Restez connéctés

2018

Toto Wolff fait du pied à Carlos Sainz

Publié

le

Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes ne tarit pas d’éloges sur le pilote Toro Rosso Carlos Sainz Jr. L’Espagnol est très convoité par les grandes équipes depuis un an et Mercedes fait bien partie de celles-ci. Wolff ne perd pas son temps, alors que nous ne sommes qu’à la cinquième course de la saison, l’Autrichien pense déjà au marché des transferts, qui devrait s’ouvrir dans peu de temps.

La particularité du « mercato » cette saison est que les grands noms de la discipline arrivent en fin de contrat avec leur équipe respective, parmi eux, Sebastian vettel, Kimi Raikkonen, Lewis Hamilton ou encore Fernando Alonso. Mais Carlos Sainz Jr aussi arrive sur la fin de son contrat avec Red Bull, et c’est donc avec une arrière pensée que Toto Wolff vante les qualités du jeune pilote.

« Carlos est prêt et je l’aime vraiment, et j’aime sa famille. Carlos est comme un pilote devrait être, il est un pilote moderne, intelligent et rapide. Cependant, il est pilote Red Bull, et ils vont tout faire pour le garder parce qu’il est bon. Voici la situation actuellement. » explique Toto Wolff.

Carlos Sainz a déjà été lié à Renault l’an dernier, mais sa côte de popularité n’a cessé de grimper ces derniers mois. L’actuel pilote Toro Rosso pourrait bien être un candidat sérieux pour remplacer Valtteri Bottas chez Mercedes l’an prochain si le contrat d’une année du Finlandais n’est pas reconduit.

2018

TF1 encore indécis sur les deux courses supplémentaires qui seront diffusées en 2018

Publié

le

© DR

TF1 a acquis les droits en clair pour la F1 à partir de la saison 2018 alors que la première chaîne de France ne diffusait plus de Grand Prix de Formule 1 depuis la fin de l’année 2012.

TF1 diffusera donc à partir de l’an prochain quatre Grands Prix en clair jusqu’en 2020 dont le Grand Prix de France et celui de Monaco.

Les deux autres Grands Prix que diffusera TF1 ne sont toujours pas connus, mais François Pelissier, directeur des sports sur TF1, nous a déjà donné quelques petites indications.

« On a encore un peu de temps, puisque le début de la saison de F1 2018 est en mars. » explique François Pelissier sur RTL. « Donc, nous avons encore un peu de temps pour réfléchir et voir quels seront les deux Grands Prix supplémentaires. »

« Beaucoup de critères entrent en ligne de compte, des critères de programmation, des critères d’intérêt à la fois de Grand Prix et d’intérêt sportif. Il y a pas mal d’éléments que nous devons regarder avant de choisir. La seule chose que je puisse vous dire, c’est que ce sera à une heure de grande écoute. »

En d’autres termes, TF1 diffusera avec le Grand Prix de France et le Grand Prix de Monaco, deux courses programmées avec un départ à 14h00 heure française. Il faudra donc écarter les Grands Prix en Asie ou bien ceux situés aux Etats-Unis, au Mexique, au Canada et au Brésil, en raison de l’impossibilité de retransmettre la course en intégralité à cause du JT de 20h00.

Mais François Pelissier souhaite également attendre le tirage au sort des rencontres de la coupe du monde 2018 afin de voir quels matches seront diffusés sur TF1.

« Nous ne diffuserons pas toute la coupe du monde, puisque nous diffuserons les 28 meilleures affiches. Donc, nous verrons, en fonction du tirage au sort et des matches que nous choisirons  au premier tour, comment on adaptera tout ça. »

Continuer à lire

2018

Chase Carey : « Il est important que Honda soit encore en F1 »

Publié

le

© DR

Chase Carey, président-directeur général de la Formule 1, se félicite que Honda ait pu trouver un accord avec Toro Rosso pour rester en Formule 1 encore trois saisons au moins.

Après de nombreuses spéculations au cours des dernières semaines, il y aura donc au moins quatre fournisseurs d’unités de puissance en Formule 1 au cours des trois prochaines années, les dix équipes actuellement inscrites au championnat utilisant des moteurs Honda, Renault, Mercedes ou Ferrari .

« Nous sommes ravis que les équipes et les constructeurs impliqués dans ces discussions intensives et complexes aient atteint un accord satisfaisant pour tous les intéressés. » déclare Carey.

« Nous nous sommes mis à la disposition des différentes parties afin d’essayer d’obtenir le meilleur résultat possible pour tous. Il est particulièrement important que Honda, l’un des principaux fabricants de l’industrie automobile et une entreprise qui a joué un rôle important dans l’histoire du sport automobile, soit toujours en Formule 1 pour les années à venir. »

« Nous sommes tous impatients de travailler ensemble avec toutes les équipes et les fabricants pour rendre notre sport plus excitant et spectaculaire pour les fans partout dans le monde. » conclut l’Américain.

