Restez connéctés

GP du Brésil

Sebastian Vettel admet une petite erreur en qualifications

Publié

le

© Ferrari

Sebastian Vettel s’élancera depuis le seconde position dimanche au Grand Prix du Brésil, le pilote Ferrari reste confiant pour la course après des qualifications où il n’a pas tout donné.

Le quadruple champion du monde avoue qu’il a commis une petite erreur au premier virage, sans quoi la pole position était possible ce samedi à Interlagos.

« Pour demain je pense que ça ira, j’adore être devant. C’était assez serré, mais je n’ai pas osé freiner tard au premier virage dans mon dernier tour, je pense que j’ai perdu du temps. » explique Vettel à l’issue de la séance de qualifications.

« Au final, ce n’est pas si mal, j’étais content de mon premier tour et je pense que c’était correct. Trois centièmes à l’arrivée, on se dit toujours qu’il y a un endroit où on aurait pu les avoir, mais les longs relais sont bons, donc pour demain nous devrions pouvoir faire une bonne course. »

Sebastian Vettel partira depuis la seconde position, juste derrière Valtteri Bottas qui est à la lute avec lui au championnat du monde pour la seconde place du classement pilote.

Le pilote Mercedes accuse 15 points de retard sur Vettel et peut encore terminer second s’il remporte les deux dernières courses.

GP du Brésil

Liberty Média déçue par les problèmes de sécurité qui ont entaché le GP du Brésil

Publié

le

Une série d’événements violents ont entaché le Grand Prix du Brésil le week-end dernier à Sao Paulo et a ébranlé la communauté de la Formule 1.

Les membres de l’équipe Mercedes ont été braqués vendredi dernier alors qu’ils quittaient le circuit d’Interlagos tard dans la nuit, puis le lendemain, c’est au tour des membres de l’équipe Sauber de vivre la même mésaventure.

Dimanche, c’est au tour des membres de Pirelli de se faire attaquer par des hommes armés en quittant le circuit, un dernier incident qui a obligé Pirelli à annuler les essais pneumatiques qui étaient prévus ce mardi et ce mercredi à Interlagos pour des raisons d’insécurité évidentes.

Suite à ce week-end mouvementé au Brésil, Liberty Media a déclaré que la Formule 1 ne restait pas inactive face à de telles violences et qu’elle mettait la balle dans le camp des organisateurs de la course, précisant que cela exigeait de leur part une réponse forte.

« Nous allons une fois de plus mettre la pression sur le promoteur pour que la sécurité soit une priorité plus élevée encore. Le promoteur est essentiellement en charge de la sécurité sur le circuit et les autorités locales, avec qui nous discutons, sont en charge des abords du circuit. » déclare un porte parole de Liberty Média.

« Cela ne veut pas dire que nous supprimons toute responsabilité, mais nous ne pouvons pas affecter les rotations de la police. Avoir des courses dans des villes ayant de telles difficultés est une question plus vaste. »

« Nous sommes extrêmement préoccupés et nous évaluons la situation par l’intermédiaire de la société de sécurité avec laquelle nous travaillons. Nous rendons compte de tous ça aux promoteurs, nous ne restons pas inactifs. »

« Nous avons notre propre équipe de sécurité qui voyage avec nous et nous sommes activement impliqués, mais nous ne pouvons pas être des experts dans chaque ville où nous allons. Il nous reste un an d’ici la prochaine course ici pour réfléchir, et nous serions extrêmement déçus si les choses ne sont pas examinées. »

Continuer à lire

GP du Brésil

La performance de Bottas au Brésil est embarrassante selon Villeneuve

Publié

le

© DR

Jacques Villeneuve a qualifié la performance de Valtteri Bottas au Grand Prix du Brésil de dimanche comme « embarrassante » et finalement assez conforme à son statut de pilote numéro deux chez Mercedes.

Valtteri Bottas a assuré la pole position samedi à Interlagos avec un impressionnant dernier effort pour rester devant le pilote Ferrari Sebastian Vettel, mais le Finlandais n’a pas réussi à transformer cela en victoire le lendemain.

Alors que la plupart des observateurs ne s’attendaient pas à une victoire facile pour le pilote Mercedes, Bottas a finalement déçu par sa non combativité lorsque Sebastian Vettel l’a attaqué.

