Connect with us

McLaren n’hésite plus à critiquer publiquement Honda

mclaren honda
© McLaren-Honda

mclaren

McLaren n’hésite plus à critiquer publiquement Honda

Le directeur général de McLaren, Zak Brown,estime qu’il était important que l’équipe de Woking ait pris la parole en public sur les problèmes persistants de Honda le week-end dernier au Canada. L’Américain a admis à Montréal que McLaren avait des plans pour 2018 si l’équipe continuait à évoluer en bas de classement.

Mais Zak Brown n’est pas rentré plus dans les détails de ces fameux plans, et a préféré une nouvelle fois, mettre la balle du côté de chez Honda, peut-être pour envoyer un énième message fort au conseil d’administration du motoriste japonais.

« Je pense qu’il était important que nous parlions ce week-end, c’était vraiment la première fois que McLaren présentait son point de vue. Je ne veux pas me répéter, et je ne pense pas que l’abandon d’Alonso change quoi que ce soit, mais cela renforce notre position. Je pense qu’ils [Honda] savent que quelque chose doit être fait, ils sont frustrés, ils sont bouleversés. » explique Brown.

« Je pense que 400 millions de personnes ont vu ce qui s’est passé, alors je ne pense pas que nous devons communiquer plus que nous ne l’avons déjà fait. Je ne sais pas ce qu’ils [Honda] en pensent, mais je suis certain que tout le monde pense à la même chose : Travailler dur pour essayer de fixer le problème, mais en ce moment, ce n’est pas réglé. »

« C’est toujours la même vieille histoire, ce qui doit changer d’une manière ou d’une autre, parce que nous ne pouvons plus continuer à faire cela, Alonso allait clairement marquer notre premier point. Finalement, Stoffel Vandoorne a réussi à rallier l’arrivée, ce qui me laisse sans voix. Vous pensez que vous allez marquer votre premier point de l’année, et à quelques tours de l’arrivée, ils s’en va. ».

« Nous avons juste une puissance médiocre et une fiabilité médiocre, et tout ce que nous pouvons continuer à faire est de pousser dans le développement. Finalement, rien ne change, cela augmente juste la frustration. Mais comme nous l’avons déjà dit, nous devons faire notre chemin ensemble, mais c’est une course de plus que nous n’avons pas eu. » conclut l’Américain.

To Top