Restez connéctés

Pirelli

Pirelli satisfait des premiers tests sur les gommes 2018

Publié

le

© Pirelli

Pirelli se montre très satisfait des premiers tests effectués mardi dernier à Bahreïn sur les gommes 2018 avec la Ferrari de Sebastian Vettel. Le manufacturier italien a débuté le développement des pneumatiques qui seront introduits l’an prochain en F1, un programme qui a débuté sur la piste de Sakhir cette semaine et qui se terminera en novembre au Brésil sur le tracé d’Interlagos.

Pour cette première journée d’essais, la firme milanaise a reçu la permission de faire rouler la Ferrari de Sebastian Vettel jusqu’au coucher du soleil à Bahreïn afin de permettre à Pirelli d’aller jusqu’au bout de son programme.

« Nous sommes très satisfaits de notre journée d’essais, en dépit de soucis techniques qui ont touché la monoplace, nous avons pu boucler le programme que nous nous étions fixés avec Ferrari. » commente Mario Isola, le responsable de la compétition chez Pirelli. « Les officiels du circuit ont été très compréhensifs en nous permettant de repousser de trois heures l’horaire limite des essais. Sebastian Vettel a ainsi pu parcourir 130 tours en testant différentes solutions éventuelles pour l’an prochain. Nous avons pu recueillir différentes données avec différents composés, et nous allons désormais pouvoir les analyser à notre usine de Milan. Tout cela servira de base pour les prochains tests de développement qui se dérouleront à Barcelone les 16 et 17 mais. » conclut Isola.

.

Pirelli

Pirelli ne souhaite pas l’arrivée d’un autre manufacturier en F1

Publié

le

© Pirelli

Pirelli est prêt à continuer en Formule 1 après 2019, date à laquelle son actuel contrat prendra fin avec la discipline reine du sport automobile.

Le manufacturier italien est rentré en Formule 1 en 2011, et depuis lors, Pirelli a négocié avec succès deux extensions de contrat avec la discipline, le premier a été signé en 2014, le second en 2016. L’accord actuel porte sur les saisons 2017, 2018 et 2019.

Mario Isola, directeur de la compétition chez Pirelli, assure que la saison 2018 sera cruciale pour préparer les gommes de l’après 2020, soulignant que chaque entreprise a besoin d’un délai raisonnable pour préparer un produit de qualité à l’avance.

Entre autre, Mario Isola estime que l’arrivée d’un autre fournisseur de pneus en Formule 1 ne serait pas une bonne chose pour la catégorie, prétextant une guerre des pneus qui deviendrait tout bonnement ingérable.

« Je pense que cette année nous aurons un processus de sélection, parce que c’est tout à fait normal de l’avoir une année avant la fin du contrat. » explique Isola à Crash.net.

« Nous voulons continuer, et nous en parlerons naturellement avec la Formule 1, la FIA et des discussions ont lieu au sein de la commission de la Formule 1. »

« Je pense que l’intention de la Formule 1 et de la FIA est de privilégier la stabilité, même si ce n’est pas notre décision. L’ouverture à une compétition n’est pas à l’ordre du jour, car une guerre des pneus serait tout simplement ingérable, mais nos concurrents peuvent naturellement répondre à l »appel d’offres. » conclut l’Italien.

Continuer à lire

Pirelli

Pirelli nous explique pourquoi l’Hyper-Tendre n’a pas été choisi pour les trois premières courses

Publié

le

© Pirelli

Pirelli a introduit cette année deux nouvelles gommes en Formule 1 : L’hyper-Tendre et le Super-Hard. La première est le composé le plus Tendre et le second reste le plus dur des pneumatiques proposés par le manufacturier unique de la F1.

Mais Pirelli a choisi de ne pas utiliser ces deux nouveaux composés pour les trois premières épreuves de la saison.  Les pilotes auront à leur disposition pour le Grand Prix d’Australie (25 mars)  les pneus Ultra-Tendres, Super-Tendres et Tendres. Une sélection identique à l’édition 2017, mais les gommes sont cette année plus tendres.

Pour le Grand Prix de Bahreïn, les pilotes auront à leur disposition les gommes Super-Tendres, Tendres et Médiums, tandis que pour la Chine, les pilotes pourront choisir entre les Ultra-Tendres, les Tendres et les Médiums.

