La STR13 de Toro Rosso a passé le crash test de la FIA

La STR13 de Toro Rosso a passé le crash test de la FIA

Toro Rosso est la seconde équipe après Ferrari à annoncer que le châssis de sa monoplace 2018 a passé le crash test obligatoire de la FIA avec succès.

L’équipe de Faenza n’a pas encore dévoilé la date de présentation de sa nouvelle monoplace, mais la STR13 a déjà reçu la certification de la part de la FIA pour participer au championnat 2018.

« Nous avons passé les crash tests de la FIA, ce qui signifie que nous sommes prêts pour la compétition. » a confirmé Toro Rosso ce mardi matin.

Rappelons que l’équipe sœur de Red Bull est équipée du moteur Honda cette année, après que Renault ait décidé de fournir son moteur à McLaren.

Outre les traditionnels problèmes d’intégration d’un nouveau moteur sur un châssis, Toro Rosso devra prier pour que l’unité de puissance du motoriste japonais soit non seulement performante, mais aussi et surtout, fiable.

James Key, le directeur technique de Toro Rosso, avouait  en décembre dernier que le passage du moteur Renault au Honda cette année n’était pas une mince affaire en raison des différences dans la conception des deux unités de puissance.

« Les moteurs sont complètement différents. C’est un moteur très bien « emballé », mais l’architecture est différente. » déclarait Key en parlant du moteur Honda.

« Il ne prend pas la même place [que le moteur Renault], il y a donc beaucoup de travail de mise en place sur la voiture pour qu’il puisse être adapté. »

« Nous essayons de respecter une certaine règle, qui dit que si une voiture est déjà en phase de développement depuis un certain temps, cela ne doit pas bouleverser des éléments majeurs tels que les surfaces aérodynamiques et ce genre de chose. Donc, nous ne partons pas de rien sur de nombreuses zones. »

« Nous avons adapté au mieux la voiture, ce qui a conduit à une approche différente de la conception du châssis, du fonctionnement de la boîte de vitesses et ainsi de suite. »