Pirelli nous explique pourquoi l’Hyper-Tendre n’a pas été choisi pour les trois premières courses

Pirelli nous explique pourquoi l’Hyper-Tendre n’a pas été choisi pour les trois premières courses

Pirelli a introduit cette année deux nouvelles gommes en Formule 1 : L’hyper-Tendre et le Super-Hard. La première est le composé le plus Tendre et le second reste le plus dur des pneumatiques proposés par le manufacturier unique de la F1.

Mais Pirelli a choisi de ne pas utiliser ces deux nouveaux composés pour les trois premières épreuves de la saison.  Les pilotes auront à leur disposition pour le Grand Prix d’Australie (25 mars)  les pneus Ultra-Tendres, Super-Tendres et Tendres. Une sélection identique à l’édition 2017, mais les gommes sont cette année plus tendres.

Pour le Grand Prix de Bahreïn, les pilotes auront à leur disposition les gommes Super-Tendres, Tendres et Médiums, tandis que pour la Chine, les pilotes pourront choisir entre les Ultra-Tendres, les Tendres et les Médiums.

On aurait pu penser que Pirelli allait introduire ces nouveaux composés dés la première course de l’année à Melbourne, en raison d’un climat plutôt chaud et sec et d’un tracé typé urbain en plein cœur de l’Albert Park. Mais finalement, Pirelli a décidé de jouer la prudence en gardant une sélection de pneus plutôt conservatrice.

« Nous sélectionnons les pneus pour chaque course en prenant en compte un ensemble spécifique de critères. Nous disposons évidemment de données relatives aux forces exercées sur les pneus et les taux d’usure du passé. » explique à F1only.fr Mario Isola, directeur de la compétition chez Pirelli.

« En plus de cela, il y a beaucoup de retour de la part des équipes sur des informations relatives au freinage, à l’accélération, aux conditions météorologiques et à la stratégie de course précédente – ainsi que de nombreux autres paramètres vitaux. »

« Avec les informations connues sur le comportement des composés, nous pouvons dresser un tableau global de la réaction probable d’un pneu à chaque Grand Prix. »

« Nous devons aussi tenir compte des facteurs clés tels que les températures et la rugosité de l’asphalte. Dans le cas des trois premières courses nous n’avons pas senti que les circuits convenaient particulièrement à l’Hyper-Tendre, pour toutes ces raisons. »