Restez connéctés

Mercedes

Mercedes va accélérer la cadence selon Rosberg

Publié

le

Le champion du monde 2016, Nico Rosberg, estime que Mercedes va accélérer la cadence à partir du prochain Grand Prix, qui se déroulera en Belgique sur la piste de Spa Francorchamps.

L’équipe Mercedes est talonnée par Ferrari cette année, même si le constructeur allemand possède déjà une belle avance au classement des constructeurs sur la formation italienne basée à Maranello.

Ferrari a réussi à contester des victoires à Mercedes cette année, et le leader du championnat du monde est bien un pilote Ferrari, en la personne de Sebastian Vettel.

Mais pour Nico Rosberg, les équipes de F1 vont arriver sur des circuits du calendrier où la Mercedes W08 Hybride aura un net avantage. Mercedes devrait également continuer le développement de sa monoplace à un rythme effréné d’ici la fin de la saison, un rythme que ne pourra pas suivre Ferrari selon l’Allemand.

« A partir de maintenant, je pense que la course au developpement va dicter les résultats. J’ai franchement du mal à croire que Ferrari pourra soutenir le rythme, même si après Silverstone j’ai pensé que l’affaire était pliée, mais la Hongrie a prouvé le contraire. » explique Rosberg.

« Je pense qu’à partir de Spa on va retrouver les Mercedes au sommet de leur forme, et je pense que Ferrari ne pourra pas lutter. Il faut tout de même avouer que Sebastian Vettel est un adversaire coriace pour Hamilton et Bottas, mais il a parfois du mal à contrôler ses émotions à la radio, on a pu le voir au Mexique l’an dernier. Il garde cependant une mentalité de gagnant. » conclut Nico Rosberg.

Cliquez pour commenter

Mercedes

Pas de place pour Wehrlein chez Mercedes

Publié

le

© Sauber

A moins d’un retournement de situation de dernière minute, Pascal Wehrlein ne sera pas en Formule 1 la saison prochaine après avoir été remercié par l’équipe Sauber.

Le pilote allemand n’a pas réussi à sauver sa place chez Sauber, et ce, malgré les 5 points qu’il a pu marquer lors de la saison 2017 avec la formation basée à Hinwil.

Sauber a préféré s’octroyer les services de Charles Leclerc et Marcus Ericsson pour la prochaine saison de Formule 1, ce qui laisse automatiquement Pascal Wehrlein sur la touche.

Toto Wolff, le directeur exécutif de l’équipe Mercedes, et qui contrôle de près la carrière de Wehrlein depuis ses débuts en sport automobile, considère que l’Allemand a sa place en Formule 1, mais ne compte pas pour autant lui laisser sa chance chez Mercedes.

« Pascal mérite d’être en F1, c’est un excellent pilote. » déclare Wolff. « Cependant, il ne se trouve pas dans une situation facile, car il ne reste plus aucun volant pour lui. » 

« C’est vraiment dommage, car il a le potentiel pour gagner en Formule 1, et ses performances en piste ont été exceptionnelles cette saison. »

Trop jeune pour rejoindre Mercedes

« De notre côté, notre objectif est de trouver le nouveau Lewis Hamilton, ce qui ne sera pas simple vu le niveau actuel de Lewis. »

« Notre stratégie actuelle est de recruter des pilotes rapides et qui ont déjà une certaine expérience en Formule 1. Mercedes n’est pas une équipe pour appendre, ceux qui arrivent ici doivent déjà être des pilotes confirmés. »

Continuer à lire

Mercedes

Lorenzo Sassi, ex-ingénieur Ferrari s’apprête à rejoindre Mercedes

Publié

le

© Ferrari

Au cours du mois de juillet dernier, Ferrari a confirmé que Lorenzo Sassi, chef designer en charge des unités de puissance à Maranello, quittait son poste.

Seulement cinq mois plus tard, l’Italien apparaît comme une option sérieuse pour renforcer l’équipe Mercedes à partir du mois de mars prochain, date à laquelle se termine sa période de jardinage.

Personne n’a été capable de vaincre Mercedes au cours des quatre dernières années en F1, et bien que l’équipe ait déjà tout raflé en quatre saisons, cela ne veut pas dire pour autant que Mercedes compte relâcher la pression.

Ce ne serait pas la première fois qu’un ex-membre de la Scuderia rejoindrait Mercedes, en effet, Aldo Costa a rejoint Brackley en tant que directeur technique, puis ce fut au tour de James Allison de rejoindre les rangs de l’équipe championne du monde l’an dernier.

