Une anomalie sur la suspension de sa Williams a peut-être privé Massa d’une victoire

Une anomalie sur la suspension de sa Williams a peut-être privé Massa d’une victoire

Selon Paddy Lowe, le directeur technique de Williams, Felipe Massa était à la lutte pour la victoire dimanche dernier à Bakou lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan. Mais le Brésilien a dû finalement abandonner lorsqu’un problème technique a touché la suspension arrière de sa Williams FW40.

Il semblerait que ce ne soit pas les débris éparpillés un peu partout sur le circuit qui ont endommagé la suspension de la monoplace de Felipe Massa, c’est en tout cas ce qu’en a déduit l’équipe de Grove grâce à la télémétrie de la voiture.

« Il s’agit d’une défaillance d’une partie de notre système de suspension arrière. Elle est restée verrouillée à une position initiale, en position haute. Ça s’est passé au restart lorsqu’il était proche de Daniel [Ricciardo], mais en réalité le problème qu’a connu Felipe avec sa voiture existait déjà au moment où les voitures ont quitté la voie des stands. » explique Paddy Lowe.

« Nous avons pu retracer que le problème est apparu dans le tour de rentrée au stand [avant le drapeau rouge], et nous n’avions pas pu le repérer sur les données. Nous n’avons pas pu le voir durant la période du drapeau rouge, donc, c’est comme ça. Il n’avait plus le rythme, c’est pour cela que Daniel [Ricciardo] a pu le doubler dés le premier virage. » conclut Lowe.

Si Felipe Massa n’avait pas dû abandonner, Lowe estime que le Brésilien aurait pu remporter le Grand Prix d’Azerbaïdjan. Ce qui aurait été la première victoire de Massa depuis le Grand Prix du Brésil en 2008.

« Quand vous mettez tout cela ensemble, vous vous rendez compte que Felipe aurait pu mener cette course et terminer sur la première marche du podium. Bien-sûr, vous vous inquiétez, parce que la course est longue et qu’il y a eu beaucoup d’abandons, mais il avait la performance nécessaire pour soutenir sa position. » explique Lowe.