Ross Brawn contrarié par le retour des ailerons de requin

Le nouveau directeur sportif de la Formule 1, Ross Brawn, a fait un point sur les débats entourant le retour de l’aileron de requin cette saison sur les monoplaces, lui-même étant contre le retour de ce qu’il considère comme un artifice. Il ne comprend pas le choix des écuries ayant adopté cet appendice esthétique alors que ces dernières avaient rejeté l’idée en 2012.

« Une partie des arguments de vente pour ces nouvelles règles était des voitures plus jolies. Nous avons atteint partiellement cela, parce que nous avons toutes ces bizarreries – ailerons de requin et T-Wings, que je n’avais pas vu depuis longtemps ». souligne Brawn dans les colonnes d’Autosport.

« OK, c’est compréhensible avec un nouveau règlement, mais à la prochaine modification on doit s’assurer que nous n’aurons pas cela même si c’est seulement pour l’esthétique. Ce qui est frustrant, c’est que Jean Todt a eu cette idée en tête, cela aurait dû permettre de mettre le numéro sur le côté de la voiture pour que les spectateurs en tribune puissent voir quelle voiture ils regardent . Parce que certains fans ne sont pas assez bien informés pour reconnaître le casque et tout le reste. Nous avons trouvé l’idée d’aileron de requin parce que c’était la solution idéale pour mettre un gros chiffre dessus. La moitié des équipes ont dit: ‘nous n’allons pas mettre cela sur nos voitures, c’est terrible’. » explique Brawn.

Finalement, l’aileron de requin est bien revenu cette année, il devrait servir avant tout à proposer un espace disponible supplémentaire pour les commanditaires. Pour l’heure, seule l’équipe McLaren affiche les logos de deux de ses partenaires sur l’aileron de requin de la MCL32, Honda et Chandon.

Dorénavant si nous voulons voir disparaitre l’aileron de requin il faudrait le soutien unanime de toutes les équipes, sauf si la FIA le fait supprimer pour des raisons de sécurité. A ce jour le débat reste ouvert entre les aérodynamiciens, certains évoquant une meilleure stabilité sur les monoplaces tandis que d’autres restent sceptiques sur l’utilité de cette nouveauté. Et vous, pour ou contre l’aileron de requin?