Bottas a été distancé par Vettel dés le départ et a finalement terminé la course une poignée de secondes devant la seconde Ferrari de Kimi Raikkonen et la Mercedes de son coéquipier Lewis Hamilton, qui partait depuis la voie des stands.

« C’était un super pilotage de la part de Vettel, et il a tout gagné au départ. » déclare Villeneuve à Autosport. « Il était agressif, et quand vous voyez ce dont la Mercedes était capable de faire, il suffit de regarder Hamilton et on voit de suite que Bottas n’était pas à la hauteur. »

« C’est embarrassant, car il n’est tout simplement pas dans le rythme de Lewis Hamilton, mais ça été comme ça toute l’année. C’est son niveau, il est un bon numéro deux. »

Valtteri Bottas peut toujours terminer second du championnat du monde lors de la dernière course à Abou Dhabi, mais le pilote Mercedes devra d’une part remporter la course, et ensuite espérer que Sebastian Vettel ne marque pas plus de trois points.

Continuer à lire

GP du Brésil

Pierre Gasly termine le GP du Brésil en roues libres

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Pierre Gasly a terminé à la douzième place au Grand Prix du Brésil ce dimanche au volant de sa Toro Rosso, sa meilleure performance de sa très courte carrière en F1.

Pour sa quatrième course en Formule 1, Pierre Gasly a terminé très proche des points ce dimanche au Brésil. Le Français, qui s’élançait depuis la dix-neuvième position sur la grille en raison de multiples pénalités, a réussi à passer le chaos du premier virage pour très vite se retrouver dixième.

Mais la remontée de Daniel Ricciardo et Lewis Hamilton en fin de course ont fait redescendre Galsy de deux crans sous le drapeau à damier.

« C’était bien, mais nous savions que ce serait difficile en partant dix-neuvième. » déclare Pierre Gasly. « Mais en regardant les courses des dernières années, je savais que le départ serait la clé. »

« Donc, j’ai pris l’extérieur au premier virage et ça a bien fonctionné. J’ai dépassé peut-être trois voitures au premier virage, puis une au virage deux, avec le chaos devant moi, je suis resté à fond en essayant d’éviter tout le monde. Au final, nous étions dixième, et même neuvième après le Safety car, c’était très bon pour un premier tour. »

En fin de course, Pierre Gasly a pourtant bien failli abandonner en raison d’un problème mécanique qui a touché le moteur Renault installé sur le châssis de sa Toro Rosso.

« Je savais qu’il y avait quelque chose qui clochait, parce que à chaque tour ils disaient ‘transfert d’huile, transfert d’huile. »

« Je savais que nous avions un vieux MGU-K, donc, je me disais merde j’espère que ça va tenir jusqu’au bout. Et à 200 mètres de l’arrivée, j’ai accéléré à fond et j’ai complètement perdu la puissance. J’ai du franchir la ligne d’arrivé à 60 km/h, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais il y avait certainement quelque chose. »

Continuer à lire

GP du Brésil

Le personnel de Pirelli ciblé par une énième attaque ce dimanche à Sao Paulo

Publié

le

© DR

La sécurité des membres du personnel de la Formule 1 a de nouveau été remise en question lorsque des membres de Pirelli ont été attaqués dimanche soir après le Grand Prix du Brésil.

Bien que la police locale ait intensifié les mesures de sécurité aux abords du circuit après plusieurs attaques contre les équipes, un véhicule avec du personnel de Pirelli a été attaqué ce dimanche soir à Sao Paulo.

Fort heureusement, le conducteur a réussi à prendre la fuite et aucune victime n’est à déplorer dans cette énième attaque à l’arme à feu.

Le manufacturier unique de la Formule 1 doit effectuer des essais cette semaine avec Stoffel Vandoorne et Lando Norris sur le circuit brésilien, et un renforcement de la sécurité à dores et déjà été discuté.

En plus de Pirelli, les membres de l’équipe Mercedes, mais aussi Williams ou encore Sauber ont été menacé ce week-end au Brésil et le climat de violence qui entoure le Grand Prix du Brésil depuis vendredi n’a pourtant pas inquiété le maire de Sao Paulo.