Selon les dernières rumeurs du paddock, ce serait donc maintenant au tour de Lorenzo Sassi de passer chez Mercedes, l’Italien rejoindrait l’équipe de Brixworth commandée par Andy Cowell afin de renforcer le département moteur de la marque à l’étoile.

Ferrari centralise la conception de son moteur à Maranello

En parallèle, Ferrari a cessé de compter sur la collaboration de la société autrichienne AVL pour la conception et la fabrication de ses unités de puissance F1, qui seront entièrement produites à Maranello à partir de 2018.

En outre, selon les dernières rumeurs du paddock, Wolf Zimmermann ne sera plus à la tête du département des unités de puissance chez Ferrari l’an prochain. Zimmermann avait quitté Mercedes-AMG en 2014 pour signer avec l’équipe italienne.

Ferrari n’est pas satisfaite des résultats des simulations de la société AVL au niveau de la combustion interne du V6 italien, et c’est donc le président de Ferrari, Sergio Marchionne, en accord avec le directeur technique de l’équipe, Mattia Binotto, qui a pris la décision d’interrompre le contrat liant AVL à Maranello.

La décision aurait été prise dés cet été après que le développement du moteur 2018 ait rencontré des problèmes de fiabilité sur les bancs d’essais de la société AVL.

Continuer à lire

Mercedes

Ross Brawn s’attend à voir un « rouleau compresseur » Mercedes en 2018

Publié

le

© Mercedes-AMG

Le manager sportif de la Formule 1, Ross Brawn, s’attend à ce que Mercedes continue à assommer la concurrence l’année prochaine après trois saisons de domination.

Même si Ferrari a réussi à battre Mercedes sur quelques courses cette année, force est de constater que l’équipe championne du monde en titre a une nouvelle fois montré toute sa puissance au termes d’une saison où la fiabilité a été la clé du succès.

Depuis 2014 et l’introduction des moteurs hybrides, Mercedes a remporté 62 des 79 Grands Prix disputés jusqu’ici,, et cette domination pourrait continuer en 2018 puisque la réglementation ne changera pas beaucoup.

« Cela m’inquiète, car je crains qu’ils deviennent encore plus forts l’année prochaine. » déclare Ross Brawn. « Ils ont eu un changement de management en plein milieu d’un changement de réglementation, Paddy Lowe a quitté son poste de directeur technique et a été remplacé par James Allison, ce qui n’est jamais évident. »

« De leur propre aveu, la voiture qu’ils avaient cette année était en quelque sorte une diva, mais je ne m’attends pas que ce sera le cas l’année prochaine. »

« Ils auront une monoplace plus facile à mettre au point, donc, je m’attends plutôt à un rouleau compresseur en 2018, mais j’espère me tromper. »

Continuer à lire

Mercedes

Mercedes pourrait imiter le concept Red Bull pour 2018

Publié

le

© Mercedes-AMG

Malgré le fait que Mercedes a une nouvelle fois remporté le championnat pilote, mais également celui des constructeurs, la W08 n’a pas été exempte de tous reproches cette année.

L’une des plus grosses faiblesses de la Mercedes cette saison a été son empattement bien plus long que celui de ses concurrents directs.

Si le phénomène n’est pas gênant sur des tracés typés vitesse comme Monza ou encore Spa, il l’est en revanche un peu plus sur des circuits urbains comme Monaco, Singapour et même le Hungaroring de Budapest, qui n’est pas un tracé urbain mais qui propose les mêmes caractéristiques.

Mais bien que l’empattement long soit un certain handicap, Mercedes considère que d’autres caractéristiques peuvent jouer un plus grand rôle dans les performances de sa voiture à commencer par l’assiette de la voiture.

Un concept déjà éprouvé par Red Bull 

En effet, l’un des domaines en cours d’évaluation par l’équipe championne du monde est de savoir si oui ou non Mercedes devrait poursuivre le concept d’arrière surélevé mis en évidence par l’équipe Red Bull ces dernières années et qui semble fonctionner à merveille sur leur voiture.

Mercedes a été repéré en train d’effectuer des changements majeurs sur son système de suspension au Brésil le week-end dernier, ce qui pourrait vouloir dire que l’équipe a testé le concept d’arrière relevé.

En rabaissant l’avant de la voiture vers le sol et l’arrière vers le haut, il est possible de créer une sorte d’effet de sol grâce à la combinaison de l’aileron avant qui canaliserait mieux le flux d’air et qui aiderait donc le diffuseur à assurer son rôle de manière plus efficace.

Cependant, la FIA veille scrupuleusement à ce qu’aucune équipe ne transgresse les règles en matière de hauteur de caisse, et c’est pourquoi, depuis 2014 et l’introduction de plaque en titane sous la voiture, il est plus difficile pour les constructeurs de jouer avec les limites en termes de hauteur de caisse. A ce petit jeu, seule Red Bull a réussi à interpréter les règles de façon optimale.

