Restez connéctés

GP des États-Unis

Plus le droit à l’erreur pour Ferrari

Publié

le

© Ferrari

La pause estivale semble ne pas avoir bien réussi à la Scuderia Ferrari cette année, puisque l’équipe italienne cumule les problèmes depuis le Grand Prix d’Italie.

La dernière victoire d’une voiture rouge remonte au Grand Prix de Hongrie avant la pause estivale, où Sebastian Vettel s’est imposé juste devant son coéquipier Kimi Raikkonen.

Depuis, Ferrari n’a jamais été en mesure de remporter une course et doit faire face à des problèmes de fiabilité qui lui coûte très cher en cette fin de saison face à une Mercedes, certes moins performante que par le passé, mais bien plus fiable que la SF70-H.

La situation est actuellement délicate pour Ferrari, puisqu’il ne reste que quatre courses avant la fin de saison, et si le championnat constructeur semble déjà acquis pour Mercedes, les probabilités pour que Sebatian Vettel revienne sur Hamilton au championnat pilotes sont très faibles.

Avec 59 points d’avance sur le pilote Ferrari, Lewis Hamilton pourrait mathématiquement devenir quadruple champion du monde dés la prochaine course à Austin en fonction du résultat de Sebastian Vettel.

Autant dire que Ferrari n’a plus le droit à l’erreur d’ici la fin du championnat, il faudra performer sur toutes les pistes, en commençant par celle d’Austin dans un peu plus de dix jours, celle-là même où Lewis Hamilton s’est imposé à quatre reprises sur les cinq éditions du Grand Prix des Etats-Unis disputées sur le tracé du COTA.

Le Britannique s’est toujours senti à l’aise sur le circuit des Amériques et est déjà devenu triple champion du monde sur ce tracé en 2015, lorsqu’il se battait avec son coéquipier de l’époque, Nico Rosberg.

Les statistiques parlent donc en la faveur du pilote Mercedes, mais comme le dit Toto Wolff, le directeur exécutif de l’équipe championne du monde en titre, la F1 reste un sport mécanique où tout peut arriver et où l’on peut tout perdre en quelques instants…

GP des États-Unis

Brendon Hartley roulera avec le numéro 39 à Austin

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Brendon Hartley s’apprête à disputer son premier Grand Prix de Formule 1 ce week-end aux Etats-Unis pour le compte de Toro Rosso.

Le jeune Néo-Zélandais, qui pilote pour Porsche en endurance, a été choisi par Red Bull pour remplacer Pierre Gasly ce week-end à Austin.

Le pilote français a en effet été retenu à Suzuka, où il disputera la dernière manche du championnat de Super Formula ce week-end et essaiera de décrocher le titre.

Il s’agit donc d’un sacré coup de chance et d’une belle opportunité pour Brendon Hartley, qui sera en piste au volant d’une Toro Rosso flanquée du numéro 39.

Mais comme il ne s’agit pas d’une titularisation mais plutôt d’un remplacement, Hartley n’a pas pu choisir ce numéro, c’est la FOM qui le lui a imposé.

Ce numéro 39 appartient en réalité aux pilotes de réserve de la Scuderia Toro Rosso, et peut donc être utilisé dés qu’un nouveau pilote prend la piste.

Continuer à lire

GP des États-Unis

4 questions à Carlos Sainz avant le GP des Etats-Unis

Publié

le

© Renault

Après avoir connu de nombreux succès avec Renault durant sa carrière, Carlos Sainz intègre l’équipe de Formule 1 Renault.

À 23 ans, l’Espagnol est impatient d’effectuer ses premiers tours de roue au volant de la R.S.17 sur l’un de ses circuits préférés.

À quel point avez-vous hâte de travailler avec l’écurie ?
L’idée de rejoindre l’équipe m’enthousiasme. J’espère être rapidement dans le coup, mais je sais que nous avons du travail avant de nous rendre à Austin. Il y a beaucoup d’aspects et de personnes à découvrir. Je donnerai tout pour être au plus vite dans le rythme. Même si je sais que l’adaptation peut prendre un peu de temps, je suis persuadé que nous y arriverons.