Continuer à lire

2018

Nico Rosberg rejoint l’équipe de management de Kubica

Publié

le

© DR

Le champion du monde de Formule 1 de la saison 2016, Nico Rosberg, a rejoint l’équipe de management de Robert Kubica.

L’ancien pilote Mercedes devrait aider Robert Kubica à revenir en Formule 1 à partir de la saison 2018, mais ce ne sera certainement pas chez Renault ,puisque le constructeur français a déjà annoncé son duo de pilotes ce vendredi à Singapour.

Nico Hulkenberg sera rejoint par Carlos Sainz Jr l’année prochaine chez Renault, le pilote espagnol a été prêté par la famille Red Bull pour une saison complète avec Renault.

Il ne reste alors à Kubica qu’une seule chance réelle de revenir en Formule 1 en 2018, il s’agit de l’équipe Williams, qui n’a toujours pas annoncé si elle souhaitait garder Felipe Massa aux côtés du jeune Lance Stroll l’an prochain.

« C’est fantastique de travailler avec Nico. » a confirmé Robert Kubica au Bild. « Nous nous connaissons depuis que nous sommes enfants, et donc, son aide sera très précieuse pour moi pour m’aider à revenir en Formule 1. »

Continuer à lire

2018

Lauda : « C’est une erreur du groupe stratégique de passer à 3 moteurs par saison »

Publié

le

© Mercedes-AMG

A l’heure actuelle, les équipes peuvent utiliser jusqu’à quatre moteurs par saison avant de commencer à recevoir des pénalités de grille.

Un nombre limité d’unité de puissance qui a été voté pour réduire considérablement les coûts en Formule 1, mais force est de constater que les équipes dépassent quasiment toutes le quota de quatre moteurs par an.

Des pénalités (souvent jugées ridicules) sont alors infligées aux pilotes bénéficiant de composants ou d’unité de puissance neuves hors quota, ce qui ne sert finalement à rien puisque le quota est de toute façon dépassé.

Christian Horner, le team principal de l’équipe Red Bull a été le premier à s’opposer à cette restriction moteur, jugeant le nombre de quatre ridiculement faible pour la F1.

Et c’est désormais au directeur non exécutif de Mercedes, Niki Lauda, d’affirmer son mécontentement face à la nouvelle règle pour la saison 2018, qui abaissera le nombre de moteurs disponibles par saison à trois.

« C’est une erreur du groupe stratégique. » déclare Lauda. « Tout le monde est d’accord pour dire que les moteurs ne coûtent pas moins cher si nous en fabriquons moins. »

« Mais nous allons tout de même passer à trois moteurs par an. Ce qui est sûr, c’est que les tests et les coûts de développement de ces moteurs coûtent déjà plus que le moteur lui-même. »

Cette mesure de réduction du nombre de moteurs pour la saison 2018 doit encore être approuvée par le conseil mondial du sport, mais en principe, lorsque le groupe stratégique vote pour une nouvelle règle, le conseil mondial valide.

Continuer à lire

2018

Hamilton : « Vettel ne veut pas être mon coéquipier »

Publié

le

Alors que le futur de Sebastian Vettel n’est toujours connu à la veille du Grand Prix de Belgique, le quadruple champion du monde devrait en toute logique rester chez Ferrari en 2018.

Cependant, l’hypothèse de voir débarquer Vettel chez Mercedes l’an prochain n’est pas à écarter, même si Valtteri Bottas semble convenir parfaitement à l’équipe championne du monde dans son rôle de second pilote.

Mais si par le plus grand des hasards Sebastian Vettel rejoignait le clan Mercedes en 2018, la cohabitation avec Lewis Hamilton pourrait ne pas être aussi bonne qu’avec son actuel coéquipier chez Ferrari, Kimi Raikkonen.

Sur ce sujet, Lewis Hamilton semble certain que le pilote allemand ne souhaiterait pas devenir son coéquipier à l’avenir.

« Je ne pense pas qu’il veuille être mon coéquipier. » déclare Hamilton dans le paddock de Spa ce jeudi. « Je suis toujours prêt à rouler contre quiconque, et courir contre les meilleurs pilotes est toujours quelque chose de super. »

« Mais c’est évident, je sais qu’il ne veut pas être mon coéquipier. Il ne serait pas dans la position dans laquelle il est actuellement dans son équipe en termes de fonctionnement, si j’étais là. »

Selon toute vraisemblance, Mercedes devrait se contenter de garder la même paire de pilotes pour 2018 et miserait sur la continuité.

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.