Restez connéctés

red bull

Aucune corrélation des données chez Red Bull

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Actuellement troisième au championnat des constructeurs, Red Bull n’a pas impressionné grand monde en ce début de saison 2017.

La situation devrait certainement s’arranger en deuxième moitié de saison pour l’équipe de Milton Keynes, puisque les problèmes rencontrés en début d’année sont sur le point d’être résolus.

En réalité, l’une des raisons de la mauvaise forme des Red Bull cette année est à mettre sur le compte d’un problème rencontré dès cet hiver en soufflerie.

En effet, les nouvelles monoplaces de la saison 2017 sont bien plus larges et plus grandes que celles de la saison précédente, ce qui a obligé les équipes à adapter le matériel en conséquence. Mais chez Red Bull, le problème a été bien plus important que chez les concurrents, notamment en termes de soufflerie,  ce qui a eu pour conséquence de donner des résultats erronés aux ingénieurs lorsque la voiture a fait ses premiers tours en piste.

« Nous nous sommes vraiment retrouvés en difficulté, car il n’y avait aucune corrélation entre la soufflerie et ce que nous avons pu voir en piste. » explique Christian Horner, team principal de Red Bull. « En fait, c’est surtout la soufflerie qui nous a un peu induits en erreur, nous avions des divergences entre la piste et la soufflerie en raison de taille du modèle et des pneus que nous avions en soufflerie, cela nous a donné des résultats erronés. »

‘Le plus gros problème que nous avons rencontré a été le fait que la voiture était beaucoup plus large, beaucoup plus grosse que la précédente. Il y a eu bien plus de perturbations, et notre soufflerie y a été très sensible, ce qui nous a fait rencontré des problèmes que nous n’avions jamais vu auparavant. »

« Je pense que nous avons perdu au moins deux mois, deux mois et demi. Donc, nous devons travailler d’arrache-pied pour rattraper le retard pris, mais les autres ne restent pas les bras croisés. Depuis Barcelone, nous arrivons à tirer davantage de performance à chaque Grand Prix, et même si nous avons fait de très bons progrès lors de la première partie de saison, nous avons perdu du terrain en début d’année. » conclut le Britannique.

red bull

Red Bull n’attendra pas Daniel Ricciardo « éternellement »

Publié

le

Daniel Ricciardo a déjà annoncé qu’il souhaitait prendre son temps pour savoir si oui ou non il prolongerait son contrat avec Red Bull en 2019.

Mais Red Bull se trouve dans l’obligation de rappeler à Ricciardo qu’elle se trouve elle-même face à un timing serré, et veut faire comprendre à l’Australien que l’équipe ne pourra pas attendre indéfiniment une réponse de sa part.

Ricciardo arrive en fin de contrat en 2018, mais le pilote Red Bull souhaite être certain d’obtenir un bon package pour 2019 afin de se battre pour des victoires et donc du championnat.

S’il a déjà déclaré qu’il prendrait tout son temps pour prendre sa décision, Christian Horner, le team principal de Red Bull Racing, met un petit coup de pression à son pilote, qu’il ne souhaite pas voir filer chez la concurrence.

« Je pense que Daniel sait quelles sont nos forces, et j’espère que nous serons dans une position raisonnable. » déclare Horner.

« Je crois qu’il est arrivé à un stade de sa carrière où il veut évaluer toutes les options, ce que l’on peut comprendre. Le problème c’est que nous n’attendrons pas éternellement. »

« Nous avons de bonnes options disponibles, mais notre priorité est d’essayer de trouver une bonne solution avec Daniel. Je pense qu’il veut voir les performances liées au moteur de l’année prochaine, il a connu quatre année de frustration sur ce point, donc je peux comprendre qu’il veuille voir comment les choses vont se passer. »

Continuer à lire

red bull

La RB13 de Red Bull a signé 13 podiums et 13 abandons en 2017

Publié

le

 © Red Bull Content Pool

Il y a tout juste dix mois, Red Bull présentait sa nouvelle monoplace pour la saison 2017 nommée RB13 et avec laquelle l’équipe de Milton Keynes se jouait de la malchance avec le chiffre 13.

Red Bull avait fait le choix de ne pas passer le chiffre 13 après la RB12 de 2016, pensant certainement que la malchance ne toucherait pas sa monoplace pour cette saison.

