McLaren arrive aux essais hivernaux « mieux préparée que jamais »

McLaren arrive aux essais hivernaux « mieux préparée que jamais »
© McLaren-Honda/Essais hivernaux 2017

Après trois saisons de galère avec Honda, Matt Morris, directeur technique de l’équipe McLaren, estime que l’arrivée de Renault a permis à l’équipe de mieux se préparer aux essais hivernaux.

La relation avec Honda a été très traumatisante pour McLaren, et Matt Morris a été l’un des membres de l’équipe qui a le plus souffert, puisque le moteur influence de nombreux paramètres de la voiture, à la fois dans son assemblage, comme dans le design.

Mais l’arrivée du moteur Renault cette année semble avoir effacé beaucoup d’inconnues, ce qui permet à McLaren d’être beaucoup plus optimiste pour cette nouvelle saison.

« Certaines de choses que nous avons faites, particulièrement avec Renault, indiquent que nous serons mieux préparés pour le premier jour à Barcelone que nous ne l’avons jamais été avec Honda auparavant. » déclare Morris.

« Avec le moteur Renault à l’arrière, nous devrions arriver aux tests hivernaux d’ici quelques semaines dans la meilleure position possible. »

McLaren ne savait pas au début du mois de septembre dernier avec quel moteur l’équipe allait participer au championnat 2018, mais au milieu du mois, l’annonce tant attendue du contrat signé avec Renault, a donné le feu vert aux membres de la formation britannique pour rattraper déjà deux semaines de retard.

« Il y a quelques semaines nous étions un peu juste, mais depuis, nous avons pu récupérer le programme normal. Si nous avions changé de moteur plus tôt, nous aurions pu faire beaucoup de choses en avance. »

« De toute façon, nous essayons de tirer le meilleur parti des choses comme le châssis et l’emplacement de la boîte de vitesses et cela devait coïncider avec les dernières échéances. »

« Eric [Boullier], Zak [Brown], pouvez-vous nous dire quel moteur nous allons assembler ? Heureusement, tout cela a été résolu à temps. »

Des tests effrayants pour le Halo

Un autre défi auquel McLaren – et les autres équipes – ont dû faire face a été l’introduction du Halo sur les nouvelles monoplaces. Matt Morris admet que les tests imposés par la FIA sont vraiment « effrayants ».

« Quand vous voyez ce test être réalisé, c’est assez effrayant avec le niveau de charge qu’il reçoit, ce pourquoi il est conçu. »

« Il sera intéressant de voir si quelqu’un a des problèmes, c’est un test très difficile, donc cela ne me surprendrait pas que des gens rencontrent des problèmes. »

« J’espère que ce ne sera pas le cas, parce que nous voulons que tout le monde soit aux tests hivernaux, mais c’est un challenge intéressant. »

8.7
OVERALL SCORE
McLaren dans le coup en 2018 ? : 10.0
26 user votes x 8.7