Restez connéctés

formula E

Les pilotes de Formule E veulent courir sur le grand circuit de Monaco

Publié

le

© DS Virgin Racing

Selon Sebastien Buemi et Luca Di Grassi, la Formule E devrait emprunter le même tracé que la Formule 1 dans les rues étroites de Monte-Carlo. Sebastien Buemi a remporté le ePrix de Monaco la semaine dernière, mais les bolides électriques n’empruntent en réalité qu’une toute petite partie du circuit de Monaco version F1.

Après avoir pris le départ, les Formule E plongent vers le port au premier virage de St Devote pour se retrouver au niveau de la chicane en bas du tunnel, les bolides prennent ensuite exactement le même tracé que les F1 jusqu’à la ligne d’arrivée.

Mais selon les leaders du championnat de Formule E, il serait mieux d’emprunter le « grand circuit » à partir de 2019, lorsque la Formule E reviendra en principauté de Monaco.

« Il est très important d’utiliser la piste de Formule 1. » explique Sebastien Buemi à Autosport. « Cela montre clairement le développement de la technologie. Je pense que cela serait une excellente chose, pour le championnat, la technologie et les pilotes. Ce serait beaucoup mieux. Nous devons vraiment nous assurer de revenir sur le grand circuit. » conclut Buemi.

Buemi a admis que certaines personnes étaient effrayées à l’idée de voir les Formule E prendre la grande montée qui part de St Devote à Massenet lors de la saison inaugurale, mais estime que les gens ont tort de penser que cela utilise plus d’énergie sur les batteries.

Son rival au championnat, Luca Di Grassi, est d’ailleurs tout à fait d’accord avec lui, affirmant que cette croyance reposait sur un préjugé totalement faux.

« Les gens se trompent quand ils parlent d’énergie, ils confondent le concept avec la puissance. Le moteur produit une puissance constante pour nous, peu importe si vous montez ou vous descendez. Il produira toujours 170 kw [en mode course]. » explique Luca Di Grassi. « L’utilisation de l’énergie et la consommation sont constantes, la seule différence c’est qu’en montée nous irons moins vite. »

La piste F1 plus adaptée à la Formule E

Luca Di Grassi pense également que la piste F1 serait beaucoup plus adaptée à la Formule E : « C’est court et serré pour la F1, mais pour nous, la piste est parfaite. Il y a une longue ligne droite où l’on peut prendre de la vitesse et dépasser. Ce circuit correspond plus à la Formule E, il pourrait y avoir une course plus cool qu’en F1. » déclare Di Grassi.

Si la Formule E adopte le circuit de la F1 à Monaco, ce sera la première fois que les monoplaces électriques emprunteront la totalité d’un circuit de F1.

.

formula E

La Formule E style « Batman » sera dévoilée ce mois-ci

Publié

le

© Techeetah

L’emblématique patron de la Formule E, Alejandro Agag, a confirmé que la monoplace de seconde génération, qui fera ses débuts dans la saison 5 [2018/19] du championnat électrique, allait être présentée ce mois-ci.

Cette nouvelle monoplace aura un style « Batman » et sera très différente de toutes les monoplaces déjà vues jusqu’à présent selon Alejandro Agag.

« La voiture de Style Batman sera très différente de toutes les autres monoplaces. » déclare Agag. « Elle est futuriste et accrocheuse. »

« En ce qui concerne les performances, nous sommes également très enthousiastes car les données initiales que nous avons recueillies lors des tests montrent une vitesse considérablement plus élevée. »

« En fait, nous devrons peut-être voir comment cela affecte les courses urbaines, car il se peut que la voiture commence à dépasser certaines limites, mais nous serons en mesure d’adopter une position beaucoup plus éclairée lorsque nous aurons vu la pleine performance de la voiture. »

Rappelons que pour la prochaine saison de Formule E, de grands constructeurs automobile comme Porsche, BMW, Mercedes ou encore Nissan rejoindront la catégorie électrique.