Mais force est de constater que le chiffre 13 n’a pas porté chance à Red Bull cette année avec 13 podiums d’un côté, mais surtout 13 abandons de l’autre.

En 2016, Red Bull a dû abandonner seulement deux fois en 21 courses, alors que cette année la RB13 a été aperçu sur une dépanneuse à 13 reprises : Australie, Bahreïn, Russie, Espagne, Canada, Azerbaïdjan, Autriche, Hongrie, Belgique, Singapour, Etats-Unis, Mexique et Abou Dhabi.

Une statistique qui devrait faire réfléchir Toro Rosso, puisque l’équipe de Faenza devrait en toute logique appeler sa monoplace STR13 en 2018 si elle suit la logique sur l’appellation de ses monoplaces depuis son premier jour en F1.

Cependant, la Toro Rosso sera équipée du moteur Honda l’an prochain, et l’association d’un chiffre qui porte malheur à l’unité de puissance japonaise peut se révéler dangereux pour l’équipe.

Continuer à lire

red bull

Adrian Newey a dit non à Mercedes et Ferrari en 2014

Publié

le

© DR

Le designer en chef de Red Bull, Adrian Newey, a révélé qu’il avait refusé une offre pour rejoindre l’équipe Mercedes en 2014.

Newey a révélé qu’il avait été approché par Mercedes et Ferrari après que les succès répétitifs de l’équipe Red Bull se soient arrêtés brusquement lors de l’introduction des moteurs V6 Turbo en 2014.

« Il y a eu ces changements dans la réglementation des moteurs pour la saison 2014, et nous nous sommes retrouvés dans une situation avec une grande disparité en termes de performance des moteurs. » explique Newey.

« Avec notre fournisseur de moteur, nous semblions un peu condamnés, et j’étais déprimé à cause de cela. Ferrari m’a approché, comme l’a fait une autre équipe – Mercedes. »

« J’ai eu le temps de réfléchir, mais Red Bull étant partie de rien, j’ai ressenti comme un lien paternel avec l’équipe. Avec les gens qui ont travaillé là-bas, j’ai eu une relation très étroite et très forte avec le directeur de l’équipe [Christian Horner]. »

La nouvelle réglementation technique sur les moteurs a obligé Adrian Newey a passé du temps en dehors de la Formule 1 pendant quelques mois, mais aujourd’hui, Newey n’est toujours pas satisfait de la direction prise par le sport.

« Les nouveaux moteurs hybrides, je ne pense pas qu’ils aient fait du bien au sport. Je pense que cette année nous avons eu de la chance, car nous nous sommes retrouvés avec deux équipes – Mercedes et Ferrari – qui se battent pour le championnat. »

« Mais c’était la première fois de l’ère hybride que nous avons eu l’occasion de nous battre pour le championnat du monde. »

Continuer à lire

red bull

Christian Horner : « Nos pilotes pourront se battre pour le titre en 2018 »

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Christian Horner, le team principal de l’équipe Red Bull, reste persuadé que ses deux pilotes seront en mesure de se battre pour le titre en 2018.

Après un début de saison compliqué, notamment en raison de problèmes de fiabilité sur la RB13, Red Bull est à moitié parvenue à redresser la situation après la trêve estivale.

Si les problèmes qui touchaient la voiture de Max Verstappen ont quasiment disparu depuis quelques courses, il semblerait que le mauvais sort se soit déplacé sur la monoplace de son coéquipier Daniel Ricciardo.

Cependant, malgré de nombreux problèmes rencontrés tout au long de la saison, Christian Horner se veut confiant pour la prochaine saison de Formule 1.

« Si la RB14 apprend suffisamment de nos erreurs précédentes et a une meilleure fiabilité, alors je ne vois pas pourquoi nos pilotes ne pourraient pas se mesurer à Lewis et Sebastian l’an prochain. » explique Horner.

« Si nous parvenons à donner à Max la voiture qu’il mérite, il a le potentiel pour devenir champion un jour. »

« J’ai une totale confiance sur les capacités de nos pilotes, et s’ils ont entre les mains les outils nécessaires pour se battre roues contre roues face à un gars comme Hamilton, ça ne peut être que bénéfique pour le sport. »

Malgré tous les problèmes de fiabilité rencontrés cette année par l’équipe Red Bull, la formation de Milton Keynes reste la troisième force du plateau en 2017.

