Restez connéctés

News

McLaren prendra sa décision avant la fin juillet

Publié

le

mclaren alonso
© McLaren-Honda

Pour la deuxième fois cette semaine, Zak Brown, le patron de McLaren, met la pression sur Honda. L’Américain n’a pu que constater impuissant l’abandon de Fernando Alonso lors de la première séance d’essais libres du Grand Prix du Canada ce matin à Montréal.

Brown a déclaré que McLaren devait avoir confiance dans le travail de Honda, et a exhorté le motoriste japonais à prendre plus de risques dorénavant.

« Le plan actuellement est d’avoir le moteur Honda à l’arrière de la voiture [en 2018]. « Mais il faut que certaines choses se produisent de temps en temps pour que nous soyons confiants d’être à l’avant de la grille l’année prochaine. Nous travaillons donc beaucoup, mais nous devons être compétitifs. Nous devons montrer des signes réguliers que nous devenons compétitifs. »

« Je ne pense pas qu’il y a ait un nombre de places spécifique ou une qualification en particulier, mais désormais, nous ne courons pas bien, nous ne finissons pas les courses, dans certains cas, nous ne les commençons même pas. Nous ne pouvons pas subir cela encore, alors entre maintenant et la saison prochaine, nous devons avoir confiance que tous cela soit résolu, et nous irons de l’avant. » explique Zak Brown.

Le patron de McLaren pointe clairement du doigt la mentalité des Japonais, qui ne serait pas en phase avec l’esprit très British de la Formule 1 moderne.

« Eric [Boullier] parle de la culture de la F1, mais ils n’ont pas le même esprit que les autres fabricants de moteur ont. Je pense que c’est quelque chose de culturel, l’endroit où le moteur a été construit, les personnes impliquées, ils ont besoin de plus d’expérience F1 et ils doivent être plus ouverts d’esprit. » déclare Brown.

« Quelque chose doit changer. Si vous continuez de faire la même chose, vous obtenez le même résultat, et ils ont fait la même chose depuis quelques années maintenant. Donc, il doit y avoir un certain changement, peut-être prendre des risques, peut-être faire des choses qu’ils n’ont pas l’habitude de faire. Mais vous ne pouvez pas continuer à faire la même chose si vous obtenez le même résultat, et puis penser que quelque chose de miraculeux va se produire à la prochaine course. Ils doivent aborder la chose un peu différemment. »

Une décision avant la fin du mois de juillet

L’américain a souligné qu’une décision sur le package moteur de l’année prochaine doit être prise avant la fin du mois de juillet et a admis qu’il existe des solutions de rechange.

« Nous commençons à travailler sur la voiture de 2018 -2018 arrive très vite. Nous devons prendre toutes les décisions qui ont un impact sur la saison 2018 avant les vacances d’été. Nous avons un plan B, nous avons un plan C. Nous avons des plans. Nous sommes amis avec tout le monde dans la PitLane. Fernando est le pilote que nous voulons garder aux côtés de Stoffel dans la voiture, mais nous pourrons le garder uniquement si nous avons une voiture compétitive. Si nous n’avons pas la chance de le garder, nous trouverons quelqu’un d’autre. »

.

News

Un retour en F1 pour Cosworth est « peu probable »

Publié

le

© DR

Le légendaire motoriste Cosworth, un nom intimement lié à l’histoire de la Formule 1, affirme qu’il est peu probable qu’il retourne en Grand Prix en tant que fabricant indépendant en 2021.

Alors que la Formule 1 travaille actuellement à la définition des futures règles moteur qui seront introduites en 2021, la priorité est de concevoir une plate-forme qui inciterait des fournisseurs indépendants à offrir une unité de puissance rentable.

Mais alors que Cosworth est attentif aux discussions en cours, le directeur général Bruce Wood a exclu l’implication de l’entreprise, insistant sur le fait que seul un soutien financier extérieur justifierait le lancement d’une conception interne.

« Tout d’abord nous serions ravis d’être là. » déclare Wood au salon Autosport International ce jeudi. « Il a été rapporté assez largement que nous avons été fortement impliqués dans les discussions en cours. »

« Ce que nous avons vu depuis le début, c’est qu’il est peu probable de voir Cosworth devenir complètement indépendant. »

« C’est peu probable car je pense que c’est économiquement difficile à faire, et nous espérons pouvoir nous associer à un petit constructeur prêt à faire quelque chose dans ce que nous espérons  être une nouvelle réglementation qui permettra un engagement financier beaucoup plus faible de notre part pour rentrer en F1. »

Wood cite le niveau de sophistication technologique des moteurs actuels en F1 comme un moyen de dissuasion à l’investissement.