Continuer à lire

formula E

Felix Rosenqvist remporte le ePrix de Marrakech devant Sebastien Buemi

Publié

le

Felix Rosenqvist remporte le ePrix de Marrakech au volant de sa Mahindra Racing, le Suédois devance la Renault eDams de Sebastien Buemi et la DS Virgin Racing de Sam Bird.

Derrière, Nelson Piquet, Jean-Eric Vergne, José Maria Lopez, Maro Engel, Nick Heidfeld, Tom Blomqvist et Nicolas Prost complètent le top dix.

Auteur de la pole position, Sebastien Buemi a su gérer le départ et le premier virage du circuit sans encombre, le pilote Renault eDams a ensuite contrôlé la course de bout en bout sans jamais être réellement inquiété.

Buemi arrivera même à creuser légèrement l’écart avec Felix Rosenqvist lors de son arrêt au stand à la mi course, l’équipe Renault eDams ayant très bien géré le changement de monoplace en permettant à Sebastien Buemi de rester 45,3 secondes dans la voie des stands, ne perdant que trois dixièmes par rapport aux 45 secondes minimum obligatoires.

Mais à 5 tours de l’arrivée, Felix Rosenqvist a effectué un dépassement musclé sur Sebastien Buemi pour s’emparer de la tête de la course. Rosenqvist franchira la ligne d’arrivée en vainqueur ce samedi à Marrakech.

Le champion en titre Lucas Di Grassi a rencontré des problèmes techniques au septième tour de course alors qu’il se battait pour le podium. Le Brésilien a dû effectuer un reset sur sa monoplace, mais son Audi n’a pas retrouver son rythme affiché en début de course. Di Grassi est finalement rentré au stand pour abandonner.

Quelques instants plus tard, le sort s’acharne sur l’équipe Audi Sport, puisque le coéquipier de Lucas Di Grassi, Daniel Abt, a écopé d’une pénalité pour avoir poussé la DS Virgin Racing d’Alex Lynn dans les premiers tours de course. Abt devra effectuer une traversée des stands pour cet accrochage.

Continuer à lire

formula E

Le résumé des qualifications à Marrakech en vidéo

Publié

le

© Renault eDams

Sebastien Buemi a décroché la pole position à Marrakech au volant de sa Renault eDams, le Suisse a signé sa toute première pole de la saison ce samedi devant Sam Bird et Felix Rosenqvist.

Le départ du ePrix de Marrakech aura lieu à 17h00 ( heure Française).

 

Continuer à lire

formula E

Sebastien Buemi signe la pole position à Marrakech

Publié

le

© Renault eDams

Sebastien Buemi a signé la pole position au ePrix de Marrakech ce samedi, le pilote Renault eDams a signé le meilleur temps de la séance en 1,20.355, il devance Sam Bird et Felix Rosenqvist.

José Maria Lopez termine la séance de qualifications du ePrix de Marrakech à la quatrième place, l’Argentin devance Di Grassi au volant de son Audi Sport.

Lucas Di Grassi, a rencontré un problème technique lors de sa dernière tentative pendant la Superpole, le Brésilien termine la séance à la cinquième place, à plus d’une seconde de la pole de Sebastien Buemi.

Heidfeld et Da Costa dans le mur

La séance a été perturbée quelques minutes en raison de l’accident dont a été victime Nick Heidfeld, l’Allemand a envoyé sa monoplace dans le mur de pneus l’obligeant à mettre pied à terre.

Un peu plus tard, la direction de course a agité le drapeau rouge lorsque Antonio Felix Da Costa a  pulvérisé sa monoplace dans un mur de pneus également.

Le Portugais a freiné fort sur une bosse, ce qui a eu pour conséquence de l’envoyer à l’extérieur du virage, le pilote Andretti aurait pu éviter l’impact mais il a voulu tenter le passage en force et a malheureusement percuté le mur.

