Le Grand Prix d’Azerbaïdjan qualifie son contrat actuel avec la F1 d’inacceptable

Le Grand Prix d’Azerbaïdjan qualifie son contrat actuel avec la F1 d’inacceptable
© Red Bull Content Pool

Les organisateurs du Grand Prix d’Azerbaïdjan estiment que le contrat qui lie le pays à la FOM n’est pas acceptable et veulent le renégocier après l’édition 2018.

L’Azerbaïdjan affirme qu’il ne prolongera pas son contrat avec la Formule 1 à la fin de cette année si le montant qu’il doit verser à la FOM pour pouvoir accueillir un Grand Prix n’est pas revu à la baisse.

L’accord liant la FOM à l’Azerbaïdjan a été signé à l’époque de Bernie Ecclestone et portait sur cinq saisons, soit de 2016 à 2020, le montant total de cet accord est d’environ 250 millions de dollars, mais le ministre de la jeunesse et des sports d’Azerbaïdjan a déjà fait savoir qu’il souhaitait s’entretenir avec Liberty Media après le Grand Prix de 2018 en avril.

« Dans les trois mois après le Grand Prix, nous devons donner une réponse à la direction de la Formule 1 pour savoir si nous prolongerons le contrat pour cinq autres années, jusqu’en 2025. » déclare Azad Rahimov à l’agence de presse Tass.

« Tout le monde comprend que le contrat que nous avons maintenant est inacceptable, et je pense que la nouvelle direction de la Formule 1 le comprend aussi. »

« Nous parlons d’un certain nombre de conditions commerciales, de droits de sponsoring et du prix que nous payons. Mais je pense que notre pays et les dirigeants de la Formule 1 ont chacun le désir de maintenir un Grand Prix de Formule 1 dans les rues de notre capitale, Bakou. »

Rappelons qu’en 2017, le Grand Prix d’Azerbaïdjan a été l’une des courses les plus mouvementées de la saison, où Daniel Ricciardo a signé une victoire après plusieurs interruptions de course en raison d’accrochages.

commentaires