Sebastian Vettel s’interroge sur les choix de la FIA pour envoyer la Safety Car

Sebastian Vettel s’interroge sur les choix de la FIA pour envoyer la Safety Car
© DR

GP de Chine – Shanghai : Sebastian Vettel ne digère pas le fait que la voiture de sécurité ait pu permettre à certains pilotes de rentrer rapidement au stand pour changer de pneus en Chine et que les leaders n’en ont pas eu l’occasion.

Auteur de la pole position au Grand Prix de Chine, Sebastian Vettel a terminé la course à la huitième place en raison de différents faits de course, dont un accrochage avec Max Verstappen.

Mais le pilote allemand trouve étrange le temps qu’a mis la FIA pour déployer la voiture de sécurité en piste après l’accrochage survenu entre Pierre Gasly et Brendon Hartley. En effet, les débris sont restés au sol durant deux tours avant que la FIA ne décide d’envoyer la Safety Car en piste.

Le problème est que la voiture de sécurité a été déployée au moment où les leaders de la course passaient devant la voie des stands, ne leur permettant pas de rentrer au stand pour changer de gommes, contrairement aux deux pilotes Red Bull, qui n’avaient pas encore passé le dernier virage du circuit.

« J’ai besoin de comprendre pourquoi la voiture de sécurité a changé la physionomie de la course. » déclare Vettel selon des propos relayés par Autosport.

« En 2014 en Hongrie, nous étions dans une situation similaire où les leaders étaient désavantagés parce que la voiture de sécurité arrivait une fois qu’ils avaient passé l’entrée des stands, ou elle était appelé après avoir franchi l’entrée des stands. »

« Je comprends que s’il se passe quelque chose et que vous devez réagir immédiatement vous ne pouvez pas respecter l’emplacement des voitures les unes par rapport aux autres. »

« Mais nous avons eu deux tours avec les débris au sol, alors pourquoi ne pas avoir appelé la voiture de sécurité quelques minutes plus tôt, afin de donner la possibilité à tout le monde de rentrer au stand ou pas. »

« Je pense qu’il faudrait donner aux commissaires une fenêtre d’une minute et demie ou deux minutes pour nettoyer la piste, mais à mon avis ce n’est pas bien de l’envoyer [la Safety Car] lorsque cela va changer la course. »