« Ce n’est un secret pour personne que le niveau de technologie actuel en F1 est très prohibitif, même pour une entreprise comme Cosworth. La récupération d’énergie thermique nécessiterait des dizaines de millions en investissement. »

« Les règles [2021] telles qu’elles sont proposées faciliteront techniquement le retour de Cosworth et réduiront le prix d’entrée. »

Continuer à lire

News

Brawn prédit des F1 sorties tout droit d’un jeu vidéo en 2021

Publié

le

© Antonio Paglia

Le manager de la F1, Ross Brawn, a déclaré que les prochaines générations de Formule 1 ressembleront à des machines issues d’un jeu vidéo futuriste.

Le sport travaille déjà depuis quelques mois déjà pour façonner la réglementation qui sera la norme à partir de 2021 en Formule 1. En ce sens, Ross Brawn révèle que des efforts considérables seront consacrés à l’esthétique des monoplaces, notamment suite à l’introduction récente du système de protection Halo.

Brawn admet que les lignes désagréables du Halo sont pour le moment désolantes, mais le Britannique insiste sur le fait que les futurs travaux de conception contribueront probablement à réduire son impact esthétique grâce à une meilleure intégration.

« Nous avons des concepteurs qui travaillent sur l’esthétique des voitures depuis un certain temps maintenant. » déclare Brawn sur Sky Sports. « Je pense qu’ils ont fait un excellent travail sur la façon dont ils ont intégré le Halo sur la voiture [pour le futur]. »

Les critères aérodynamiques font partie des lignes directrices pour la conception des nouvelles voitures, mais Brawn dit qu’il prend également des repères à partir des commentaires de fans, ce qui explique pourquoi la prochaine étape dans la conception sera surement radicale.

« Cela parait évident, mais quand vous parlez aux fans [ils disent] que les voitures doivent être belles. Elles doivent presque ressembler à des voitures de jeux vidéo. »

« Elles vont devoir évoluer d’une manière où les jeux vidéo prendront exemple sur la Formule 1 et non l’inverse. Je pense qu’elles vont avoir l’air sensationnelles, nous aurons de belles voitures dans le futur, c’est vraiment important pour nous. »

Continuer à lire

News

Chase Carey serait ravi d’amener la Formule 1 à Copenhague

Publié

le

© DR

Chase Carey, le PDG de la Formule 1, soutient l’idée d’amener la Formule 1 dans les rues de Copenhague au Danemark après une rencontre avec des officiels danois ce mercredi.

Le politicien danois et promoteur de course, Helge Sander, a visité le paddock d’Abou Dhabi en novembre dernier; où il avait tenu des discussions préliminaires avec les Américains de Liberty Media.

La visite de Chase Carey cette semaine dans la capitale danoise et ses rencontres ultérieures avec le maire de la ville et les promoteurs de l’événement sont d’autres étapes importantes vers l’organisation d’un Grand Prix de F1 à Copenhague dans le futur.

« Nous sommes ravis d’explorer l’opportunité d’une course ici. » déclare Chase Carey. « Copenhague représente exactement le type d’emplacement qui peut nous fournir une excellente plate forme. »

La présence de Kevin Magnussen sur la grille de Formule 1 est certainement un attrait de plus pour l’événement s’il devait se concrétiser, mais Helge Sander insiste sur le fait que ce n’est pas une nécessité.

« C’est clairement un avantage si nous avons un Danois en F1, mais même s’il n’y a pas de Danois, l’attrait pour la Formule 1 est bien présent au Danemark. » déclare Sander.

« Bien évidemment, j’aurais préféré qu’il y ait au moins un Danois sur la grille, mais ce n’est pas une question cruciale. »

Continuer à lire

News

Mark Webber : « Alonso ferait une grande erreur de participer au 24h du Mans »

Publié

le

© DR

L’ancien pilote de Formule 1, Mark Webber, estime que Fernando Alonso ne pourra pas participer aux 24h Du Mans alors qu’il est encore engagé en Formule 1 à temps plein.

Selon l’Australien, Fernando Alonso ferait « une grande erreur » s’il prenait la décision de participer en parallèle au 24h du Mans et continuait sa carrière en Formule 1 avec McLaren.

Webber souligne l’engagement mental que demande une course d’endurance, et ne pense pas que le double champion du monde devrait prendre cela à la légère.

