Restez connéctés

2018

Red Bull impatiente de rivaliser avec McLaren en piste en 2018

Publié

le

Red Bull Content Pool

Comme les fans, Red Bull attend avec impatience de voir arriver l’équipe McLaren avec le moteur Renault à l’arrière du châssis en 2018.

L’équipe de Woking mettra un terme définitif à son partenariat avec Honda à la fin de cette saison, et il ne reste plus que deux courses à souffrir pour McLaren.

Christian Horner, le team principal de Red Bull est certain que les progrès effectués par Red Bull en cette fin de saison vont porter leurs fruits en 2018, ce qui permettra à l’équipe de Milton Keynes de rivaliser en piste avec McLaren et son excellent châssis.

« McLaren est une grande équipe avec des pilotes forts, et nous attendons avec impatience de rivaliser avec eux sur la piste. » déclare Horner à Reuters. « Nous avons fait de grands progrès dans la seconde moitié de cette saison, et évidemment, notre objectif est de poursuivre cette séquence en 2018. Renault a un point de référence avec Red Bull. »

 

Une partie des progrès réalisés par Red Bull cette année est à mettre au crédit du pétrolier Esso, qui a nettement amélioré les performances du moteur Renault : « Le carburant Esso Synergy s’est amélioré cette année et cela nous a permis de concurrencer Mercedes et de les battre. »

« C’est important, c’est quelque chose qu’il faut souligner, c’est quelque chose qui a ajouté de la performance sur la voiture. »

Red Bull continue d’apprendre avec la RB13 afin de développer au mieux sa RB14 de 2018, mais Horner insiste également sur le fait que Renault doit encore améliorer les performances de son moteur durant l’hiver afin que McLaren et Red Bull puissent s’affronter à armes égales en piste.

« Nous avons suffisamment de stabilité dans les règles, nous tirons donc une bonne leçon sur la RB13 pour la RB14. Il est évident que nous espérons aussi que les performances et la fiabilité du moteur Renault s’améliorent durant l’hiver, ce sont des aspects fondamentaux pour nous. »

2018

Officiel : Pirelli dévoile ses nouveaux pneus 2018

Publié

le

© Pirelli

Le manufacturier unique de la Formule 1, Pirelli, présente sa nouvelle gamme de pneus pour la saison 2018 ce jeudi à Yas Marina.

La firme italienne a profité de cette journée réservée aux médias à Abou Dhabi pour présenter à la presse la nouvelle gamme de pneumatiques pour la prochaine saison de Formule 1 et a aussi dévoilé le nom de son nouveau composé.

Il y a deux semaines, Pirelli avait annoncé vouloir introduire une gomme plus tendre que les Ultra-Tendres pour la saison prochaine, et avait alors demandé aux fans du monde entier de voter pour choisir le nom de ce nouveau pneu. Les fans ont choisi de retenir le nom « Hypersoft » pour ce pneumatique à la couleur rose sur son flanc.

Mais Pirelli a également rajouté d’autres pneumatiques à son catalogue pour l’an prochain, puisque les pneus SuperHard et Hard font leur apparition.

« Nous avons réalisé que, dans les circonstances uniques de cette année, certains de nos composés 2017 étaient peut-être conservateurs: Les pneus que nous avons créés pour 2018 répondent à cela, dans le but d’avoir environ deux ravitaillements dans la plupart des courses. » explique Mario Isola.

« Cependant, le concept de base des pneus n’a pas changé l’année prochaine, en préservant les qualités que tous les pilotes ont appréciées cette année et en leur permettant de pousser dur du début à la fin de chaque relais. »

« La nouvelle gamme se compose de pneus plus rapides qui devraient conduire à des courses encore plus difficiles et plus spectaculaires en 2018. »

De couleur orange pour les SuperHard et bleu pour les Hard, ces deux composés seront les plus durs après les pneus Médiums à flanc blanc.

« Tous les composés sont un cran plus doux que les gommes de cette année, ce qui en fait les pneus les plus rapides de l’histoire de la Formule 1. » commente Pirelli.

Concernant les pneus pluie, Pirelli a gardé les Intermédiaires de couleur verte et les Maxi pluie de couleur bleue.

