Restez connéctés

formula E

Porsche pourrait garder ses pilotes LMP1 pour la Formule E

Publié

le

© Formula E

Porsche ne fera son entrée en Formule E qu’à partir de la saison 6 (2019/2020) mais a déjà commencé à sélectionner ses prochains pilotes.

Après l’annonce de son retrait du championnat d’endurance WEC pour la fin de la saison, le constructeur allemand va devoir recaser ses pilotes LMP1 et quoi de plus logique que de les placer en Formule E à partir de 2019.

Porsche a déjà profité des récents essais qui ont eu lieu à Valence en Espagne pour dépêcher sur place des ingénieurs afin de recueillir un maximum d’informations et se faire une première idée de la discipline.

« L’idée est de continuer l’histoire que nous avons entamée avec nos pilotes dans le prochain programme. » déclare Andréas Seidl, team principal de Porsche en LMP1.

« Quand viendra le moment de désigner nos pilotes en Formule E, nous accorderons la priorité à ceux qui sont déjà sous contrat avec nous, même si cela ne signifie pas automatiquement qu’ils seront sélectionnés. »

« Nous avons profité de l’opportunité des essais à Valence pour faire connaissance avec la discipline, et nos ingénieurs présents dans les garages ont pu se faire une idée de la structure que nous devons mettre en place pour notre équipe officielle. »

« Bien-sûr, nous n’excluons pas de fournir l’une ou l’autre équipe cliente pour pouvoir accélérer notre développement. Tout est encore ouvert à ce stade. » conclut le team principal de Porsche en LMP1.

formula E

DS Virgin Racing dévoile les couleurs de sa nouvelle monoplace

Publié

le

© DS Virgin Racing

DS Virgin Racing a dévoilé les couleurs de sa nouvelle livrée pour la saison 4 de Formule E qui débutera le 2 décembre prochain à Hong Kong.

La monoplace entièrement électrique dispose d’une livrée mise à jour dans les couleurs violet, rouge et argent de l’équipe. DS  Virgin Racing souligne que les experts de l’équipe ont travaillé à optimiser davantage les performances et l’efficacité de la voiture – y compris un système logiciel amélioré.

« Comme l’une des trois équipes à avoir gagné à chaque saison, notre objectif est de continuer nos victoires dans la saison quatre. » déclare Alex Tai, directeur de l’équipe.

« Nous avons deux pilotes très forts  avec Sam [Bird] et Alex [Lynn], ainsi qu’une voiture rapide et une équipe fantastique et expérimentée, donc nous avons tous les éléments nécessaires pour avoir un impact réel à Hong Kong et au-delà. »

Continuer à lire

formula E

Lopez pense que son absence à l’ePrix de New-York lui a coûté sa place en Formule E

Publié

le

© DS Virgin Racing

Jose Maria Lopez estime que son absence lors de la double épreuve à New-York dans le championnat de Formule E lui a certainement coûté sa place chez DS Virgin Racing.

En raison d’un engagement en championnat d’endurance, Jose Maria Lopez a dû faire l’impasse sur la double manche de New-York cette année.

Une absence qui selon l’Argentin lui a coûté sa place en Formule E puisqu’il n’a pas pu marquer autant de points que son coéquipier comme le stipulait son contrat.

« Je m’attendais vraiment à avoir une place en Formule E. » déclare Maria Lopez à Autosport. « Malheureusement, cela n’as pas fonctionné avec Alex Tai [directeur de l’équipe]. »

« J’avais un contrat de trois ans et nous avions une clause disant que je devais marquer un certain nombre de points par rapport à mon coéquipier. Mais comme j’ai raté les deux courses à New-York, je n’ai pas pu atteindre cet objectif. »

« Je pense que cela n’avait rien à voir avec mes performances, je pense qu’Alex [Tai, directeur d’équipe] avait déjà un autre pilote en tête et ne voulait plus me garder dans l’équipe. »

« Je n’étais pas content de tout ça, je n’ai pas aimé la façon dont j’ai été traité. Je veux piloter pour le plaisir, et être dans des endroits où je me sens à l’aise, ce n’aurait pas été le cas chez Virgin. »

 

Continuer à lire

formula E

Officiel : Kobayashi remplace Tom Blomqvist chez Andretti pour le ePrix de Hong Kong

Publié

le

© Andretti

L’ancien pilote de Formule 1, Kamoui Kobayashi, va faire ses débuts dans le championnat électrique de Formule E lors de la manche d’ouverture à Hong Kong le 2 décembre.

Le pilote japonais fera équipe avec Antonio Felix Da Costa chez Andretti lors de la première épreuve de la saison 2017/18 à Hong Kong.

