Sauber ne blâme pas Pascal Wehrlein pour sa pénalité à Barcelone

pascal-wehrlein-gp-espagne

Monisha Kaltenborn, la patronne de l’équipe Sauber, prend la défense de Pascal Wehrlein concernant la pénalité dont le pilote allemand a écopé lors du Grand Prix d’Espagne. Le pilote Sauber est rentré dans la voie des stands de façon « sauvage » et surtout en passant à gauche de la borne qui matérialise la limite avec la piste.

Selon le règlement, les pilotes doivent passer à droite de cette borne, mais Wehrlein a été appelé à son stand une fraction de seconde trop tard et n’a pas pu faire autrement que de passer à gauche de la borne. Une erreur sanctionnée par les commissaires de course de cinq secondes supplémentaires sur son temps à la fin du Grand Prix.

L’Allemand, qui a franchi la ligne d’arrivée en septième position devant Carlos Sainz, a donc été rétrogradé d’une position au classement final. Ce qui ne l’a pas empêché d’inscrire les premiers points de Sauber cette saison.

« Il avait un excellent pilotage. C’est triste que nous l’ayons appelé si tard, nous aurions pu éviter cette pénalité, mais cela n’a pas d’importance. Il a eu à peine une fraction de seconde, nous l’avons appelé trop tard, il a juste eu le temps de réagir. Mais nous sommes heureux du résultat final. » explique Kaltenborn à Autosport.

La patronne de l’équipe suisse estime que l’excellent résultat de Pascal Wehrlein en Espagne a répondu à ceux qui ont remis en question sa décision de ne pas participer au premier Grand Prix de la saison en Australie et au suivant en Chine.

« C’est génial, parce qu’il a été exposé à beaucoup de critiques injustes et certainement pas professionnelles. C’est important pour sa confiance car c’est un pilote talentueux, c’est pour cela que nous l’avons signé. Ces résultats sont bons pour son développement, ils répondent à toutes les critiques. » conclut Kaltenborn.

A propos Cesare Ingrassia 1920 Articles
Passionné de Formule 1 depuis une quinzaine d'année, j'ai décidé d'assouvir ma passion en lançant le site F1only.fr en 2015 en essayant de ne pas tomber dans le "people" à outrance et autres articles racoleurs. Ma devise est simple : "Pas d'infos importantes, pas d'articles"