Le retour de Michelin en Formule 1 en 2020 ?

Le retour de Michelin en Formule 1 en 2020 ?

L’entreprise Michelin a déclaré il y a quelques jours qu’elle n’était pas intéressée par un retour en Formule 1 dans une futur proche en raison d’un manque de transfert technologique entre la F1 et la route.

Michelin, qui était présent en Formule 1 entre 2003 et 2006, préfère désormais se consacrer à la Formule E ou bien encore au WEC (World Endurance Championship), où les technologies sont bien plus proches de celles utilisées dans l’automobile au quotidien.

Mais Pascal Couasnon, le responsable compétition chez Michelin, s’est voulu un peu moins catégorique ce mardi soir à Madrid lors d’une soirée où bon nombre de médias spécialisés étaient conviés.

Dans une atmosphère détendue et cordiale, le directeur de la compétition de la firme française était enclin à répondre aux questions des journalistes, et n’a pas exclu un retour en F1, mais a clairement indiqué une série de conditions qui devaient être remplies pour rendre ce projet viable.

« Nous ne prévoyons pas de revenir en Formule 1, parce qu’il y a des roues de 13 pouces et des pneus avec un profil énorme. » déclare Couasnon. « Avant d’entrer dans le restaurant [endroit où avait lieu le rendez-vous avec la presse ce mardi], j’ai remarqué quelques voitures dans la rue, et aucune ne portait des roues en 13 pouces, et avec un profil comme les roues actuellement en F1. »

« Pour Michelin, la compétition est un banc d’essai, c’est une phrase facile, mais dans notre cas, c’est strictement la réalité. »

« A chaque fois que je présente un programme de compétition à ma direction, je suis obligé de prouver quel est l’avantage direct de nos produits. Et il est clair que la Formule 1 ne nous servirait à rien pour l’instant. »

Un retour possible en cas de changement de réglementation

Couasnon n’écarte pas l’idée d’un retour en catégorie reine du sport automobile si la réglementation sur les pneumatiques change d’ici quelques années.

« C’est possible [un retour en F1], mais seulement dans ce cas là. La Formule 1 est un sport très cher, et il est vrai qu’il y a une grande couverture médiatique. »

« Mais il y a déjà une grande reconnaissance de la marque, nous n’avons pas besoin de la F1 pour vivre, et la F1 n’a pas besoin de nous non plus. »

« Nos intérêts ne sont pas compatibles pour le moment, mais si à l’avenir cela change, alors nous étudierons cette option. »

Peut-être un retour en 2020 pour Michelin ? 

Michelin pourrait signer son grand retour en 2020 par exemple, puisque le contrat actuel de Pirelli [manufacturier unique de la F1] prendra fin au terme de la saison 2019.

Pascal Couasnon confirme que Michelin est déjà en discussion avec Liberty Média, à qui il a demandé de se décider le plus rapidement possible pour savoir quels seraient les projets du sport pour la prochaine décennie.

« Ross Brawn est une personne très appropriée pour travailler, mais le sport doit se décider très rapidement s’ils veulent changer la réglementation sur les pneus pour 2020. »

« Je pense qu’ils se sont concentrés principalement sur les moteurs, et ils n’ont pas pensés qu’ils devraient se décider rapidement [pour accueillir un nouveau fabricant de pneus]. »

« Pour être un nouveau fournisseur, comme pourrait l’être Michelin, il faut beaucoup de temps ps non seulement pour concevoir le pneu mais aussi pour tous les problèmes de logistique et de production, car évidemment C’est un pneu très exigeant. »

Michelin est manufacturier unique de la Formule E depuis la création de la catégorie en 2014, et fournit aux équipes un pneumatique unique capable de rouler sur piste sèche comme sur piste humide.

3.6
OVERALL SCORE
Pour un retour de Michelin en F1: 1.0
Contre le retour de Michelin en F1: 2.0
15 user votes x 3.7