 

Continuer à lire

2018

Fernando Alonso distingue trois rivaux pour le titre en 2018

Publié

le

© McLaren-Honda

Fernando Alonso se voit se battre pour le championnat du monde la saison prochaine aux côtés de Lewis Hamilton et des deux pilotes Red Bull.

Le pilote McLaren est confiant que le changement d’unité de puissance de Honda à Renault l’an prochain suffira pour augmenter la performance de la monoplace de Woking et lui permettre de se battre pour une troisième couronne mondiale.

Mais alors qu’il voit Lewis Hamilton, Daniel Ricciardo et Max Verstappen comme de sérieux prétendants au titre, Fernando Alonso pousse étrangement les pilotes Ferrari hors de la bataille pour le titre l’an prochain.

« Nous sommes très optimistes, l’année prochaine sera l’année où nous reviendrons au sommet. » déclare Alonso lors d’une interview accordée à sky Sports. « Je me vois me battre avec Lewis Hamilton, Max [Verstappen] et Daniel [Ricciardo]. Ensuite, je mettrai les trois autres gars [Bottas, Raikkonen, Vettel]. »

Le double champion du monde affirme avoir un grand respect pour Lewis Hamilton, qui est l’un des meilleurs selon lui.

« Je pense qu’il est l’un des meilleurs, évidemment, il a remporté quatre titres, même s’il est vrai que les trois derniers championnats remportés par Mercedes l’ont été dans une voiture dominante, ce qui est un peu plus facile. »

« Mais je le considère comme l’un des meilleurs, parce que lorsqu’il était avec McLaren dans les moments difficiles, il faisait encore des courses incroyables, et il a toujours gagné, même avec des voitures qui n’étaient pas en mesure de gagner des courses. »

Continuer à lire

2018

Haas souhaite optimiser les faiblesses pour gagner en performance en 2018

Publié

le

© Haas F1 Team

Avec 47 points inscrits avant la dernière manche de la saison à Abou Dhabi, l’équipe Haas estime que ses résultats en 2017 ne sont pas à la hauteur de ses attentes.

La formation américaine est la plus jeune équipe sur la grille, avec à peine deux ans d’existence, mais a surpris beaucoup d’observateurs par ses méthodes de gestion plus efficaces que les jeunes équipes qui ont précédé Haas en Formule 1.

Guenther Steiner, le team principal de l’équipe, admet que le modèle Haas fonctionne, mais regrette que l’équipe n’ait pas obtenue plus de résultats cette année pour sa seconde saison en F1.

« Les points racontent quelque chose, mais ne racontent pas toute l’histoire. Si nous avions moins de points, je n’aurais surement pas dit que nous nous sommes améliorés. » déclare Steiner.

« Lorsque je prends du recul, je peux m’apercevoir que nous avons progressé à tous les niveaux. Il y a des gens avec qui nous travaillons depuis deux ans, nous nous connaissons mieux et nous savons donc à quoi nous attendre. »

« Nous savons quelles sont les limites de chacun, et cela nous aide énormément lorsqu’il faut faire certaines choses. [pour la prochaine saison] Il faudra faire mieux dans les moindres détails, même s’il n’y a rien de spécifique que nous devrions faire. »

« Il y a beaucoup de choses que nous pouvons optimiser, notre défi est d’identifier et d’optimiser nos faiblesses et gagner en performance avec le moins de changements possible. »

Continuer à lire

2018

Pirelli vous demande de choisir le nom de son nouveau pneu

Publié

le

©Pirelli

Pirelli a fait appel aux fans de Formule 1 ce week-end au Brésil pour trouver le nom de son futur pneumatique rose, qui sera introduit en F1 en 2018.

La gamme de pneumatiques de Pirelli passera à 6 l’an prochain, et le manufacturier unique de la Formule 1 a besoin de votre aide pour trouver le nom de ce composé supplémentaire, qui sera plus tendre que les actuels Ultra-Tendres de couleur pourpre.

Trois dénominations on été proposées par Pirelli pour ce nouveau composé : Le Méga-Tendre, l’extrême-Tendre ou l’Hyper-Tendre. Vous pouvez donner votre avis en répondant au Tweet de Pirelli sur leur compte Twitter.