Quels sont les principaux défis de votre arrivée ?
Se faire un premier avis sur Renault en rencontrant le personnel et la R.S.17 est essentiel. La tâche est immense, mais extrêmement motivante. Je suis prêt à relever le défi. Cette saison, nous avons une ultime offensive à mener et je me dois de trouver les limites de la voiture et m’habituer, entre autres, au volant. Cela fait partie du processus. Voir le travail réalisé à Enstone afin de revenir au sommet est une véritable inspiration. Ils peuvent être surs que je ferai autant d’efforts de mon côté. Je donnerai tout pour aider l’équipe.

Que pensez-vous du circuit d’Austin ?
C’est l’un de mes circuits préférés. L’an passé, j’y ai accompli l’une de mes meilleures courses en F1 en finissant sixième. Je peux m’y rendre en confiance. Je sais comment être performant rapidement à Austin. Je dois juste m’adapter à la monoplace et aux ingénieurs. Austin est l’un de ces tracés modernes bien dessinés. Le premier secteur est particulier, très rapide avec ses changements de direction et ses grandes forces G. J’aime ce type de circuits. Cela m’offrira l’occasion idéale de tester les limites de la R.S.17.

Avez-vous hâte d’épauler Nico ?
Nous sommes très proches au championnat, mais nous n’avons pas trop bataillé en piste. Je suis impatient de travailler avec lui. C’est un excellent pilote, l’un des plus talentueux de la grille. Il possède beaucoup d’expérience en F1. Je vais donc apprendre à ses côtés au plus vite. J’espère qu’ensemble, nous pourrons aider l’écurie à remonter au classement général avant la fin de la saison.

 

Continuer à lire

GP des États-Unis

Les Pirelli Ultra-Tendres virent au rose à Austin !

Publié

le

© Pirelli

A l’occasion du mois de la prévention contre le cancer du sein, Pirelli a décidé d’introduire une couleur spéciale ce week-end à Austin sur ses pneus Ultra-Tendres.

Les gommes les plus Tendres de la gamme Pirelli perdront leur couleur pourpre le temps d’un week-end pour se revêtir de rose sur les flancs.

Pirelli soutiendra donc l’initiative lancée par le nouveau promoteur de la F1, Liberty Media, pour soutenir l’organisation Susan G. Komen au Grand Prix des États-Unis.

« Pirelli est complètement derrière cette initiative clé, en utilisant ses pneus pour faire passer le message percutant. C’est un symbole de solidarité et d’engagement, ainsi qu’un puissant rappel de l’importance de la cause. Donc, ce week-end, assurez-vous de penser rose. »  déclare la marque de pneus italienne dans un communiqué.

Le circuit du COTA qui accueille les équipes cette semaine sera également repeint en rose sur quelques parties du tracé, comme la Pit Lane par exemple.

Continuer à lire

GP des États-Unis

3 questions à Nico Hulkenberg avant le GP des Etats-Unis

Publié

le

© Renault

Après une triplette asiatique dont il est revenu bredouille, Nico Hulkenberg vise à retrouver le top dix dés la prochaine course programmée à Austin.

Le pilote allemand devra également faire équipe avec un nouveau coéquipier ce week-end en la personne de Carlos Sainz, fraîchement débarqué de chez Toro Rosso en remplacement de Jolyon Palmer.

Qu’aimez-vous à Austin ?
Austin est une ville géniale. J’apprécie vraiment le Texas et j’adore le circuit. De toutes les pistes modernes apparues ces dernières années, Austin est vraiment à part. Le tracé est incroyable avec de nombreux enchaînements vraiment fluides, comme le premier secteur qui me rappelle Silverstone. C’est ce que nous voulons et cela nous donne le sourire ! Ce sera important de trouver un bon équilibre, sinon on peut s’attendre à souffrir. L’usure des freins et la consommation d’essence sont aussi élevées. Il faudra veiller sur ces aspects, mais Austin n’en reste pas moins l’un des rendez-vous les plus amusants de la saison.