Mais maintenant que les deux championnats sont gagnés pour Mercedes, l’équipe de Brackley peut se permettre pour les deux dernières courses de l’année de tester de nouveaux concepts, et en ce sens, la W08 a été vue en train de faire des étincelles au Brésil, alors que son plancher touchait le sol plus qu’à la normale.

Mais malgré la potentielle introduction d’un concept favorisant un arrière plus relevé en 2018, Mercedes ne devrait pas abandonner pour autant l’empattement long sur sa future monoplace.

« Nous ne pensons pas que le fait que nous rencontrions des journées difficiles sur certains circuits est à voir quelque chose avec l’empattement long. » insiste Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes.

« Nous aimerions garder les caractéristiques de la diva que nous aimons, mais en se débarrassant un peu des difficultés. »

« Ce que vous pouvez voir à travers la grille, c’est que beaucoup de gens ont du mal à comprendre pourquoi la voiture fonctionne un jour et pas l’autre. »

« Donc, il y a un processus dans le développement de la voiture pour comprendre et identifier les causes profondes et essayer de l’éviter pour la voiture de l’année prochaine. De toute évidence, nous sommes allés loin dans le processus de conception de la voiture. »

Continuer à lire

Mercedes

Mercedes nie avoir aidé Ferrari à développer son moteur

Publié

le

© Mercedes-AMG

L’ancien grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, avait déclaré cette semaine dans la presse italienne que Mercedes avait aidé Ferrari pour développer son unité de puissance.

« Je n’en suis pas certain, je dis peut-être. Dans le passé c’est déjà arrivé avec Honda. Et si Mercedes avait décidé de transférer sa technologie à Maranello, je dis que c’est une bonne décision. » déclarait Ecclestone à la Repubblica cette semaine.

« Il est également certain qu’avec la situation amicale entre les deux équipes, la meilleure chose pour Stuttgart en 2017 était de s’assurer a) que Red Bull n’avait pas les moteurs les plus puissants, b) que Ferrari soit suffisamment compétitive pour être un rival crédible à battre. »

« Aider Ferrari a toujours été la chose la plus intelligente à faire, et cela a toujours été fait à travers les règlements techniques. »

Des propos qui ont été démentis catégoriquement par Toto Wolff, directeur de l’équipe Mercedes, affirmant que Ecclestone n’a cherché qu’à semer la zizanie.

« Il est le seul capable de lancer une grenade dans le paddock en étant à l’autre bout du monde. » déclare Wolff. « Mais j’aime ça, ces histoires sont fantastiques, elles m’ont un peu manqué par le passé. »

« Les grenades, les réunions imprévues, les situations de crise et la conquête, tout ça m’a manqué, ça a fait un bon article. » conclut Wolff.

Continuer à lire

Mercedes

Allison espère une W09 plus docile l’an prochain

Publié

le

© Mercedes-AMG

James Allison, le directeur technique de l’équipe Mercedes, espère que la W09 de 2018 sera une monoplace plus « facile » à régler que la monoplace de la saison 2017.

Le directeur technique des flèches d’argent déplore l’extrême sensibilité de la monoplace de la saison en cours, sensibilité qui parfois empêche l’équipe d’obtenir toute la performance de la voiture.

Allison attribue les difficultés rencontrées par Mercedes cette année au nouveau règlement technique introduit cette saison, et qui a obligé les ingénieurs à travailler sans vraies références en se fiant uniquement aux simulations.

Le Britannique espère donc bénéficier l’an prochain de l’expérience acquise durant cette saison, ce qui devrait permettre aux ingénieurs de mieux comprendre la voiture.

« Cela a été un défi cette année d’obtenir les résultats que nous avons. » déclare James Allison. « Mais nous avons obtenu des résultats assez décents avec [la W08], alors ce n’était pas une mauvaise machine pour nous. »

« Cependant, nous aimerions avoir une voiture plus facile à mettre sur la piste et plus facile à régler à chaque fois que nous arrivons sur une piste. »

« L’année dernière était un blanc, mais maintenant, nous allons arriver sur la prochaine saison avec plus d’informations sur la façon dont ces voitures se comportent. Nous avons déjà des idées claires sur ce que nous ferons la saison prochaine. » conclut le Britannique.

James Allison a quitté Ferrari l’an dernier pour rejoindre Mercedes durant l’hiver, il s’agit de la première saison pour lui chez Mercedes et a donc pris le projet W08 en cours de route. La W09 devrait être une voiture entièrement pensée par Allison et ses équipes.

 

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.