Romain Grosjean : « Trois courses de suite que je n’ai pas de chance »

Romain Grosjean : « Trois courses de suite que je n’ai pas de chance »
© Haas F1 Team

GP de Chine – Shanghai : Condamné à n’effectuer qu’un seul arrêt, Romain Grosjean ne cachait pas sa frustration à l’arrivée du Grand Prix de Chine où il a terminé à une lointaine dix-septième position.

Le pilote français s’est très vite retrouvé en difficulté avec ses pneumatiques, et encore plus lorsque la voiture de sécurité a fait son apparition en piste après l’accrochage entre Pierre Gasly et Brendon Hartley.

« J’étais sur un seul arrêt, c’était extrêmement dur à faire. » déclare Romain Grosjean à l’arrivée du Grand Prix de Chine. « Le premier relais ne se passe pas trop mal mais je repart dans le trafic et je n’arrive pas à passer la Force India devant moi. »

« A partir du moment où la voiture de sécurité est sortie, je savais que ce serait la catastrophe. Mes pneus étaient déjà à 50°, ces pneus ne sont pas bons du tout. »

« La voiture était inconduisible, j’étais sur un seul arrêt et les autres pilotes autour de moi étaient sur deux. Je savais que ce serait mort pour moi. »

« Ça fait trois courses de suite que je n’ai pas de chance, ça commence à être un peu dur. On aurait pu faire sept et huit, mais il y a eu le Safety Car au mauvais moment, ça commence à faire beaucoup. »