Restez connéctés

GP du Japon

Romain Grosjean ne sait pas ce qu’il s’est passé

Publié

le

© DR

Romain Grosjean a terminé sa séance de qualifications dans le mur de pneus en explosant sa monoplace pour la seconde fois en une semaine.

Le pilote Haas a perdu le contrôle de sa monoplace en qualifications ce samedi, mais contrairement à la semaine dernière en Malaisie, cette fois-ci il s’agissait bien d’une erreur de pilotage de la part du Français.

« Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. » déclare Grosjean. « On va évaluer, parce que sur le premier tour la voiture était vraiment bien, mais je fais une grosse erreur au virage 11 où je perds sept ou huit dixièmes sur Magnussen, on était proches du top dix. »

« Au deuxième [tour] j’ai fait la même chose, mais la voiture était très difficile à piloter, elle était vraiment sous-vireuse, et je sais pas ce qu’il s’est passé.  Il faut que l’on comprenne ce qu’il s’est passé, parce-que nous n’avons quasiment rien changé aux réglages. »

« Je pense qu’il y a beaucoup de travail pour les mécanos malheureusement, mais je pense que la voiture sera réparée pour demain. On va espérer rester là où on est. »

 

GP du Japon

Vidéo : La victoire de Lewis Hamilton au Japon vue d’une bouteille de Champagne

Publié

le

© Mercedes-AMG

A bien des égards, l’arrivée de Liberty Media en Formule 1 a fait souffler un vent de fraîcheur sur la catégorie reine du sport automobile.

En témoigne cette vidéo diffusée par la FOM sur son compte Instagram où l’on peut voir Lewis Hamilton fêter sa victoire au Grand Prix du Japon le week-end dernier.

Une caméra est désormais accrochée sur la bouteille de Champagne du vainqueur de la course, ce qui nous offre un point de vue inédit depuis le podium.

Continuer à lire

GP du Japon

La statistique incroyable établie par Lewis Hamilton au Japon

Publié

le

© Mercedes-AMG

Le dernier Grand Prix disputé au Japon le week-end dernier, et qui a été remporté par Lewis Hamilton, nous a offert une statistique insolite.

En effet, Lewis Hamilton a réussi l’exploit d’aligner parfaitement les chiffres le week-end dernier à Suzuka en signant la pole position et en reportant la course le lendemain devant Max Verstappen.

Le Britannique a signé la pole position du Grand Prix du Japon en 1,27.31 s et a bouclé la distance totale du Grand Prix en 1hr 27.31m .

Si l’on additionne tous ces chiffres ensemble, on obtient : 1+27+31= 59, soit le nombre exact de points qui séparent le pilote Mercedes de Sebastian Vettel au championnat.

Chapeau l’artiste !!

Continuer à lire

GP du Japon

Arrivabene blâme un fournisseur japonais pour l’abandon de Vettel

Publié

le

© Ferrari

Maurizio Arrivabene, le team principal de la Scuderia Ferrari, insiste sur le fait que personne n’est responsable chez Ferrari de l’abandon de Sebastian Vettel à Suzuka.

Ferrari a très vite confirmé que l’abandon de Sebastian Vettel était dû à une défaillance d’une bougie sur le moteur V6 Turbo italien, mais cette pièce provient d’un fournisseur japonais (NGK) et la faute ne peut donc pas être imputée à Ferrari.

Ferrari savait avant le départ de la course qu’une bougie d’allumage était défectueuse sur la voiture de Sebastian Vettel, mais l’équipe n’a pas eu le temps de régler ce problème entre la mise en grille et le départ de la course. Ironiquement, NGK, le fournisseur des bougies utilisées par Ferrari est situé à une heure de Suzuka.

Le responsable italien insiste donc sur le fait que personne n’était responsable chez Ferrari de cet abandon à Suzuka ce dimanche et rejette légitimement la faute sur le fournisseur japonais de bougie, même s’il ne le cite pas directement.

« Tout le monde a vu ce qui s’est passé. » déclare Arrivabene à Sky Sports Italia. « Avez-vous vu une erreur de la part de l’équipe ? La voiture est bien au dessus des composants qui nous ont coûté cet abandon. »

« Mais nous devons tourner la page, rester motivés, faire l’analyse de ce qu’il s’est passé et aller à Austin [la prochaine course du calendrier], même si le déficit de points avec Mercedes est grand. »

Ferrari accuse désormais 145 points de retard sur Mercedes au championnat constructeurs, et il ne reste que quatre courses avant la fin de la saison 2017.

Continuer à lire

GP du Japon

Jolyon Palmer : « Une belle dernière course »

Publié

le

© Renault

Dix-huitième au départ du Grand Prix du Japon, Jolyon Palmer a terminé sa dernière course avec Renault à la douzième position.