Du côté des pilotes français, Nicolas Prost s’est classé à la quinzième position, tandis que Jean Eric Vergne n’a pas pu faire mieux que la treizième place au volant de sa Techeetah.

Rendez-vous ce soir à 17h00 (heure française) pour le ePrix de Marrakech, qui s’annonce dores et déjà passionnant.

Continuer à lire

formula E

Renault eDams espère signer un week-end solide à Marrakesh

Publié

le

© Renault eDams

Après une manche d’ouverture difficile pour l’équipe à Hong Kong, le Championnat FIA de Formule E et Renault e.dams reviennent ce weekend pour l’ePrix de Marrakech.

Sébastien Buemi avait remporté la course l’année dernière sur le Circuit International Moulay El Hassan après une impressionnante remontée depuis la septième position, Nicolas Prost signant pour sa part une quatrième place.

La deuxième édition du ePrix de Marrakech se déroulera sur le même circuit que l’an passé. Ce dernier forme une boucle de 2,971km dans le sens contraire des aiguilles d’une montre autour du quartier moderne et hôtelier de la ville, tout en longeant les remparts entourant la médina.

Le tracé reprend celui utilisé auparavant par le championnat du Monde FIA des voitures de Tourisme. Il débute par une première section fluide vers la médina avant une série de virages serrés et de chicanes allant vers la ligne droite des stands.

Sebastien Buemi 

« Je suis impatient d’être à Marrakech après les débuts un peu difficiles à Hong Kong. Nous avons cherché à améliorer tous les détails, nous avons beaucoup travaillé pour revenir là où nous devrions être. Nous avions gagné l’année dernière sur ce circuit donc j’espère pouvoir réitérer cet exploit. Je donnerai le maximum. »

Nicolas Prost 

« La saison a commencé par deux courses très mouvementées à Hong Kong. Nous avons pu analyser les résultats de ces deux manches afin d’être plus performants à Marrakech. Je vais me concentrer sur la qualification et faire de mon mieux pour avoir une course solide. J’ai hâte de reprendre le volant ! « 

Continuer à lire

formula E

Alejandro Agag : « La Formule E sera la référence du sport auto dans 20 ou 30 ans »

Publié

le

© Renault-eDams

Alejandro Agag, le PDG de la Formule E, affirme que la Formule 1 n’aura plus sa place dans le paysage du sport automobile en 2060 et la Formule E deviendra la référence mondiale.

L’emblématique patron de la catégorie de monoplaces électriques n’y va pas de main morte et pense réellement que d’ici quelques année la Formule E aura détrôné la Formule 1.

« Je pense que la Formule E sera très très grande. Je pense que dans 20, 30 ou 40 ans, nous serons la seule catégorie de sport automobile. » déclare Agag à ESPN.

« Il y aura peut-être d’autres catégories, mais les courses principales seront électriques. Si le monde n’est pas électrique dans 20 ou 30 ans, nous aurons des problèmes. »

Agag rejoint les propos tenus il y a quelques jours par le fondateur de Virgin, Richard Branson, qui déclarait que dans les prochaines années la catégorie électrique serait plus importante que la Formule 1.

« Nous n’avons jamais rivalisé avec la F1, nous aimons la F1, la F1 est géniale. » poursuit Agag. « Mais je ne suis jamais en désaccord avec Richard Branson, il est très intelligent, et la plupart du temps il a raison. »

Depuis 2014, la Formule E a connu une telle croissance, que même Alejandro Agag lui-même n’arrive pas à le croire. D’autant que la FE attire de nouveaux constructeurs comme Mercedes, Porsche ou encore BMW.

« Je suis surpris, nous avons dépassé toutes nos attentes que nous avions lorsque nous avons débuté le projet. Signer un contrat avec ABB [la société devient le sponsor titre de la Formule E depuis ce 09 janvier 2018], est un grand pas en avant. »

« Nous ne l’aurions pas imaginé quand nous avons débuté le projet. Je pense vraiment que nous allons dans la bonne direction. »

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.