On aurait pu penser que Pirelli allait introduire ces nouveaux composés dés la première course de l’année à Melbourne, en raison d’un climat plutôt chaud et sec et d’un tracé typé urbain en plein cœur de l’Albert Park. Mais finalement, Pirelli a décidé de jouer la prudence en gardant une sélection de pneus plutôt conservatrice.

« Nous sélectionnons les pneus pour chaque course en prenant en compte un ensemble spécifique de critères. Nous disposons évidemment de données relatives aux forces exercées sur les pneus et les taux d’usure du passé. » explique à F1only.fr Mario Isola, directeur de la compétition chez Pirelli.

« En plus de cela, il y a beaucoup de retour de la part des équipes sur des informations relatives au freinage, à l’accélération, aux conditions météorologiques et à la stratégie de course précédente – ainsi que de nombreux autres paramètres vitaux. »

« Avec les informations connues sur le comportement des composés, nous pouvons dresser un tableau global de la réaction probable d’un pneu à chaque Grand Prix. »

« Nous devons aussi tenir compte des facteurs clés tels que les températures et la rugosité de l’asphalte. Dans le cas des trois premières courses nous n’avons pas senti que les circuits convenaient particulièrement à l’Hyper-Tendre, pour toutes ces raisons. »

 

Continuer à lire

Pirelli

Plus de dégradation et donc plus de dépassements selon Pirelli en 2018

Publié

le

© Pirelli

Pirelli a développé une toute nouvelle gamme de pneumatiques pour la saison 2018, des composés plus tendres que l’an dernier, et qui devraient permettre aux pilotes de gagner jusqu’à deux secondes au tour sur certains tracés et dans certaines circonstances.

Pirelli prévoit donc des monoplaces plus rapides en 2018, mais le manufacturier unique de la Formule 1 souligne aussi que les dépassements devraient être plus nombreux par rapport à 2017.

En effet, la gamme Pirelli 2018 étant plus tendre que la gamme présente l’an dernier en F1, la dégradation des gommes devrait être un peu plus élevée, ce qui devrait favoriser les dépassements cette saison.

« Comme la gamme est plus douce, la dégradation devrait être un peu plus élevée, ce qui devrait favoriser les dépassements. » déclare à F1only.fr Mario Isola, directeur de la compétition chez Pirelli.

« Mais bien-sûr, il y a beaucoup d’autres facteurs que les pneumatiques qui influent -tels que l’aérodynamique – donc nous ne pouvons pas vraiment prédire l’effet de ces facteurs pour 2018. »

En tout cas, Pirelli introduira cette année sa nouvelle gomme Hyper-Tendre, encore plus tendre que l’Ultra-Tendre. Ce pneumatique devrait être réservé aux circuits urbains essentiellement, mais la critique de la part des pilotes lors des essais Pirelli à Abou Dhabi à la fin de l’année a été plutôt positive.

Lewis Hamilton n’a pas hésité en effet à dire que le pneu Hyper-Tendre était le meilleur pneu jamais produit pas Pirelli jusqu’à présent : « Ça fait plaisir à entendre ! C’est le pneu le plus rapide que nous n’ayons jamais produit, alors bien-sûr c’est le meilleur. »  Souligne Mario Isola.

Continuer à lire

2018

Pirelli veut des différences de performance plus grandes entre chaque composé 2018

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Pirelli souhaite qu’en 2018 il y ait une plus grande différence de performance entre chaque composé de sa gamme de pneumatiques.

La firme italienne termine le développement de sa gamme de pneumatiques pour la saison 2018, et il est déjà acquis que certains composés seront plus tendres que ceux déjà existant cette année. Cependant, il ne reste plus que deux possibilités à Pirelli pour terminer le développement de ses pneus sur l’un des circuits du calendrier avec le Mexique et le Brésil.

Pirelli reconnaît que ses pneus 2017 sont trop conservateurs, mais le cahier des charges de la FIA imposait au manufacturier de fournir un gamme de pneus capables de durer un peu plus longtemps sans craindre une dégradation brutale, comme ce fut le cas les années précédentes.

