Restez connéctés

Ferrari

Sebastian Vettel ne s’inquiète pas des températures plus fraîches en Russie

Publié

le

© Ferrari

De nombreux observateurs ont pu constater que la Ferrari SF70-H exploite mieux les pneumatiques lorsque les températures par temps chaud, alors que la Mercedes W08 semble mieux fonctionner lorsque le mercure redescend. Le dernier résultat de Sebastian Vettel à Bahreïn avec une victoire pour la Scuderia prouve effectivement que les températures jouent un rôle important sur la performance de la Rossa.

Mais les équipes vont se rendre en Russie dans dix jours, où elles devraient rencontrer des températures bien plus fraîches qu’à Bahreïn, un argument qui n’inquiète surtout pas Sebastian Vettel, qui minimise l’impact des températures sur ses performances.

« Ce n’est pas parce que nous allons rencontrer des températures plus fraîches à Sotchi que nous allons rencontrer des problèmes. En Chine, nous étions compétitifs malgré des températures basses, donc il n’y a aucune raison que ce soit différent en Russie. Nous devons juste nous contenter de mettre la pression sur nos adversaires, et en particulier Lewis Hamilton. Jusqu’à présent, Ferrari a réussi à adopter les bonnes tactiques, mais nous devons toujours rester concentrés sur notre travail. Nous gérons mieux la stratégie en course, et ce sera certainement l’une des clés du championnat. » déclare Sebastian Vettel.

.

Ferrari

Marchionne sur la Ferrari 2018 : « Ce sera une bête ou une merde »

Publié

le

Le président de Ferrari, Sergio Marchionne, a reconnu que la monoplace 2018 de la Scuderia sera très certainement l’une des meilleures F1 jamais construite ou bien l’une des pires.

Le président de Ferrari a plaisanté sur une situation qui nous invite à penser que les Italiens gardent un certain optimisme pour cette saison 2018.

Interrogé par la Gazetta Dello Sport sur les objectifs de la Scuderia la saison à venir, Sergio Marchionne a préféré répondre sur le ton de la plaisanterie.

« J’étais à Maranello ces derniers jours et j’ai pu voir que les ingénieurs qui s’occupent de la conception de la monoplace 2018 étaient très détendus. » plaisante Sergio Marchionne. « Je ne peux que en conclure que nous avons soit une voiture de merde, soit une vraie bête. »

« Nous mettons tous nos efforts pour avoir une super voiture compétitive, et l’objectif est de remporter le championnat du monde de Formule 1 et gagner beaucoup d’argent pour Ferrari, mais vous devrez attendre le 22 février pour la voir [date de présentation de la monoplace 2018]. »

Le dernier championnat du monde de F1 remporté par Ferrari remonte à 2008, cela fera donc dix ans cette année que Ferrari n’a plus remporté de titre constructeur.

Continuer à lire

Ferrari

Pirelli : « Tout le monde sera perdant si Ferrari quitte la F1 »

Publié

le

© Ferrari

Le patron de Pirelli, Mario Isola, estime lui aussi que les menaces de Ferrari de quitter la Formule 1 devraient être prises au sérieux.

Pour Isola, les menaces de Ferrari ne sont pas une « blague », Ferrari a en effet une nouvelle fois menacé de quitter la F1 après avoir pris connaissance des plans de Liberty Media concernant les règles moteur pour 2021. Sergio Marchionne, le président de Ferrari, a insisté sur le fait que la Scuderia quitterait le sport si ses intérêts n’étaient pas conservés.

« Quand ils disent quelque chose c’est du sérieux, on ne plaisante pas avec de telles déclarations. » estime Mario Isola. « Au final, je l’espère, nous pourrons trouver une solution satisfaisante pour les deux parties. »

« Il n’y a aucun intérêt à ce que la Formule 1 perde Ferrari, ni-même que Ferrari quitte la F1. Tout le monde sera perdant si Ferrari quitte la F1, cela n’a aucun sens. »

Isola admet qu’il n’a jamais pensé à ce qui pourrait se passer si jamais Ferrari quittait la Formule 1, et insiste sur le fait que son désir est désormais de renouveler son contrat [qui se termine en 2019] liant la firme italienne de pneumatiques à la F1.

« Nous n’avons jamais envisagé cette situation, parce que de toute façon Ferrari parle de partir après 2021. Donc, la première chose à faire est que nous renouvelions notre contrat avant de penser à cela [au départ de Ferrari]. »

 

 

Continuer à lire

Ferrari

Sebastian Vettel : « Nous avons appris la leçon »

Publié

le

Sebastian Vettel estime que la Scuderia Ferrari a tout ce qu’il faut pour produire une monoplace compétitive en 2018. L’Allemand pense que Ferrari peut réparer certaines erreurs commises dans le passé et reste convaincu que l’équipe italienne n’a pas encore atteint son niveau d’excellence.

La saison 2017 fut la première depuis de nombreuses années où Sebastian Vettel a été en mesure de contrer la concurrence, mais ses espoirs de remporter le championnat du monde sous les couleurs de Ferrari se sont estompées lors de la deuxième partie de la saison en raison de problèmes de fiabilité et de quelques erreurs humaines.

Mais la progression observée l’an dernier avec ses cinq victoires inspire la confiance au sein de la Scuderia, le quadruple champion du monde est convaincu que Ferrari a désormais tous les ingrédients pour produire une voiture compétitive.