Après presque deux saison passées sous les couleurs Renault, Jolyon Palmer quitte l’équipe d’Enstone d’un commun accord dés ce soir.

Le Britannique sera remplacé par Carlos Sainz à partir de la prochaine course à Austin, et pour sa dernière au volant de la RS17, Palmer estime qu’il a fait une belle course en gagnant six positions à l’arrivée.

« Nous avons eu une belle dernière course. Nous partions du fond de grille et je pense que nous aurions pu remonter en dixième place avec un tour en plus. La saison a été difficile, mais nous avons vécu beaucoup de choses avec l’équipe. » explique Jolyon Palmer.

« J’étais présent depuis le début de cette nouvelle ère. Nous avons parcouru un bon bout de chemin ensemble. J’ai adoré. J’adresse à l’équipe tous mes vœux de succès pour l’avenir. »

Une belle prestation de sa part selon Renault

« Il s’agissait de la dernière course de Jolyon. C’était une course particulièrement difficile puisque les pénalités l’obligeaient à partir loin. Grâce à une bonne stratégie et une belle prestation de sa part, il a pu se hisser jusqu’à la sixième place avant de finir douzième. » déclare Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing.

« Sa performance démontre une fois de plus son professionnalisme et sa loyauté tout en offrant de beaux adieux à la famille Renault. Nous lui souhaitons sincèrement le meilleur pour la suite de sa carrière. »

Continuer à lire

GP du Japon

La fiabilité a coûté très cher à Renault depuis deux courses

Publié

le

© Renault

Renault dresse un triste constat après deux courses consécutives hors des points en raison d’un manque de fiabilité évident.

Une nouvelle fois, Nico Hulkenberg a dû abandonner au Grand Prix du Japon en raison d’une petite pièce métallique qui est venue bloquer le système DRS de la voiture de l’Allemand en position ouverte.

Par sécurité, le pilote Renault a été rappelé à son stand pour abandonner, et c’est donc une seconde course sans point pour l’équipe Renault.

« La fiabilité a été notre faiblesse cette saison. Le bilan de ces deux courses consécutives est décevant puisque nous n’avons marqué aucun point. Le Championnat Constructeurs est extrêmement disputé et nous devons exploiter au mieux les quatre dernières épreuves de l’année. Nous allons nous regrouper pour bénéficier d’un regain de forme à Austin. » explique Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing.

Ce manque de fiabilité depuis deux courses a permis à Haas de passer devant Renault au championnat constructeurs, l’équipe  d’Enstone est désormais neuvième avec un point de retard sur la formation américaine.

Mais si l’équipe d’usine n’a pas brillé ce dimanche à Suzuka, force est de constater que son écurie cliente, Red Bull, à qui Renault fournit son unité de puissance, a performé en signant une deuxième et troisième place à l’arrivée.

Cela démontre que le moteur Renault a fait de grands progrès depuis le début de la saison et est désormais capable de signer des podiums sur un tracé pourtant typé moteur comme celui visité ce week-end au Japon.

« Je tiens à féliciter Red Bull Racing pour ce double podium. Ils ont été à nouveau très forts sur le Circuit International de Suzuka, une piste très sensible à la puissance du moteur. Cela démontre une fois de plus le potentiel et les capacités du bloc Renault le dimanche. »

Continuer à lire

GP du Japon

Une petite pièce métallique ruine la course d’Hulkenberg

Publié

le

© Renault

Nico Hülkenberg a livré une belle prestation ce dimanche à Suzuka au volant de la RS17, malheureusement, une défaillance sur le système DRS l’a forcé à abandonner.

L’Allemand ne pouvait pas cacher sa frustration en descendant de sa voiture, après une belle remontée depuis la onzième position d’où il s’élançait, Hulkenberg se battait pour la cinquième place avant de devoir abandonner.

« C’était une journée frustrante. De gros points étaient à notre portée. J’avais des Supertendres pour un dernier relais très court. J’ai dépassé une Toro Rosso dans la foulée de mon arrêt avant de m’attaquer aux Haas. » explique Hulkenberg.

« C’est dommage, mais un petit élément métallique du système DRS a cédé et l’a bloqué. Nous allons en étudier les raisons, car cela nous coûte une belle opportunité. »

« Je suis convaincu que nous pouvons revenir. La voiture était assez bonne en conditions de course et il y en a encore beaucoup à venir de notre part sur les quatre derniers Grands Prix. »

Nico Hulkenberg aura un nouveau coéquipier à la prochaine course à Austin, puisque le Grand Prix du Japon était la dernière course de Jolyon Palmer avec Renault. C’est Carlos Sainz Jr qui remplacera Palmer à partir du Grand Prix des Etats-Unis dans deux semaines au volant de la Renault RS17.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.