Continuer à lire

2018

Trois moteurs par saison pour 2018, « ça pue » selon Hamilton

Publié

le

© Mercedes-AMG

L’an prochain en Formule 1 les équipes ne disposeront que de trois moteurs pour les 21 courses que compte le calendrier 2018.

Jusqu’à présent, les équipes disposaient de quatre moteurs par saison, mais en 2018 cette limite sera abaissée à trois dans le but de réduire les coûts en Formule 1 mais aussi d’égaliser les performances de chaque équipe sur la grille en ne permettant pas aux plus grosses écuries d’utiliser toutes les ressources dont elles disposent dans le seul but d’atomiser la concurrence.

A partir du quatrième moteur monté, le ou les pilotes concernés prendront des pénalités de grille, ce qui selon le champion du monde 2017, Lewis Hamilton, nuira davantage au spectacle en catégorie reine du sport automobile.

En effet, les pilotes sont désormais contraints de rouler à l’économie pendant les courses afin de préserver au maximum la mécanique, sous peine de devoir changer à nouveau de moteur pour les courses suivantes et donc d’écoper de pénalités.

« Je n’aime pas cette idée d’avoir trois moteurs par saison, ça pue ! » déclare Hamilton. « Courir à toute vitesse, c’est ce qu’il nous manque en Formule 1. »

« Malheureusement, ce n’est pas ce que nous faisons. Si vous regardez les pilotes, ils doivent gérer un tas de choses que nous ne devrions pas faire normalement. »

« Si vous regardez bien, les courses les plus excitantes sont lorsqu’il pleut car nous n’avons pas toutes ces limitations. Je ne suis pas sûr que la réduction du nombre de moteurs aidera dans la bonne direction. »

« La voiture va ressembler à un bus l’année prochaine, elle sera aussi lourde qu’une voiture de NASCAR, les distances de freinage seront rallongées, et les freins vont brûler, ils seront toujours à la limite. »

« Je sais que cela semble négatif, mais en tant que pilote, nous voulons des voitures rapides et agiles avec lesquelles nous pouvons attaquer à chaque tour. »

Continuer à lire

2018

Sebastian vettel prêt pour la lutte en 2018

Publié

le

© Ferrari

Sebastian Vettel insiste sur le fait qu’il souhaite décrocher le titre mondial avec Ferrari, alors que le quadruple champion du monde a vu ses chances de titre s’envoler cette année en seulement trois courses.

Le pilote Ferrari était en tête du championnat du monde jusqu’à la trêve estivale cette année, mais entre un accrochage à Singapour, une panne mécanique à Sepang et une autre défaillance à Suzuka, l’Allemand a dû s’incliner face à Lewis Hamilton et sa Mercedes.

Cependant, Sebastian Vettel continue de croire en ses chances de décrocher le titre mondial avec une voiture estampillée du cheval cabré, il se donnera en tout cas à 100% en 2018 pour y arriver.

« Je veux gagner un championnat du monde avec Ferrari, c’est mon seul objectif et nous devons réaliser que cela n’a pas été possible cette année. » déclare Vettel.

« Nous avons un potentiel énorme dans l’équipe, et nous devrions être en mesure de revenir à la lutte en 2018 très facilement. »

L’Allemand ne veut surtout pas que l’on compare ses performances à celles de Lewis Hamilton avec qui il s’est battu tout au long de l’année.

« Ça ne me plait pas, nous avons eu un combat loyal. Çà été une grande année pour nous mais pour eux [Mercedes] aussi. Donc je ne veux pas prendre de crédit à sa place, on ne sait jamais ce qu’il se passera demain. »

« La saison prochaine, je ferai tout ce que je peux pour le priver d’une cinquième couronne. Les compteurs seront remis à zéro en 2018. »

« Nous avançons vraiment dans la bonne direction, et je crois franchement que nous pouvons être devant l’an prochain. Je ne crains pas Lewis, au contraire, j’aime beaucoup courir contre lui, mais j’aurais simplement voulu que cela se produise plus souvent cette année. »

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.