Connect with us

Lance Stroll : Quand l’argent n’exclut pas le talent

lance-stroll-williams-f1
@ Williams

Williams

Lance Stroll : Quand l’argent n’exclut pas le talent

A 18 ans et 5 mois Lance Stroll est le deuxième plus jeune pilote à rejoindre la Formule 1 après Max Verstappen, un point s’impose sur ce nouveau venu qui a certes été aidé par les finances de son père, mais qui fait aussi partie du circus grâce à son talent.

Des débuts prometteurs:

Lance Stroll débute comme la plupart des pilotes en Karting ou il remporte de nombreux titres, remarqué, il est alors placé très rapidement (à l’age de neuf ans) dans la Ferrari Drive Academy et c’est ainsi qu’il accède en 2014 au championnat de Formule 4 d’Italie. Il a alors 14 ans et devient dès sa première saison champion en titre sans laisser la moindre chance à ses concurrents. S’en suit une promotion au championnat d’Europe de Formule 3 où la donne n’est pas tout à fait la même, en effet Stroll se fait remarquer à cause de ses nombreux accrochages, il parviendra à se calmer en milieu de championnat et à décrocher la 5ème place du championnat.

L’accomplissement:

Après plusieurs années passées chez Ferrari le pilote rejoint Williams F1 team en 2016, en parallèle il continue le championnat de Formule 3 où il surpasse ses concurrents avec 200 points d’avance et devient champion, succédant à Esteban Ocon. Titre qui aura certainement été l’élément déclencheur de sa titularisation en tant que Pilote F1 chez Williams aux côtés de Felipe Massa. Ce CV plutôt séduisant prouve que le jeune Stroll a du talent et de beaux jours devant lui, cependant la tête sur les épaules le Canadien ne nie pas la chance d’avoir eu son Milliardaire de père derrière lui et se justifie en rappelant qu’il n’est pas le premier pilote dans ce cas et certainement pas le dernier.

La bonne opération:

Le choix de Williams et concernant Lance Stroll n’est pas anodin, en effet l’écurie est en pleine restructuration.  Un jeune pilote, rejoint par un certain Paddy Lowe à la tête de l’équipe (qui a quitté Mercedes en fin de saison 2016), une nouvelle réglementation avec les compteurs remis à zéro, Massa qui revient d’une très courte retraite et qui pourra via son expérience apporter des conseils judicieux lui-même ayant connus plusieurs changements de réglementation durant sa carrière , autant d’éléments synchronisés qui vont permettre à Stroll de construire une équipe autour de lui s’il parvient à convaincre. Ayant déjà fait de nombreux tests et simulations, son ingénieur de course James Urwin et l’ingénieur de performance Paul Davison ont une impression positive sur les capacités de la nouvelle recrue. Les cartes sont désormais entre les mains du Rookie qui a bien réalisé que l’argent n’achète pas le pilotage et à su le démontrer.

To Top