 

 

Continuer à lire

red bull

Carlos Sainz reste un « filet de sécurité » pour Red Bull si Ricciardo part

Publié

le

© Renault

Selon Christian Horner, team principal de l’équipe Red Bull, Carlos Sainz reste un filet de sécurité au cas où Daniel Ricciardo décide de quitter l’équipe de Milton Keynes à la fin de l’année prochaine.

Alors que Max Verstappen s’est engagé auprès de Red Bull jusqu’à la fin de la saison 2020, le pilote australien ne semble pas pressé de renouveler son contrat, déclarant qu’il examinera toutes les options qui se présenteront à lui en 2018.

Tous les observateurs sont unanimes dans le paddock, Daniel Ricciardo rejoindra Mercedes en 2019, et les récents propos de Ricciardo, qui a déclaré qu’il aimerait faire équipe avec Lewis Hamilton, n’ont fait qu’attiser le feu.

Cette situation particulière a obligé Red Bull a prêté Carlos Sainz à Renault plutôt que de libérer complètement le pilote espagnol, ce qui permettra à Red Bull d’avoir une certaine sécurité si Ricciardo venait à quitter l’équipe.

« C’est pour cela que nous avons prêté Carlos Sainz, même si nous avons des options autour de nous. » déclare Horner. « Nous avons ainsi un filet de sécurité, mais notre objectif premier est de garder le même duo de pilotes. »

« Le prochain changement [d’équipe] que fera Daniel Ricciardo à l’âge de 28 ans sera important, donc, je suis certain qu’il va prendre le temps de s’assurer que la décision lui convienne. »

« Il connaît très clairement notre intention, il sait que nous le voulons dans l’équipe. J’en ai déjà discuté avec lui, si cela doit encore prendre six mois, alors qu’il en soit ainsi. »

 

Continuer à lire

red bull

Horner confirme que Toro Rosso testera le moteur Honda en 2018 pour Red Bull

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Red Bull Racing confirme que Toro Rosso testera le moteur Honda l’an prochain afin de connaître le potentiel de l’unité de puissance japonaise, en vue de l’installer sur la Red Bull en 2019.

L’équipe McLaren ne disposera plus d’un partenariat exclusif avec Honda en 2018, et devra donc partager un moteur avec deux autres équipes de Formule 1, qui sont Renault et Red Bull.

Honda de son côté sera le partenaire exclusif de l’équipe sœur de Red Bull, Toro Rosso, dont le chef, Franz Tost,  a déjà signalé qu’il valait peut-être mieux devenir le client unique de Honda à 100% que d’être la troisième équipe motorisée par Renault.

A ce sujet, Christian Horner, le team principal de Red Bull, assure avoir confiance en Renault et sait que le constructeur français fournira le même matériel aux trois équipes l’an prochain.

Red Bull profitera également de la saison 2018 pour se faire une idée sur le potentiel du moteur Honda, en vue de le monter sur la Red Bull pour la saison 2019.

« Renault a toujours fourni un service équitable.  Chaque championnat du monde, chaque victoire remportée en Grand Prix a été remportée par un moteur Renault – en tant que client. » explique Horner au site de la Formule 1.

« Ils ont toujours été très justes en offrant des services égaux, alors nous croyons que cela va continuer. Oui, c’est formidable que Honda reste dans le sport et c’est certain que Toro Rosso est une équipe de travail. »

« Et, bien sûr, du point de vue de Red Bull Group, cela donne l’opportunité de suivre les progrès de Honda avant de prendre une décision au printemps prochain l’année prochaine sur notre moteur pour l’avenir. »

 « McLaren passera une lune de miel naturelle avec Renault. Fernando Alonso était leur pilote et ainsi de suite, mais nous devons nous concentrer sur notre propre entreprise. »

« Tant que nous obtenons un service équitable de Renault, c’est tout ce que nous demandons. Et, bien sûr, ils veulent former leur propre équipe, donc nous comptons sur leur intégrité comme dans toutes les saisons précédentes – en bons et mauvais moments, ils ont toujours fourni la parité aux équipes. »

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.