« Non c’est une erreur. Ce sont deux choses totalement différentes. » déclare Mark Webber à F1 World.it. « Cela absorbe beaucoup d’énergie mentale, si vous faites de la Formule 1 vous ne pouvez pas vous permettre certaines distractions. »

« Je le dis après avoir affronté une saison au Mans, à la place de Fernando je ne le ferais pas. Où sinon, il choisit de faire le Mans correctement et se concentre dessus en y travaillant les trois semaines avant avec une attention maniaque, sans oublier le reste de la saison, sinon il va souffrir. »

« La Formule 1 d’aujourd’hui est si spécifique qu’elle ne permet pas de se disperser. Regardez les qualifications en Formule 1, vous avez six ou sept tours et tout est fini. »

« Au Mans, tout commence les jours d’avant, il faut tester la nuit, le jour, puis le défilé dans le centre [au Mans] pour les fans, les réunions avec les ingénieurs, partager sa machine avec ses coéquipiers… »

« C’est un engagement mental très fort, et il faut voir si cela en vaut la peine. Je pense que Alonso a raison de courir à Daytona, il va pouvoir prendre la mesure d’un tel événement et comprendre ce qui peut lui servir. Je suis certain qu’il pourra ensuite prendre une bonne décision. »

Continuer à lire

News

Forte croissance pour les audiences TV et numériques de la F1 en 2017

Publié

le

© Ferrari

La saison 2017 a vu la Formule 1 enregistrer une augmentation des chiffres d’audience à la fois sur les plateformes TV et numériques par rapport à l’année précédente. La marque F1 enregistre également la plus forte croissance sur les plateformes de médias sociaux.

L’audience cumulée TV – soit l’ensemble de l’audience moyenne de l’ensemble des programmes de F1 diffusés sur l’année – dans les 20 premiers marchés (selon le classement de l’audience TV) s’élève à 1,4 milliard, soit une augmentation de 6,2% par rapport à 2016.

Les quatre principaux marchés – l’Allemagne, le Brésil, l’Italie et le Royaume-Uni, classés en chiffres absolus – ont tous enregistré une croissance positive. Les plus fortes ont été l’Italie (+19,1%), le Brésil (+13,4%), le Royaume-Uni (+3,9%) et l’Allemagne (+0,9%). D’autres augmentations significatives ont été enregistrées en Chine (+ 42,2%), en Suisse (+ 14,3%) et au Danemark (+ 14,1%).

Le visionnage cumulé (en direct et en différé) des courses est resté autour de 603 millions, avec une augmentation de 1% de l’audience en direct et des améliorations dans l’audience cumulée pour les séances d’essais libres et de qualification.

Au cours de l’année 2017, 352,3 millions de téléspectateurs uniques ont syntonisé au moins une fois leur téléviseur en programmation F1 – la première fois depuis 2010, il n’y a pas eu de diminution de ce nombre spécifique. Sur les principaux marchés, il y a eu une augmentation de 2,4%, avec le Mexique (+ 22,6%), l’Italie (+ 16,7%) et les États-Unis (+ 13%) en tête du peloton en termes d’amélioration.

Le Brésil reste le plus grand marché de la télévision avec plus de 76 millions de téléspectateurs, malgré une légère baisse (-1,8%) par rapport à 2016.

Le nombre d’utilisateurs des plateformes de médias sociaux de la Formule 1 a également augmenté de manière significative en 2017, avec un total de 11,9 millions de followers sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube.

L’amélioration par rapport à 2016 atteignait 54,9%, ce qui a fait de la Formule 1 2017 la marque de sport affichant la croissance la plus rapide sur les médias sociaux, comme le montre le tableau ci-dessous:

Sur Facebook, les minutes de visionnage ont progressé de plus de 1 600% par rapport à 2016, atteignant plus de 390 millions, grâce notamment aux grands moments de qualification et de course, les contenus les plus vus, notamment pour les courses en Extrême-Orient.

Sur Twitter également, le contenu vidéo a été le plus performant avec plus de 64 millions de vues, en hausse de 165% d’une année sur l’autre. Et les abonnés d’Instagram ont presque doublé en 2017 (+ 93%), atteignant 3,8 millions.

Les utilisateurs uniques du site officiel et de l’application de Formule 1 ont atteint un total de plus de 124 millions, avec une augmentation de 7,5% par rapport à 2016. Les utilisateurs de Formula1.com ont progressé quasiment au même pourcentage, tandis que les utilisateurs ont augmenté de 1,7%. le nombre de séances a augmenté de 37,7%.

Les trois courses les plus performantes en termes de nombre d’utilisateurs uniques sur les deux plateformes ont été la Chine (+35,6%), Singapour (+26,7%) et les États-Unis (+19,8%).

« Nous sommes encouragés par la croissance de l’audience sur les plates-formes linéaires et numériques au cours de la saison 2017. »  a commenté Sean Bratches, directeur général des opérations commerciales à la Formule 1.

« Au cœur de nos efforts la saison dernière était d’améliorer l’expérience des fans à travers nos plates-formes et il est encourageant de voir l’engagement que les fans du monde entier ont avec les médias de la Formule 1. »

 » Notre travail se poursuit alors que les fans de Formule 1 verront des changements matériels en 2018 en ce qui concerne les expériences des titulaires et la création de nouvelles. C’est un bon moment pour être un fan de Formule 1. »

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.