Qu’avez-vous pensé de Suzuka ?
C’était un week-end difficile. La course se passait bien, nous étions sur le pneu le plus dur pour un premier relais très long. Je me suis compliqué la tâche en sortant large dans le deuxième Degner. J’ai effectué un passage tardif aux stands et je suis ressorti derrière Massa et les deux Haas. J’avais le DRS, mais le volet de l’aileron ne se rabattait plus. Cela n’était pas réparable, d’où notre abandon. Sans cela, j’avais des chances de me hisser en huitième position. Le sport automobile est parfois ainsi. Nous devons aller de l’avant et nous concentrer sur Austin où nous viserons encore les points !

Êtes-vous enthousiaste à l’idée de vous associer avec Carlos ?
Je suis impatient de travailler avec lui. Ensemble, nous devons bien conclure la saison pour aider l’équipe au championnat constructeurs. Je vais faire tout ce que je peux pour l’aider à partir du bon pied dans notre structure. C’est toutefois un pilote très talentueux et promis à un bel avenir. Il a démontré son potentiel en F1. À Austin, nous tenterons de lancer idéalement notre nouveau binôme.

Continuer à lire

GP des États-Unis

Les horaires de chaque séance du GP des Etats-Unis 2017

Publié

le

© COTA

La Formule 1 attaque sa dernière ligne droite cette semaine avec la première des quatre dernières courses de la saison 2017.

Rendez-Vous à Austin au Texas pour le Grand Prix des Etats-Unis cette semaine sur le tracé du COTA où Lewis Hamilton devra essayer de saisir cette première opportunité de devenir champion du monde 2017.

Faites très attention cette année, puisque la séance de qualifications a été décalée à 23h00 (heure Française) en raison d’un concert donné par Justin Timberlake le samedi.

Vendredi 20 octobreSamedi 21 octobreDimanche 22 octobre
Essais libres 1 à 17h00Essais libres 3 à 18h00La course à 21h00
Essais libres 2 à 21h00Qualifications à 23h00

 

Continuer à lire

GP des États-Unis

Renault apporte des nouveautés à Austin pour combler son retard au championnat

Publié

le

© Renault

Cyril Abiteboul, directeur général de Renault, compte bien utiliser les quatre dernières courses de la saison pour préparer au mieux le début de la saison 2018.

L’équipe d’Enstone s’est séparée de Jolyon Palmer après le Grand Prix du Japon pour s’assurer les services de Carlos Sainz, transféré directement de chez Toro Rosso plus tôt que prévu.

« Nous tenons à remercier Jolyon pour ses efforts avec l’équipe Renault Sport au cours des deux dernières saisons. » déclarait Abiteboul cette semaine. « Il a travaillé très dur pour aider l’équipe et nous avons toujours apprécié son professionnalisme et sa loyauté. Nous lui souhaitons le meilleur pour son avenir. »

« Nous accueillons Carlos [Sainz] pour le Grand Prix des Etats-Unis, nous sommes impatients de travailler avec lui. Son arrivée est importante pour le reste de la saison, et aussi pour nos préparatifs de la saison 2018. »

« Cela nous donne l’avantage d’utiliser ces quatre dernières courses avec Carlos dans la voiture comme période de transition et de lui faire connaître la voiture et l’équipe. »

Sainz a été prêté à Renault pour une saison dans le cadre d’un accord complexe comprenant un contrat de motorisation pour l’équipe Red Bull. Mais l’Espagnol sera une grande perte pour Toro Rosso, puisqu’il a marqué en 2017 48 points sur les 52 inscrits par l’équipe.

Renault occupe actuellement la huitième place au championnat constructeurs, à dix points de Toro Rosso. Mais l’arrivée du pilote espagnol aux côtés de Nico Hulkenberg pourrait facilement inverser la tendance.

« Le Grand Prix des États-Unis est une course importante pour nous, alors que nous sommes à la lutte pour la cinquième place du classement des constructeurs. La voiture bénéficiera de mise à jour à Austin, il est donc important de marquer des points. »

« Nous sommes particulièrement déçus d’avoir participé à plusieurs courses consécutives sans avoir marqué le moindre point, ce qui a profité à nos rivaux. Notre stratégie avec nos deux voitures au Japon nous a mis dans une bonne position, mais un support de pivot a cassé sur l’aileron arrière de la voiture de Nico et l’a forcé à abandonner. »

‘Nous avons manqué des points en raison de la fiabilité, et il est donc essentiel que nous ayons un week-end sans erreur à Austin. » conclut Abiteboul.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.