« C’était amer, mais nous attendons avec impatience 2018. » déclare Sebastian Vettel à ESPN. « Tout le monde a travaillé dur cet hiver, et je pense que nous avons fait ce qu’il faut. »

« En 2018, tout recommence, il y a eu seulement deux ou trois courses qui nous ont coûté cher, et ils [Mercedes] étaient très réguliers de leur côté. »

« Nous n’étions pas assez bons pour remporter le championnat, mais je pense que nous savons ce que nous devons faire, certaines leçons sont évidentes, d’autres sont un peu plus cachées, mais je suis certain que si nous cherchons bien, nous les trouverons. »

« Le pas que nous avons franchi en 2017 était incroyable, c’était incroyable de voir comment l’équipe est arrivée à produire une voiture compétitive et l’a renforcé sur tous les fronts. »

« Nous étions proches la plupart du temps, mais pas assez quand c’était le plus important. Nous avons appris la leçon, et je pense que cela a été utile. »

 

Continuer à lire

Ferrari

Agag ne croit pas à la menace Ferrari : « C’est une tactique »

Publié

le

ferrari ingénieur course
© Ferrari

Le directeur exécutif de la Formule E, Alejandro Agag, ne pense pas que Ferrari mettra ses menaces à exécution et quittera le grand cirque de la Formule 1.

L’Espagnol affirme que les récentes menaces envoyées par Sergio Marchionne, le président de Ferrari, n’est en réalité qu’une simple  tactique pour améliorer la position de Ferrari dans le sport.

Après avoir connu les plans de Liberty Media pour la Formule 1 à partir de la saison 2021, Ferrari a réagi très rapidement en menaçant de quitter la F1 si les règles ne favorisaient pas son équipe.

En outre, Marchionne a également menacé de créer une autre catégorie de monoplace qui serait en concurrence directe avec la Formule 1. Alejandro Agag n’en croit pas un mot.

« Je pense qu’ils font ça pour avoir une meilleure position de négociation avec la F1, je suppose qu’ils vont avoir bientôt un accord sur leur nouveau contrat. » déclare Alejandro Agag. « Je pense que c’est probablement plus tactique que réel. »

D’autre part, Alejandro Agag déclare qu’il n’a pas encore parlé avec Ferrari d’une éventuelle arrivée de la marque dans la catégorie électrique.

« Je n’ai pas eu de conversation directe avec Sergio Marchionne ou avec Ferrari, Fiat est un groupe qui n’a pas fait grand chose en électrique. »

« Je pense qu’ils finiront par venir, mais je pense que ça prendra du temps. En tout cas je ne pense pas tout de suite. » conclut le patron de la Formule E.

Continuer à lire

Ferrari

Kvyat chez Ferrari : Un tremplin vers Haas ou Sauber ?

Publié

le

© Red Bull Content Pool

A la surprise générale, Ferrari a annoncé ce mercredi que le jeune Russe Daniil Kvyat devenait le pilote de développement de la Scuderia pour la saison 2018.

Un rôle au sein de la structure de Maranello uniquement basé sur des séances d’entrainement dans le simulateur à l’usine, mais déjà, quelques observateurs voient là une occasion pour l’ancien pilote Toro Rosso de rebondir chez Haas ou Sauber dans un futur assez proche [2019 par exemple].

Toni Vilander, un commentateur de la chaîne finlandaise C More, a soulevé la question hier en supposant que Daniil Kvyat pourrait bien rejoindre l’une des équipes partenaire de Ferrari l’an prochain en tant que pilote titulaire.

« Il apportera une expérience précieuse à Ferrari, puisqu’il était pilote la saison dernière. » déclare Vilander. « Peut-être que son manager pensait que c’était la bonne solution pour lui, même si le simulateur n’améliore pas les compétences d’un pilote. »

« Je pense qu’il ne devrait pas rester un pilote d’essais, car l’objectif de chaque pilote est de courir. Ce sera difficile pour Daniil, mais peut-être qu’il pourra aussi obtenir le soutient de certains sponsors. »

Daniil Kvyat pourrait éventuellement attendre une saison en tant que pilote de developpement chez Ferrari, et voir si Charles Leclerc arrive à prendre la place de Kimi Raikkonen en 2019, dans ce cas, le Russe deviendrait pilote Alfa Roméo Sauber.

Continuer à lire

Ferrari

Officiel : Daniil Kvyat rejoint Ferrari

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Le jeune russe Daniil Kvyat devient le pilote de développement de la Scuderia Ferrari pour la saison 2018 de Formule 1.

Ferrari a confirmé sur son compte Twitter ce mercredi après midi que l’ancien pilote Toro Rosso fera partie de l’équipe cette saison au poste de pilote de développement.

Kvyat fut pilote titulaire pour Toro Rosso en 2014 avant d’être titularisé chez Red Bull en 2015, mais les mauvais résultats et une conduite jugée dangereuse ont obligé Red Bull à le faire redescendre chez Toro Rosso à la veille du Grand Prix d’Espagne 2016.

C’est le jeune Max Verstappen qui a pris la place de Daniil Kvyat chez Red Bull, et qui a signé par la même occasion sa première victoire en Formule 1 ce week-end là.

Daniil Kvyat va donc désormais travailler avec Ferrari à partir de cette saison, il effectuera très certainement des séances en simulateur à Maranello et pourrait éventuellement rouler en essais pour la Scuderia, mais Ferrari est restée très évasive dans son communiqué.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.