Mario Isola, le responsable de la compétition chez Pirelli, a déjà annoncé que la gamme 2018 serait un peu plus rapide en « attendrissant » tous les composés déjà existants et donc, la différence de temps au tour devrait logiquement augmenter entre les différents composés.

« Le delta qui existe aujourd’hui entre le composé tendre et le super-tendre, mais aussi entre le super-tendre et l’ultra-tendre est trop petit. » explique Isola à SoyMotor. « En Hongrie, nous avons pu voir que le delta entre le super-tendre et l’ultra-tendre était de trois ou quatre dixièmes de seconde, nous voulons qu’il soit de huit ou neuf dixièmes. »

« La situation inverse se produit avec le Medium et le Tendre. Le Medium est actuellement plus lent de 1,3 à 1,4 secondes que le Tendre. Nous voulons que le Medium ait plus de performance et soit plus proche du Tendre. »

« Je ne m’inquiète pas du nombre d’arrêts aux stands, cependant, nous devons trouver un bon compromis, car le risque est de voir une procession de voitures sans changement de position. Cela dépendra de nombreux facteurs, mais les pneus jouent un rôle important dans tout cela. »

Continuer à lire

Pirelli

Sebastien Buemi a effectué un test pour Pirelli au Paul Ricard

Publié

le

© Pirelli

Sebastien Buemi a effectué un test avec Pirelli et Red Bull durant deux jours sur le circuit Paul Ricard au Castellet afin d’aider le manufacturier unique de la F1 à développer les gommes humides pour la saison 2018. Ce test a duré deux jours et le pilote suisse aura parcouru un total de 197 tours de circuit sous des températures clémentes de 23° dans l’air et 32° sur la piste.

Les prochaines séances d’essais pour Pirelli auront lieu sur le circuit de Silverstone en Angleterre les 18 et 19 juillet avec Williams et  Haas. Puis deux jours de tests auront lieu sur le circuit de Magny-Cours en France avec McLaren les 19 et 20 juillet.

Les équipes sont autorisées à utiliser leur monoplace 2017 à la seule condition de ne monter aucune nouvelle pièce qui pourrait être utilisée par la suite en course. Il y a également un gros changement par rapport à l’an dernier, puisque toutes les équipes ont donné leur accord pour participer à au moins une journée de test sur l’année.

En 2016, seules Mercedes, Ferrari et Red Bull avaient mis à disposition de Pirelli un pilote et une monoplace pour mener à bien ses essais. Notons que pour 2017, plusieurs tracés ont été sélectionnés à travers le monde dont Le Paul Ricard, Magny-Cours ou bien encore Interlagos.

Continuer à lire

Pirelli

Pirelli abandonne les pneus dur pour le reste de la saison 2017

Publié

le

© DR

Pirelli a annoncé ses choix de pneumatiques ce jeudi matin pour les Grands Prix de Belgique et du Japon 2017, l’annonce était très attendue, puisque le manufacturier italien avait déclaré il y a quelques semaines que le composé le plus dur de sa gamme pourrait ne plus être utilisé avant le Grand Prix du Japon.

Finalement, face aux nombreuses critiques émises par les écuries lors du Grand Prix d’Espagne au mois de mai, Pirelli a décidé de ne pas choisir le pneu dur pour le Japon. Par conséquent, les pneus à flanc orange ne seront plus visibles cette année en Formule 1.

Le fabricant de pneus a estimé que la gomme Tendre pourrait très bien résister aux pressions exercées cette année en Formule 1 par l’appui aérodynamique important dont bénéficient les F1 2017. Entre autre, cette décision de la part de Pirelli est dans l’alignement de celle prise pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, où Pirelli a décidé de ne pas apporter les gommes dures cette année.

« Les règlements indiquent que nous devons choisir trois composés, et au moment où la sélection est durs/Médiums/Tendres, nous sommes toujours en discussion pour savoir si nous passons en Médiums/Tendres/Super-Tendres. Nous avons l’impression que nous pouvons peut-être apporter des gommes plus tendres à Silverstone. » a déclaré Mario Isola.

Bien que les nominations officielles de pneus pour la Malaisie et le Brésil n’aient pas encore été faites, cette gomme dure ne devrait pas être retenue non plus par Pirelli pour ces deux courses. Par conséquent, nous ne verrons plus les pneus dur jusqu’en 2018.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.