« Ce qui s’est passé ne peut pas être justifié, mais j’ai vu des cas plus graves sur d’autres circuits. » explique le maire de Sao Paulo. « C’était la première fois que nous avions un cas d’une telle gravité, ce sont des circonstances regrettables, mais elles peuvent survenir dans n’importe quel pays. »

Le maire ne pense pas que les incidents de cette année auront une quelconque incidence sur l’avenir du Grand Prix du Brésil dans sa ville.

« Nous avons un contrat jusqu’en 2020 et celui qui achètera le circuit devra le respecter, après quoi nous espérons pouvoir le renouveler pour dix ans. »

« Bien que les mauvaises choses qui se passent soient malheureuses, cela signifie aussi que nous pouvons améliorer les choses dans le futur. »

Continuer à lire

GP du Brésil

Renault a mis l’accent sur la fiabilité au détriment de la performance au Brésil

Publié

le

© Renault

Contrairement au Grand Prix du Mexique, où seulement deux voitures motorisées par Renault ont vu l’arrivée, au Brésil cinq des six voitures équipées du bloc Renault ont rallié l’arrivée.

Renault a mis l’accent sur la fiabilité ce week-end à Interlagos, alors que le constructeur a créé une polémique vendredi en affirmant que les problèmes rencontrés par Toro Rosso depuis quelques courses n’étaient pas simplement dû au hasard.

S’en est suivi une vive altercation dans le paddock d’Interlagos samedi entre Cyril Abiteboul et Helmut Marko, et ce dernier a d’ailleurs essayé d’éteindre l’incendie en publiant un communiqué pour rappeler que Renault restait un partenaire de choix pour l’équipe Red Bull.

Quoi qu’il en soit, Renault a dû se fixer sur la fiabilité ce week-end, mais cela a eu un impact sur la performance en course comme le regrette Cyril Abiteboul.

« Ce week-end, nous avons mis l’accent sur la fiabilité et nous avons vu trois voitures motorisées par Renault finir dans le top dix et cinq rallier l’arrivée. Cette meilleure fiabilité s’est malheureusement faite au détriment de la performance puisque nous étions clairement en deçà de notre potentiel. » explique Cyril Abiteboul.

« Notre résultat s’est joué au premier tour. Nos deux pilotes y ont perdu des positions avant les remontées de Ricciardo et d’Hamilton. Il n’y avait aucune occasion de les regagner par la suite. » conclut le Français.

Continuer à lire

GP du Brésil

Un point sinon rien pour Renault au Brésil

Publié

le

© Renault

Nico Hülkenberg a retrouvé les points pour la première fois depuis le Grand Prix de Belgique pour Renault ce week-end au Brésil en se classant dixième.

L’Allemand, qui s’élancait depuis la septième position au départ du Grand Prix du Brésil, a perdu quelques places dès le premier tour de course, mais a finalement réussi à rallier l’arrivée dans le top dix.

« C’est bien de marquer mon premier point depuis Spa malgré une course sans histoire. Nous avons perdu des places au départ et il était difficile de remonter dans le peloton avec les retours d’Hamilton et de Ricciardo. » explique Hulkenberg.

« D’un côté, c’est bien d’avoir rallié l’arrivée, mais de l’autre, nous manquions de rythme aujourd’hui. J’attaquais à fond, donc c’est dommage de ne pas avoir pu faire mieux. J’entends bien conclure en beauté à Abu Dhabi. »

Son coéquipier Carlos Sainz termine quant à lui à la porte des points à la onzième position, l’Espagnol a endommagé son fond plat en partant un peu au large et a dû lutter avec le comportement de sa RS17 ce dimanche.

« J’ai pris un excellent envol, mais mon fond plat a malheureusement été légèrement endommagé lorsque Felipe m’a emmené au large. Après cela, l’équipe a réalisé un arrêt au stand extrêmement rapide, mais il n’y avait pas  grand-chose que nous puissions faire pour remonter. » explique Sainz.

« C’était une course assez processionnelle. La voiture offrait de bonnes sensations, mais nous manquions un peu de rythme. Le bilan est néanmoins positif : j’ai effectué un beau départ et j’ai pu aligner soixante-et-onze nouveaux tours précieux au volant. Il ne reste plus qu’une manche à disputer. J’ai été déçu de ne pas marquer de points au Brésil, donc je donnerai tout pour aller en chercher à Abu Dhabi. »

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.