essais privés

McLaren n’en sait toujours pas plus après deux jours de tests

Eric Boullier, le directeur de la compétition chez McLaren-Honda, ne sait plus trop quoi penser de la situation après les deux jours d’essais privés sur le circuit de Sakhir. L’équipe McLaren a une nouvelle fois rencontré des problèmes sur le moteur Honda mardi, ne permettant pas à Oliver Turvey de parcourir plus de 17 tours sur toute la journée.

Mais hier, Stoffel Vandoorne a réussi à boucler 82 tours au volant de la MCL32, le Belge n’a pas rencontré de problème majeur tout au long de la journée, même si une petite alerte est apparue en début de séance.

Une situation compliquée pour le motoriste japonais, qui ne sait pas si seulement certains exemplaires du MGU-H sont défectueux ou bien si cela provient de la spécification même du MGU-H.

« Une petite alerte est apparue sur les moniteurs de contrôle. » explique Eric Boullier. « mais nous n’avons rien trouvé de grave sur la voiture. Nous n’avons ensuite plus rencontré le moindre souci de la journée. Cela est donc très compliqué pour Honda pour comprendre ce qui ne va pas. Peut-être que certains exemplaires de notre MGU-H sont défectueux, mais pas la spécification du MGU-H proprement dite. Je ne pense pas que le problème provient de la voiture non plus, puisque nous sommes en mesure de faire aussi bien que deux tours qu’une journée de roulage complète. »

« Toutefois, nous avons pu collecter de nombreuses donnée sur la journée [mercredi], ces données nous seront très utiles. Nous avons pu tester de nombreuses choses et différentes solutions sur la voiture, nous avons donc connu une très bonne journée. » conclut Boullier.

To Top