Connect with us

Sauber pourrait devenir l’équipe laboratoire de Honda en 2018

sauber honda

mclaren

Sauber pourrait devenir l’équipe laboratoire de Honda en 2018

Le très respecté journaliste britannique, James Allen, a lancé l’idée selon laquelle McLaren pourrait signer un accord avec Mercedes pour 2018, mais pour une seule saison, avant de revenir avec Honda en 2019. Cet accord pourrait donner la possibilité à Honda de peaufiner son projet avec la seule écurie avec laquelle le motoriste japonais a signé un accord de fourniture : Sauber.

« Une séparation temporaire entre Honda et McLaren en 2018, avec Honda qui continuerait à financer McLaren et McLaren qui utiliserait des moteurs Mercedes non badgés, avant une reprise de leur association en 2019 serait totalement censée. » estime James Allen.

Cette hypothétique situation permettrait dans un premier temps à McLaren de garder Fernando Alonso, qui est lassé des échecs à répétition depuis trois années maintenant, et qui pourrait bien mettre un terme à sa carrière d’ici la fin de la saison. Mais Honda pourrait aussi profiter de cela pour continuer à développer son unité de puissance avec Sauber l’an prochain, qui deviendrait en quelque sorte une équipe laboratoire, avant que McLaren ne revienne en 2019.

Bien évidemment, tout cela ne reste qu’une hypothèse, et actuellement, la plupart des observateurs voient une future collaboration entre McLaren et Mercedes, sans possible retour au moteur Honda en 2019, qui a sévèrement égratigné l’image de l’écurie de Woking depuis le début de leur partenariat en 2015.

Cependant, Eric Boullier, le directeur de la compétition, a affirmé la semaine dernière qu’il aimerait voir McLaren continuer son partenariat avec Honda en 2018, après que les deux parties aient bâti une relation forte depuis trois saisons déjà.

«  Je souhaite que nous continuons ensemble en 2018, nous avons un contrat à long terme, et nous avons forgé une relation très forte à tous les niveaux. Aujourd’hui, peut-être que notre relation est échaudée, parce que nous rencontrons des problèmes, ce qui crée des rumeurs dans le paddock. » a déclaré Eric Boullier.

To Top