemand affiche une grande confiance quant à la direction que Renault est en train de prendre.

Renault a annoncé le week-end dernier à Singapour qu’elle fournirait son unité de puissance à McLaren à  partir de la saison prochaine, ce qui laisse penser à Hulkenberg que l’équipe sera encore plus encouragée à partir de l’an prochain.

« J’ai confiance, j’ai une grande confiance. » affirme Nico Hulkenberg. « Je pense que nous sommes sur la bonne voie, il nous reste encore beaucoup à faire, on le sait, mais tout va dans la bonne direction. »

« En termes de développement, dés le début de la saison, je pense que nous avons fait mieux que prévu. du moins d’après les attentes personnelles que j’ai eu. Je pense que cela a été une assez bonne année. »

Concernant la fourniture moteur à McLaren, Nico Hulkenberg pense que l’équipe de Woking va devenir un sérieux concurrent grâce au V6 Turbo Renault.

« Ils [McLaren] ont un package très fort désormais. Donc, si nous leur fournissons notre unité de puissance, ils seront l’un de nos principaux concurrents, je m’y attends. Nous allons devoir faire un bon travail durant l’hiver. » conclut l’Allemand.

Continuer à lire

Renault

Jolyon Palmer comprend la décision de Renault

Publié

le

© Renault

Jolyon palmer reconnait qu’il comprend la décision prise par Renault de le remplacer par Carlos Sainz pour la prochaine saison de Formule 1.

Le pilote britannique n’a pas réellement impressionné durant ces deux saisons passées chez Renault, et même s’il n’a pas eu beaucoup de chance cette année au volant de la RS17, il admet qu’il n’a pas été à la hauteur des espérances de son employeur.

« Bien-sûr, j’aurais aimé que l’équipe me signe pour l’année prochaine, mais avec la façon dont s’est déroulée ma saison, je comprends que cela ne soit pas arrivé. » admet Jolyon Palmer.

« J’ai eu une voiture capable de marquer des points, et mon année a été très difficile. Une décision a donc été prise, mais désormais il reste encore six courses pour prouver que je peux garder ma place en Formule 1. »

« Je dois prouver que j’ai ce qu’il faut pour faire le travail que l’on me demande. Je veux partir de chez Renault la tête haute, en ayant prouvé que je suis au niveau. »

Le Britannique a marqué ses premiers points de la saison le week-end dernier à Singapour en terminant la course à la sixième place, sachant profiter des opportunités.

« Je suis très heureux, ce résultat a été long à venir mais tout s’est mis en place. C’était une course compliquée, avec le chaos au départ et la forte pluie. Puis les circonstances nous ont placé dans la position de marquer des points. Nous avions une bonne stratégie, nous avons effectué de bons arrêts et la voiture était performante sous la pluie. La prochaine course devrait être encore meilleure. » conclut le pilote Renault.

Continuer à lire

Renault

Renault veut attirer de grands pilotes pour 2019

Publié

le

© Renault

L’ambassadeur et conseiller de Renault, Alain Prost, affirme que l’écurie française a pour objectif d’améliorer considérablement la performance en 2018 afin d’attirer de grands noms en 2019.

Renault a déjà réussi à obtenir le prêt de Carlos Sainz l’année prochaine, le pilote espagnol, très cotée,  fera équipe avec l’Allemand Nico Hulkenberg en 2018.

Mais Sainz restera sous la tutelle de Red Bull, qui va regarder de près les performances de son poulain au volant d’une monoplace d’usine, avant de peut-être le rappeler en 2019 pour le placer chez Red Bull.

En outre, plusieurs pilotes de haut niveau seront disponibles sur le marché en 2019, comme Lewis Hamilton, Valtteri Bottas, Daniel Ricciardo, Sergio Perez ou encore Sebastian Vettel.

‘Le marché des pilotes est important, et nous nous plaçons pour la fin 2018, quand les discussions seront un peu plus ouvertes. » déclare Prost à Sky Sports.

« A la fin de la saison 2018, il y aura beaucoup de pilotes sans contrat. Nous voulons être une meilleure équipe l’année prochaine, nous allons prouver que nous sommes meilleurs que nous le sommes maintenant. Nous voulons être dans un marché clé. »

« Nous avons Carlos l’année prochaine, mais il reste dans la famille Red Bull, mais s’il réussit et veut rester, nous trouverons une solution. » conclut Alain Prost.

Continuer à lire

Renault

Jack Aitken va tester une Formule 1 Renault

Publié

le

© DR

Jack Aitken, pilote de GP3, aura l’opportunité de tester une monoplace de Formule 1 pour la toute première fois de sa carrière cette semaine à Jerez en Espagne.

Aitken pilotera la Renault E20 de la saison 2012 ce mercredi à Jerez, il sera notamment épaulé par Sergey Sirotkin, le pilote de reserve de Renault Sport Racing.

« Je suis très reconnaissant envers Renault Sport et l’académie pour cette opportunité, il s’agira de ma toute première fois au volant d’une Formule 1. » déclare Aitken.

« Je connais bien la piste de Jerez pour y avoir couru en Formule Renault dans le passé. J’ai vraiment hâte de prendre le volant de la E20, je pense que je vais passer une belle journée. » conclut Aitken.

Jack Aitken est actuellement second du championnat GP3 Series, il a remporté deux courses cette saison.

Continuer à lire

Renault

Renault septième au championnat grâce à Palmer

Publié

le

© Renault

Renault est passée en septième position du Championnat du Monde des Constructeurs, après que Jolyon Palmer ait enregistré le meilleur résultat de sa carrière en terminant sixième du Grand Prix de Singapour.

Cette première course de nuit disputée sous la pluie a été pleine de rebondissements. Pour aller chercher ces huit précieux points, Jolyon Palmer a effectué une prestation exemplaire, en capitalisant sur les conditions humides et les différentes interventions de la voiture de sécurité.

Après l’accident du départ, impliquant des voitures placées devant lui, Nico Hülkenberg est passé au travers des pièges pour gagner quatre places dans le premier tour. Mais la réussite n’a pas été avec lui : à cause d’une fuite d’huile, il a été contraint de se retirer à titre préventif.

« La course de ce soir était excitante et pleine d’action, avec la pluie et plusieurs interventions de la voiture de sécurité, comme souvent à Singapour. Nos sentiments sont mitigés à l’heure du bilan. Sur le plan positif, Jolyon a réussi à marquer ses premiers points de la saison. » déclare Cyril Abiteboul, directeur général de Renautl Sport Racing.

« Malgré les circonstances, il a effectué une course sans faute, lors d’une soirée où il aurait été facile d’en faire beaucoup. Ce résultat aide l’équipe de progresser au championnat Constructeurs. »

« Nous sommes désormais septièmes, un peu plus proches de notre objectif de finir cinquièmes. Les dernières courses correspondent bien à notre monoplace et notre ambition reste inchangée. »

« D’un autre côté, nous nous sentons désolés et je voudrais m’excuser auprès de Nico pour cet abandon. Il y avait une fuite d’huile, qui s’est d’abord traduite par un déficit de performance. »

« Nous avons ensuite essayé de résoudre le problème lors d’un long arrêt au stand. Malgré tous nos efforts et un grand esprit d’équipe, nous n’aurions pas pu rallier l’arrivée et nous avons retiré la voiture à titre préventif. »

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.