Initialement, c’est Tom Blomqvist qui devait être au volant de la monoplace de l’équipe Andretti à Hong Kong, mais il semblerait que l’un des sponsors de l’équipe, MS&AD, ait poussé pour que Kamoui Kobayashi soit en Formule E à la place du Britannique.

« Andretti est une des familles de courses automobile des plus populaires au monde et je suis très excité de débuter en Formule E sous ce nom. » se réjouit Kobayashi.

« Je vais participer au week-end de course sans avoir effectué de tests, ce qui n’est pas facile, mais l’équipe m’offre tout son soutien. Je n’ai donc pas d’inquiétude, je suis vraiment impatient d’avoir de bonnes courses. »

Continuer à lire

formula E

La Formule E détaille son partenariat avec Hugo Boss

Publié

le

© DR

Nous en savons un peu plus désormais sur le partenariat qui démarrera entre la marque de mode Hugo Boss et la Formule E.

Hugo Boss a pris tout le monde par surprise la semaine dernière en annonçant son retrait de la Formule 1 pour rejoindre le championnat de Formule électrique, et personne ne savait encore si Hugo Boss deviendrait partenaire du championnat ou sponsor titre d’une équipe.

La marque de luxe devient « habilleur officiel » de la Formule E. La marque apparaîtra sur les tenues officielles de la Formule E, ainsi que sur la monoplace de démonstration du championnat et sur des panneaux en bord de piste.

Cet accord avec le championnat FIA Formule E prendra effet à partir du premier ePrix de la saison 2017/18à Hong Kong le 2 décembre prochain.

Continuer à lire

formula E

Officiel : Hugo Boss quitte la Formule 1 pour la Formule E

Publié

le

©

La marque Hugo Boss a décidé de mettre un terme à son contrat la liant à l’équipe Mercedes en Formule 1 pour faire son entrée dans le championnat de Formule E.

Hugo Boss est devenue sponsor de l’équipe Mercedes en 2015 après avoir passé quelques années chez Mclaren, mais la marque a décidé de rejoindre la Formule E qui est « une discipline plus innovante et plus durable » que la F1.

« La Formule 1 reste la catégorie reine du sport automobile, mais la Formule E est une discipline bien plus innovante et durable. » déclare Mark Langer, le patron d’Hugo Boss.

« Les moteurs électriques et les courses organisées dans de grandes villes, c’est quelque chose qui parle aux jeunes, et cela offre de nouvelles opportunités pour une entreprise comme la nôtre. »

« Après tant d’années en Formule 1, depuis Jochen Mass dans les années 70, la question est finalement venue de nous demander ce que nous voulions faire ensuite. La réponse fut la Formule E. » conclut Langer.

Hugo Boss ne fait que suivre la tendance finalement, puisque la marque rejoint ainsi quelques grands noms de l’industrie automobile qui vont rejoindre la Formule E comme BMW, Mercedes ou encore Porsche.

Continuer à lire

formula E

Rififi à Montréal, la ville ne veut plus la Formule E en plein centre

Publié

le

© Formula E

La nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, souhaite que la course de Formule E soit déplacée sur le circuit Gilles Villeneuve à partir de la saison prochaine en raison de nombreux désagréments pour les habitants de Montréal.

Mais cette promesse électorale ne peut pas tenir la route, puisque le circuit qui accueille la Formule 1 une fois par an va subir d’importants travaux en 2018, des travaux demandés depuis longue date par la F1 pour mettre en conformité les installations du circuit.

Il a bien été envisagé d’utiliser une seule partie du circuit Gilles Villeneuve, mais les dates des épreuves de Formule E (28 et 29 juillet) tombent juste en pleine période de festivités, et où des spectacles sont déjà prévus du côté de l’épingle du tracé.

Autre problème, le déplacement de la course de Formule E pourrait obliger la ville de Montréal à débourser une importante somme d’argent en pénalité, puisque le contrat liant la ville à la Formule E stipule que la course doit impérativement avoir lieu en plein centre ville.

Pour résilier le contrat, Montréal devra débourser, on imagine, une pénalité importante. Certains diront toutefois que la FE n’en serait pas à une première situation du genre. Pas plus tard que l’an dernier, et à un mois de la course, l’escale prévue à Bruxelles avait été annulée.

Trois solutions

Valérie Plante doit donc se rendre à l’évidence, trois solutions s’offrent à elle. Soit elle met fin au contrat moyennant une pénalité importante et la course n’a pas lieu,  soit elle ne respecte pas sa promesse électorale et la course a lieu au même endroit que l’an dernier, soit la course a lieu ailleurs dans Montréal, dans un quartier moins « chic » que le centre ville, un peu à l’image du ePrix de New-York qui a eu lieu sur le port de Brooklyn.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.